Accueil » Actualité » Les nuages aggravent le réchauffement climatique, les scientifiques en sont quasi certains

Les nuages aggravent le réchauffement climatique, les scientifiques en sont quasi certains

La Terre se réchauffe avec le changement climatique. Selon une nouvelle étude, les nuages ont aussi leur rôle à jouer dans le réchauffement planétaire. Ils seraient effectivement capables de faire monter la température dans le monde, et cela inquiète les scientifiques.

La Terre se réchauffe et les effets dévastateurs du dérèglement climatique se feront sentir plus tôt que prévu. Certains effets impactent déjà la Terre qui évacue deux fois moins de chaleur qu’il y a 15 ans. La cause principale du réchauffement planétaire est l’émission des gaz à effet de serre qui augmente considérablement à cause des activités anthropiques.

Des nuages
Des nuages – Crédit : Zbynek Burival / Unsplash

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Imperial College London et de l’université d’East Anglia, les nuages auraient eux aussi leur rôle à jouer dans le réchauffement climatique. En effet, les masses de gouttelettes d’eau et de cristaux de glace en suspension dans l’atmosphère pourraient faire monter la température à la surface de la Terre.

À quel point les nuages impactent-ils le réchauffement climatique ?

Dans leur étude, les chercheurs ont démontré que la probabilité que les nuages aggravent le réchauffement climatique est d’environ 97,5 %. Peer Nowack qui est un co-auteur de l’étude explique que : « au cours des dernières années, il y a eu de plus en plus de preuves que les nuages ont probablement un effet amplificateur sur le réchauffement climatique ».

Les chercheurs se sont servis de données satellites pour arriver à la conclusion que les nuages amplifieront le changement climatique et la hausse des températures en renforçant l’effet de serre et en réfléchissant moins de rayonnement solaire vers l’Espace. L’accord mondial de Paris vise à limiter le réchauffement climatique à 2°C ou idéalement 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels. Néanmoins, « il est peu probable que le climat se réchauffe en dessous de 2°C et il est plus probable qu’il se réchauffe en moyenne à plus de 3°C », avertissent les chercheurs de l’étude.

Par conséquent, les scientifiques cherchent à déterminer à quel point les nuages affecteront le changement climatique. En fonction de leur densité et de leur emplacement dans l’atmosphère, les nuages peuvent limiter le réchauffement planétaire ou l’aggraver. Le rôle des nuages est d’autant plus important à identifier que plus d’un tiers de la banquise de l’Antarctique pourrait s’effondrer à cause de la hausse des températures.

Enfin, le chercheur Paulo Ceppi a bien confirmé qu’il y a « un besoin critique de quantifier plus précisément comment les nuages affecteront le réchauffement climatique futur ». Cela permettrait d’avoir une « image plus claire de la gravité du changement climatique futur ». D’ailleurs, l’un des effets du changement climatique est que l’on pourrait bientôt avoir des moustiques en hiver dans les zones tempérées.

Source : Space.com