Accueil » Actualité » Piratage d’ebooks : vol ou partage culturel ? La Justice a tranché

Piratage d’ebooks : vol ou partage culturel ? La Justice a tranché

Les responsables de la Team AlexandriZ accusés de piratage de livres numériques par six groupes d’édition ont été condamnés par le tribunal de Nanterre. 9 des 12 prévenus écopent de peines de prison allant jusqu’à 10 mois de sursis.

En France, le piratage de livres numériques est un sujet qui fait débat depuis plusieurs années. Fondée en 2009, la Team AlexandriZ avait initialement pour objectif de rééditer des livres introuvables au format numérique. Ils pouvaient ainsi les partager à un plus grand nombre de personnes. De plus, le groupe était également connu pour corriger des erreurs oubliées par les éditeurs. En effet, le roman L’Art français de la guerre d’Alexis Jenni avait obtenu le prix Goncourt 2011. Il avait été publié au format numérique par Gallimard la même année. Néanmoins, la version numérique contenait tellement de fautes que la Team AlexandriZ les avait corrigées une par une.

Une liseuse numérique
Une liseuse numérique – Crédit : Perfecto Capucine / Unsplash

La Team AlexandriZ avait également son propre forum. Les internautes pouvaient demander un livre spécifique et l’obtenir parfois quelques heures plus tard. Certaines œuvres partagées étaient numérisées depuis un format papier tandis que d’autres avaient été achetées légalement. Pour ces dernières, la Team AlexandriZ retirait les DRM, enfreignant ainsi la loi sur le droit d’auteur.

Comparatif liseuses : Kindle, Kobo, Vivlio, Bookeen. Quelle est la meilleure en 2021 ?

Piratage d’ebooks : condamnée, la Team AlexandriZ écope de 2 à 10 mois de prison avec sursis

En 2012, six groupes d’édition et le Syndicat national de l’édition (SNE) ont accusé la Team AlexandriZ de piratage numérique avant l’arrêt définitif de ses activités l’année suivante. Le tribunal de Nanterre a rendu son verdict la semaine dernière. 9 des 12 prévenus ont été reconnus coupables d’avoir réédité des versions numériques de livres sans en avoir obtenu l’autorisation et de les avoir partagées sur Internet. Les 9 personnes ont écopé de peines allant de 2 à 10 mois de prison avec sursis.

De plus, la team AlexandriZ doit verser 10 000 € de dommages-intérêts à chacun des six éditeurs et au SNE. Celui-ci a d’ailleurs déclaré sur Twitter que : « Le SNE et les éditeurs se réjouissent que le Droit ait été dit et que les acteurs de cette entreprise de piratage de livres aient été sanctionnés. Le piratage de livres porte atteinte à la rémunération des créateurs ». Le syndicat a ensuite ajouté que : « Le piratage constitue une menace pour l’ensemble de l’écosystème du livre et la diversité culturelle. La juridiction pénale a aujourd’hui adressé un message de grande fermeté aux contrefacteurs ».

Bien entendu, tous les internautes ne sont pas de cet avis. Beaucoup pensent toujours que la Team AlexandriZ faisait un travail remarquable sur la toile. Le site pirate avait effectivement fait parler de lui en mettant en place un système de rémunération pour les auteurs des livres piratés.

Source : Actualitté