Accueil » Actualité » Starship : explosion du booster Super Heavy pendant un test, le premier vol orbital retardé ?

Starship : explosion du booster Super Heavy pendant un test, le premier vol orbital retardé ?

SpaceX était en train de tester un prototype de son booster Super Heavy à Boca Chica au Texas lorsqu’une explosion s’est soudainement produite. Le premier étage du vaisseau spatial s’est enflammé et l’explosion a secoué les caméras qui filmaient le test.

Alors que SpaceX s’apprête à lancer Starship pour son premier vol orbital, un incident pourrait retarder les plans de la société aérospatiale d’Elon Musk. SpaceX était en train de tester le booster Super Heavy qui servira à propulser Starship en orbite sur sa base à Boca Chica au Texas. Soudainement, le premier étage du vaisseau spatial s’est enflammé et une énorme explosion a retenti. Elle était suffisamment sévère pour secouer les caméras qui filmaient le test à distance.

Explosion du booster Super Heavy pendant un test à Boca Chica
Explosion du booster Super Heavy pendant un test à Boca Chica – Crédit : NASASpaceflight / YouTube

Le test du 7e prototype de Super Heavy était diffusé en direct par NASASpaceflight. Au moment de l’incident, les commentateurs ont déclaré que l’explosion était inattendue. Pourtant, Elon Musk a initialement affirmé le contraire. Lorsqu’un utilisateur Twitter lui a demandé si l’incident était prévu, le PDG de SpaceX a répondu : « Oui. Test des moteurs du booster ». Il a cependant rapidement supprimé ce tweet. Ce n’était donc pas clair s’il faisait référence au test ou à l’explosion en elle-même.

SpaceX évalue les dégâts de l’explosion du booster Super Heavy

Plus tard, Elon Musk a tweeté en réponse à la vidéo de l’explosion que : « oui, ce n’est pas bon en fait. L’équipe évalue les dégâts ». Pour le moment, nous ne savons pas encore ce qui a causé l’explosion du 7e prototype de Super Heavy. Ce prototype équipé de 33 moteurs Raptor était arrivé sur la base de SpaceX fin juin. Le deuxième étage qui est le vaisseau Starship lui-même n’avait pas encore été monté sur le booster.

Elon Musk espérait pouvoir réaliser le premier vol orbital de Starship en juillet. Après avoir été repoussé à plusieurs reprises, le vol a finalement été autorisé par la FAA (Federal Aviation Administration) à condition que SpaceX prenne les actions nécessaires pour atténuer son impact environnemental. Aucune date de lancement n’a encore été communiquée, mais il semble désormais peu probable que Starship décolle dans les jours à venir.

Quoi qu’il en soit, l’explosion a sûrement endommagé le booster et ses moteurs Raptor. Le prototype sera réparé ou même remplacé si les dégâts sont trop sévères avant de pouvoir reprendre les tests. SpaceX va désormais déterminer les causes de l’explosion. Nous devrions donc en savoir plus dans les jours à venir.

Source : Gizmodo