Accueil » Dossier » Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c’était pas mieux avant

Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c’était pas mieux avant

Image 1 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Les pubs les plus WTF du jeu vidéo



Le jeu vidéo est souvent la cible de critiques acerbes. Violence, messages simplistes, représentation sexiste de la gente féminine… les faits qui lui sont reprochés ne datent pas d’hier. Et si certaines de ces accusations sont légitimes, force est de constater que l’industrie du jeu vidéo a largement évolué. La preuve la plus éclatante de ce changement, ce sont ces pubs. Au cours des trois dernières décennies, elles ont servi à mettre en avant le plaisir de jeu et la qualité des différents titres… d’une manière pas toujours très judicieuse, pour ne pas dire franchement limite.

Voir le contenu de ces images promotionnelles permet de mesurer le chemin parcouru par une industrie jeune et qui a souvent manqué de maturité. C’est ainsi qu’il convient de lire ce dossier qui comprend, vous l’aurez compris, certaines images choquantes tant sur la forme que sur le fond.


L’image qui illustre cette page d’introduction donne le ton de ce dossier. Créée au début des années 90 par Nintendo pour The Legend of Zelda : A Link to the Past, elle s’accompagnait de la légende « Combien de temps vous faudra-t-il pour finir Zelda III ? » Avec elle, Nintendo illustrait l’incroyable durée de vie de son nouveau jeu d’aventure.

Image 2 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Sega 32X

Support : Mega Drive
Année de sortie : 1994


À côté de Monsieur Sega, la firme nippone employait aussi volontiers des approches publicitaires plus sexys. Ici, c’est une certaine Natacha qui est censée vanter les mérites de la 32X, extension 32 bits qui permettait à Sega de concurrencer la Jaguar d’Atari avec sa vieille Mega Drive.

La réclame est purement sexuelle avec une console coincée entre les jambes de « Natacha », laquelle affiche une expression ambigüe sur son visage. Pour appuyer le message, il suffit de lire la légende qui accompagnait la seconde page de la pub : « Vous n’avez jamais joué aussi vite. » Entre jouer et jouir, la différence est bien légère.

Image 3 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Quake

Support : PC/Mac/Saturn/N64
Année de sortie : 1996

Mythique licence initiée par John Carmack et John Romero, Quake fait ses premiers pas sur PC à la moitié des années 90. Alors qu’on pensait être allé dans le trash avec DOOM et Wolfenstein 3D, id Software prouve le contraire avec un Quake gothique, violent et sanguinolent.

De fait, quand on connaît le jeu et sa réputation sulfureuse auprès de Famille de France, on ne peut que sourire en le voyant mis en avant dans une publicité réunissant une grand-mère et une ribambelle de petits enfants, alors même qu’il n’est pas du tout à mettre entre toutes les mains.

Image 4 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Sega Mega Drive Arcade Power Stick

Support : Mega Drive
Année de sortie : 1990


En toute franchise, cette image se passe de commentaires. On peut simplement dire qu’il s’agit d’une publicité pour le stick arcade de la Mega Drive. Le reste se comprend tout seul et est complètement tordu.

Image 5 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Nightmare Creatures

Support : PS1/N64/PC
Année de sortie : 1997


Survival-horror, Nightmare Creatures décrit un monde plongé dans l’obscurité, le maléfice et la sorcellerie. Morbide et glauque, il ne pouvait être mieux présenté que par un bras de zombie dans les mains d’un boucher. « Et avec ça, qu’est-ce que je vous mets ? »

Image 6 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Battlecruiser 3000AD

Support : PC
Année de sortie : 1996


Simulation de combat spatial, Battlecruiser 3000AD a subi un développement long de sept ans. C’est en tout cas ce que met en avant sa publicité, précisant que « les bonnes choses viennent à ceux qui attendent. » En revanche, on ne comprend toujours pas la présence  sur cette affiche d’une jeune fille dénudée, ou de son soutien-gorge d’ailleurs.

