Accueil » Actualité » Pourquoi l’histoire du premier homme à être allé dans l’espace implique-t-elle des pommes de terre ?

Pourquoi l’histoire du premier homme à être allé dans l’espace implique-t-elle des pommes de terre ?

Soixante ans après avoir été la première personne à aller dans l’espace, il existe peu de personnalités plus universellement admirées en Russie aujourd’hui que le cosmonaute soviétique Youri Gagarine.

En 1961, la capsule spatiale de Gagarine a effectué une orbite autour de la Terre, marquant ainsi une étape majeure dans la course à l’espace. L’atterrissage de celle-ci implique des pommes de terre.

Youri Gargarine et sa capsule - Wikipédia
Youri Gargarine et sa capsule – Crédit : Wikipédia

Le vol pionnier de Gagarine, en orbite unique, a fait de lui un héros en Union soviétique et une célébrité internationale. Après avoir mis en orbite le premier satellite du monde avec le lancement réussi de Spoutnik en octobre 1957, l’URSS a voulu aller encore plus loin.

En effet, le programme spatial soviétique s’est empressé d’asseoir sa domination sur les États-Unis pendant la Guerre froide en envoyant un homme dans l’espace le 12 avril 1961, ouvrant ainsi un nouveau chapitre de l’histoire de l’exploration spatiale.

L’atterrissage de Gargarine s’est passé dans un champ de pommes de terre

L’atterrissage de Youri Gargarine ne s’est pas déroulé comme l’URSS l’avait planifié. En effet, Gagarine s’est posé à des kilomètres de son point d’atterrissage prévu, s’éjectant de sa capsule à sept kilomètres au-dessus de la région de Saratov, dans le sud de la Russie.

Le cosmonaute a atterri en parachute dans un champ où les premières personnes qu’il a vues étaient une jeune fille de 5 ans et sa grand-mère qui déterraient des pommes de terre. Le problème, c’était que cet événement était à l’époque inhabituel.

En effet, vêtu d’un casque blanc et d’une combinaison spatiale orange, il a d’abord eu du mal à les convaincre, dans un contexte de tensions liées à la guerre froide, qu’il n’était pas un espion étranger. La maîtrise de soi de Gagarine a été un facteur clé de la réussite de son vol pionnier de 108 minutes.

Aujourd’hui, la Russie est encore un des seuls pays à pouvoir amener des hommes dans l’espace grâce à sa fusée Soyouz. Cependant, le pays a récemment été concurrencé par l’entreprise privée SpaceX. En effet, la société d’Elon Musk a déjà réussi à amener 4 astronautes sur la Station spatiale internationale, et compte bien renouveler l’exploit le 22 avril prochain en lançant une nouvelle capsule Crew Dragon, avec à son bord l’astronaute français Thomas Pesquet. Elon Musk voit encore plus loin, puisqu’il est confiant pour faire atterrir des humains sur Mars d’ici 2026.

Source : Jalopnik