Accueil » Actualité » Steven Spielberg a prédit les films en streaming 30 ans avant tout le monde

Steven Spielberg a prédit les films en streaming 30 ans avant tout le monde

Alors même que les spectateurs ne pensaient pas une seconde au streaming, Steven Spielberg a deviné son avènement… en 1990. George Lucas était également sur la même piste !

steve spielberg streaming netflix george lucas amazon prime video jurassic park indiana jones star wars martin scorsese
Spielberg, cinéaste visionnaire – Crédit : licence CC BY 2.0

Aujourd’hui, les films en streaming sont dans nos quotidiens. Mais aussi les séries, documentaires et autres productions exclusives aux plateformes démocratisées. Netflix cartonne avec des programmes comme Stranger Things tandis que Disney+ diffuse actuellement Loki. Steven Spielberg n’y échappe pas, désormais partenaire du premier service cité, collaborant aussi avec Apple TV+. Mais le réalisateur à qui l’on doit Jurassic Park ou Indiana Jones a également été visionnaire à propos de ces services. Dans les années 90, 30 ans avant l’essor du streaming, l’homme pensait déjà à cette technologie.

Netflix signe un partenariat avec Steven Spielberg

steve spielberg streaming netflix george lucas amazon prime video jurassic park indiana jones star wars martin scorsese
Stranger Things s’inspire beaucoup de l’univers de Spielberg – Crédit : Netflix

Contrairement à une idée largement répandue, Steven Spielberg n’a jamais été opposé au streaming. Le cinéaste a même signé un partenariat avec Netflix. « Chez Amblin (ndlr : sa société de production), la narration est au centre » déclarait l’homme avant de révéler que cette collaboration est une « opportunité de raconter de nouvelles histoires pour atteindre les spectateurs ».

Plusieurs nouveaux films seront donc produits par Netflix et Amblin même si le cinéaste ne s’est pas engagé à en réaliser. Et avec George Lucas, le cerveau derrière Star Wars, Steven Spielberg pensait déjà au streaming dans les années 90. Car en plus d’être réalisateurs, les hommes sont redoutables en affaires.

En 2013, les réalisateurs parlaient d’une « implosion » des studios après l’échec de plusieurs blockbusters. Lors d’une table ronde, ces derniers visionnaient un monde avec moins de cinémas mais beaucoup plus impressionnants, destinés aux gros films. Sans oublier une augmentation du prix du ticket et le streaming comme option pour les productions moins importantes.

En pleine pandémie, une partie de cette prédiction semble s’être réalisée. Certains studios comme Disney ou la Warner ont fait le choix de privilégier le streaming. Le premier a sorti Mulan directement en ligne tandis que le second lance désormais (du moins aux USA) ses films simultanément sur HBO Max et au cinéma. La Paramount s’est aussi jetée dans le bain avec Paramount+. 

Mais les prédictions des hommes remontent déjà aux années 90…

The Future of the Movies parlait déjà de l’avènement du streaming dans les années 90

En 1990, Steven Spielberg, George Lucas et Martin Scorsese participent à un projet appelé The Future of the Movies. Le dernier cinéaste cité bossait sur la création de sa Film Foundation pour préserver le cinéma de patrimoine. Les hommes ont alors décidé de lancer ce Future of the Movies, livre traitant de l’avenir de l’industrie cinématographique. Les revenus ont été versés à la Film Foundation pour poursuivre sa mission sacrée !
Le livre, difficilement trouvable aujourd’hui en physique, est composé de trois entretiens avec Steven Spielberg, George Lucas et Martin Scorsese. Les réalisateurs sont questionnés à propos du futur du Septième art. 

Steven Spielberg est interrogé à propos de la salle de cinéma, insistant sur l’idée que dans le futur, regarder des films à la maison « ne sera plus pareil ». On parle même de « projection directe » à cette époque.

Il y aura de la projection directe car il y a des films pour la maison. Dans le futur, beaucoup seront réalisés en haute définition, sans pellicule (…) Ce sera une bonne chose, j’imagine, mais ce ne sera pas de la pellicule. Il n’y aura pas de granules. Il n’y aura pas de vibration. J’espère que ce seront de bonnes histoires racontées avec un procédé différent.

– Steven Spielberg

30 ans avant tout le monde, Steven Spielberg a imaginé le streaming et même la haute définition. Dans les années 90, cette technologie n’était qu’à ses débuts. Le réalisateur a aussi deviné que la pellicule serait reléguée au second rang. Aujourd’hui, le numérique est largement adopté.

George Lucas était encore plus clairvoyant à propos du streaming

steve spielberg streaming netflix george lucas amazon prime video jurassic park indiana jones star wars martin scorsese
Star Wars est également disponible en streaming – Crédit : Lucasfilm

Mais George Lucas, redoutable homme d’affaires ayant négocié avec brio les droits du merchandising de Star Wars, a été plus clairvoyant. Le créateur de Star Wars a été questionné à propos des arguments d’un cinéma face à une télévision en haute définition.

Je crois que le marché sera changé. Certains films seront pour la maison et d’autres pour le cinéma… Les plus grands, spectaculaires (…) C’est une bonne chose (…) Nous sommes à une période où l’industrie est telle qu’elle se dirige vers le haut de gamme, les films moins majeurs ne sont pas beaucoup diffusés. C’est dommage.

– George Lucas

Une prédiction plutôt vraie. Netflix ou Prime Video permettent à certains petits films, de très bons, d’exister. Une diffusion dans les salles auraient été compliqués pour ces projets parfois risqués.

Source : ScreenCrush