Accueil » Actualité » Racebird : ce bateau électrique de compétition a tout d’un vaisseau Star Wars

Racebird : ce bateau électrique de compétition a tout d’un vaisseau Star Wars

Alejandro Agag et Rodi Basso ont officiellement dévoilé le concept du bateau à moteur entièrement électrique « RaceBird » qui sera à la base de la toute nouvelle série E1.

Les UIM E1 World Electric Powerboat Series verront jusqu’à 12 équipes s’affronter sur l’eau dans des lieux « spectaculaires ».

E1 Racebird - E1
E1 Racebird – Crédit : E1

L’Electric Sea Racing Limited (« E1 Series ») et le PIF (le Fonds d’investissement public d’Arabie Saoudite) ont conclu un partenariat pour la création du premier championnat mondial de courses de bateaux à moteur électrique. Ce partenariat représente une avancée significative dans le développement à long terme du championnat. Il fournira une base solide sur laquelle s’appuyer. De plus, il permettra à la série d’accélérer les préparatifs de la saison inaugurale, prévue début 2023. L’Arabie saoudite serait l’un des lieux de course envisagés.

Les bateaux électriques existent déjà, mais ne sont pas conçus pour des courses de ce type. On sait que la Chine construit actuellement le plus grand bateau de croisière électrique du monde, et que le premier pétrolier 100 % électrique a été lancé l’année dernière.

Le Racebird va participer au tournoi

Les pilotes des 12 équipes s’attaqueront à des circuits serrés et techniques, atteignant des vitesses proches de 50 nœuds (93 km/h) au volant des bateaux à moteur RaceBird conçus par SeaBird Technologies et Victory Marine. Le bateau entièrement électrique devrait peser pas moins de 800 kg.

Sur les réseaux sociaux, @E1Series a partagé une vidéo d’un concept du Racebird. Celui-ci est si futuriste qu’il semble tout droit sortir d’un film de science-fiction. On peut même noter une forte ressemblance avec les Starfighter Eta-2 de Star Wars. Le RaceBird s’inspirerait de la nature et des oiseaux volant à basse altitude au-dessus de l’eau. Il est équipé d’un moteur hors-bord, d’un toit de sécurité fermé et de la même technologie que les hydroptères.

Construit principalement en carbone, le Racebird mesurera 7 m de long et 3 m de large. Il est notamment doté d’ailes hydrofoil qui lui permettront de s’élever à 50 cm au-dessus de l’eau pour accroître sa vitesse et permettre des courses encore plus palpitantes.

En effet, le fait d’être soulevé au-dessus des vagues n’améliorera pas seulement les performances, mais favorisera également les courses serrées et compétitives. En effet, puisque le sillage sera réduit, il sera possible de coller un adversaire pour le dépasser facilement.

Source : E1