Accueil » Actualité » « Ils n’ont rien compris à la magie de Star Wars », la monteuse de la première trilogie s’en prend à Disney

« Ils n’ont rien compris à la magie de Star Wars », la monteuse de la première trilogie s’en prend à Disney

La chef monteuse de la trilogie originale de la Guerre des étoiles, Marcia Lucas, affirme dans une interview que Disney « n’a rien compris à la magie de Star Wars ».

Image 1 : « Ils n’ont rien compris à la magie de Star Wars », la monteuse de la première trilogie s'en prend à Disney
Le personnage de Rey (joué par Daisy Ridley) dans Le Réveil de la Force Crédits : Lucasfilm/Disney

Marcia Lucas a travaillé comme monteuse sur les trois premiers films Star Wars, sortis entre 1977 et 1983. Dans une interview révélée dans un livre récemment publié, elle exprime une opinion pour le moins tranchée à l’égard des films de la nouvelle trilogie produite par Disney à partir de 2015. « Il me semble que Kathy Kennedy (productrice des films) et J.J. Abrams (réalisateur) n’ont pas la moindre idée de ce qu’est « Star Wars ». Ils ne le comprennent pas », s’insurge la monteuse qui fut l’épouse de Georges Lucas entre 1969 et 1983.

La société Lucasfilm, dirigée aujourd’hui par Kathleen Kennedy, détient tous les droits sur Star Wars. Lorsque Disney a pris le contrôle de la célèbre franchise, celle-ci a été relancée au cinéma en 2015 avec Le Réveil de la Force, réalisé par J. J. Abrams. Le blockbuster a enchanté le public et introduit de nouveaux personnages comme Rey et Finn. Toutefois, l’accueil de la critique et des spectateurs envers ses deux suites s’est avéré beaucoup plus divisé.

À lire aussi > Star Wars : l’hyperespace c’est quoi, comment ça fonctionne ?

Star Wars : la monteuse de la trilogie déteste les suites de Disney

La controverse a atteint un pic lors de la sortie du deuxième film de la nouvelle trilogie, Les Derniers Jedi, réalisé par Rian Johnson. La personnalité de Luke Skywalker n’avait plus grand chose à voir avec la trilogie originale et beaucoup de questions soulevées dans le premier film sont restées sans réponse. Marcia Lucas a d’ailleurs détesté la fin du premier film (spoiler) : « Quand j’ai vu ce film où ils tuent Han Solo, j’étais furieuse. J’étais furieuse quand ils ont tué Han Solo. Absolument, positivement. Ils n’avaient aucune raison de faire ça. Je me suis dit qu’ils ne comprenaient pas l’histoire des Jedi. Ils n’ont rien compris à la magie de Star Wars. »

À lire aussi > Star Wars : un nouveau jeu développé en secret par le studio Quantic Dream

Marcia Lucas déteste Rey, créée selon elle « pour satisfaire un public féminin »

En 2019, L’Ascension de Skywalker n’a pas fait beaucoup pour soulager la controverse, même avec J. J. Abrams à nouveau aux commandes. Marcia Lucas est outrée envers Disney et Kathleen Kennedy : « Ils se sont débarrassé de Han Solo ; ils ont désintégré Luke. Ils ont tué Han Solo. Ils ont tué Luke Skywalker. Et ils n’ont plus la princesse Leia. Et pourtant, ils crachent des films chaque année. » Mais le principal problème de Marcia Lucas semble être le fait qu’une femme soit le personnage principal des nouveaux films Star Wars : « Ils pensent qu’il est important de plaire à un public féminin, alors leur personnage principal est devenu une femme censée avoir des pouvoirs de Jedi. Mais on ne sait pas comment elle a obtenu ces pouvoirs, ni qui elle est. Ça craint. Les intrigues sont terribles. Juste terribles. Horribles. »

Les critiques à l’égard des films de Star Wars produits par Disney ne sont pas rares. Mais celles de Marcia Lucas restent très virulentes de la part de quelqu’un qui a contribué à donner vie à l’univers dès les premiers jours de sa création. Ses commentaires et notamment son rejet de l’arc de Rey pourraient en irriter certains. Il ne semble pas que Disney fera appel à l’ancienne monteuse, âgée aujourd’hui de 75 ans, pour les futurs projets de Star Wars au cinéma. Elijah Wood, la star du Seigneur des Anneaux, s’est pour sa part montré très intéressé pour apparaître dans un prochain film de la franchise. Marcia Lucas a conclu son interview en suggérant à Kathleen Kennedy de lui passer un coup de fil.

Source : IndieWire