Accueil » Actualité » Ray-Ban Stories : ce que vous pourrez faire avec les lunettes connectées de Meta

Ray-Ban Stories : ce que vous pourrez faire avec les lunettes connectées de Meta

Déjà sur le marché international, les Ray-Ban Stories s’apprêtent à débarquer dans nos contrées. Mais quelles sont les fonctionnalités phares de ces lunettes connectées conçues avec la complicité de Meta ? Présentation.

Image 1 : Ray-Ban Stories : ce que vous pourrez faire avec les lunettes connectées de Meta
Les Ray-Ban Stories seront bientôt disponibles en France – Crédit : Ray-Ban

Depuis quelques mois, nous savions que Facebook s’était associée avec Ray-Ban pour mettre au point des lunettes connectées. Un partenariat avec EssilorLuxottic, propriétaire du fabricant, qui s’est rapidement matérialisé. Les montures Ray-Ban Stories sont sorties le 13 septembre aux États-Unis et dans une flopée d’autres pays. Mais la France manquait encore à l’appel. Finalement, les lunettes Meta seront disponibles dans l’Hexagone le 14 avril prochain.

Les clients auront le choix entre 28 itérations différentes (couleurs, polarisation, correction, transition) déclinées dans les trois modèles phares que sont les Wayfarer, Meteor et Round. Conserver un design iconique permet de séduire les consommateurs soucieux d’avoir de l’allure et du confort tout en profitant d’un bagage technique conséquent. Pour obtenir une paire, il faudra débourser au moins 329 euros. Le prix de l’expertise du lunettier combinée aux promesses technologiques offertes par ses montures.

Ray-Ban Stories : des lunettes paparazzis

Mais justement, qu’est-ce que les lunettes Ray-Ban Stories seront capables de faire ? Partenariat avec Meta oblige, elles ont notamment été calibrées pour nourrir les réseaux sociaux. Concrètement, ne vous attendez pas à goûter à la réalité augmentée en les posant sur votre nez. Dotées de deux caméras de 5 mégapixels, les lunettes vous donnent la possibilité de prendre des clichés façon agent secret. Vous n’aurez qu’à appuyer longuement sur le sommet de la branche.

Une légère pression vous permet en outre de faire des captations vidéo (jusqu’à 1 minute). Tous ces contenus finiront leur course sur Facebook View, application où vous pourrez peaufiner vos créations avant de les enregistrer et/ou de les partager sur Facebook, Instagram, WhatsApp ou encore vers d’autres réseaux.

Ray-Ban Stories : la vie privée d’autrui pointée du doigt

Du reste, la monture est également agrémentée de trois micros, ces derniers vous permettant d’interagir avec l’assistant vocal. Vous pourrez ainsi piloter vos captations via commande vocale. Les micros vous permettront en outre de passer vos appels, mais aussi de lancer de la musique, les hauts-parleurs étant positionnés près de vos oreilles. Côté autonomie, les lunettes Meta/Ray-Ban peuvent tenir la route quatre heures durant.

Détail important, une lumière s’active lorsque la caméra est en fonctionnement. Un moyen de prévenir les gens qu’ils sont en train d’être filmés ou photographiés. Une LED pas assez apparente, fustigent toutefois certains comme la CNIL irlandaise, pointant une atteinte à la vie privée d’autrui.

Source : Ray-Ban