Accueil » Actualité » Star Wars : pourquoi George Lucas ne tue personne dans la trilogie originale ?

Star Wars : pourquoi George Lucas ne tue personne dans la trilogie originale ?

Dans la trilogie originale Star Wars, à l’exception d’un exemple que George Lucas regrette, personne ne meurt parmi les humains. Une règle du « no-killing » expliquée par le réalisateur dans un livre.

Image 1 : Star Wars : pourquoi George Lucas ne tue personne dans la trilogie originale ?
La règle du « no-killing » de George Lucas – Crédit : Lucasfilm

Star Wars connaît un immense carton depuis son renouveau sous la houlette de Disney. De nombreuses productions populaires ont vu le jour sur Disney+ comme The Mandalorian avec une saison 4 déjà planifiée par la production. Mais saviez-vous que George Lucas, l’inventeur de la franchise, a fait en sorte de ne tuer personne dans la trilogie originale ? Une règle du « no-killing » expliquée ci-dessous.

À lire > Steven Spielberg a prédit les films en streaming 30 ans avant tout le monde

Les humains ne meurent pas dans la première trilogie

Image 2 : Star Wars : pourquoi George Lucas ne tue personne dans la trilogie originale ?
Personne ne savait que les stormtroopers sont humains – Crédit : Lucasfilm

À l’origine, Star Wars a été pensé comme un reflet de l’opinion politique de George Lucas notamment à propos de la guerre du Viêt Nam. Une franchise destinée aux enfants avec une règle de « no-killing » puisque jamais l’homme ne glorifie la guerre malgré le titre de l’univers. La prélogie montre également les mécanismes politiques au Sénat qui peuvent amener à la montée du fascisme représentée par l’Empire.

Dans une interview pour The Star Wars Archives : Episodes I-III 1999-2005 de Paul Duncan, George Lucas parle de cette règle. Le créateur voulait faire en sorte que « les aliens et les droïdes puissent se faire tuer, mais pas les gens ». Quant aux stormtroopers décédés à l’écran, l’homme précise : « Vous ne saviez pas que c’étaient des gens ».

Car dans la trilogie originale, jamais les spectateurs ne voient les stormtroopers sans le fameux casque. En faire des sous-fifres corvéables et sacrifiables était plus simple. Malgré cette règle, des membres humains de la rébellion se sacrifient dans leur lutte contre l’Empire. George Lucas évite soigneusement de montrer frontalement la mort de ces individus.

Et si vous voulez revenir sur la mort des trois officiers de l’Empire dans Un nouvel espoir, George Lucas estime qu’il s’agit d’un sort « malheureux ». Que ces derniers aient été tués a « toujours dérangé » le réalisateur. Une réaction logique puisqu’il n’a pas respecté sa règle du « no-killing ».

Par la suite, cette règle se retrouve abandonnée. D’abord dans la trilogie avec la mort de plusieurs clones humains en plus des aliens et droïdes. Puis ensuite dans la nouvelle saga de Disney et ses séries.

Finalement, on imagine qu’il fallait éviter que des héros purs comme Luke Skywalker et Leia Organa ne prennent la vie d’autres personnes. Un bien mauvais exemple pour les enfants.

Source : ScreenRant