Image 7 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Third World War

Support : Mega-CD
Année de sortie : 1993


Deux ans après la fin de la première Guerre du Golfe, Micronet sortait Third World War sur Mega-CD, extension optique de la Mega Drive. Un jeu dont la couverture de la version japonaise représentait sans complexe Bill Clinton serrant la main à Saddam Hussein, alors même que ces deux nations étaient encore en guerre en 1991. Un rapprochement complètement WTF, surtout en considérant que le titre du jeu est relatif à la troisième guerre mondiale…

Image 8 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Assault Rigs

Support : PC/PS1/Saturn
Année de sortie : 1996


Aux commandes d’un tank futuriste, le joueur doit nettoyer une succession de niveaux labyrinthiques. Quoi de mieux pour illustrer ce jeu qu’un vieux char rose copieusement arrosé par une bande de jeunes filles peu vêtues. Seul le sous-titre « le grand nettoyeur » lie cette pub au jeu qu’elle vante.

Image 9 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Theme Park

Support : PC/Amiga/Amiga CD32/3DO/Jaguar/Mega-CD/Mega Drive/PS1/Saturn/SNES
Année de sortie : 1994/1995


Issu de l’imagination de Peter Molyneux, Theme Park met le joueur aux manettes d’un parc d’attractions embryonnaire qu’il faut construire, gérer et développer.

Pour la publicité, Electronic Arts a installé Adam et Eve dans le jardin d’Eden prenant comme toile de fond un parc d’attractions, le tout illustré par une phrase peu biblique : « au septième jour, le Seigneur dit : ”je suis crevé, construis le parc à thème.” »

Image 10 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Gamester Memory Card 8 Mo

Support : Xbox
Année de sortie : 2002


Quoi de mieux que le sexisme pour promouvoir une carte mémoire ? En 2002, les problématiques n’étaient pas les mêmes et les annonceurs des choses vidéoludiques ne s’adressaient encore qu’au seul public masculin. Comparer une carte mémoire au journal intime d’une femme était alors tout à fait naturel.

Image 11 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Cheesy

Support : PS1
Année de sortie : 1996


Pour présenter ce jeu de plateforme mettant en scène une petite souris toute mignonne, Ocean a utilisé le thème très adéquat des maladies vénériennes avec le slogan : « la première maladie honteuse qu’on est fier d’exhiber. Ça se chope en se tripotant la souris. » Et c’est un jeu destiné aux trois ans et plus.

Image 12 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Davis Cup World Tour

Support : Mega Drive
Année de sortie : 1993


Mythique publicité de Davis Cup World Tour, un jeu de tennis pour la Mega Drive. Oui, il ne s’agit que de tennis, mais pourquoi ne pas mettre le sport en avant en montrant son arrière-train ?

Image 13 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

BMX XXX

Support : GameCube/PS2/Xbox
Année de sortie : 2002


Contrairement à ce que son titre peut suggérer, BMX XXX est un simple jeu de vélo. Pas de petites tenues ou filles sexy à incarner. Juste des figures à enchaîner pour engranger un maximum de points. Pourtant, pour en faire la publicité, son éditeur a jugé bon de prendre en gros plan une paire de fesses féminine juchée sur la selle d’un BMX.

Image 14 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

F1 Racing Championship

Support : PS1/Dreamcast/N64/Game Boy Color
Année de sortie : 2000


Un tapis rose bonbon, une gourde avec un aspirateur à la main, bienvenue au défilé des clichés de F1 Racing qui pensait encore en 2000 que la formule 1 était réservée aux hommes. Le clou vient avec la punchline « eh oui, cette simulation va en abuser plus d’une ». Outre le sexisme latent de cette phrase, on se demande surtout quel sens Ubisoft a voulu donner au terme « abuser » : tromperie, viol ou les deux ?

Image 15 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Game Boy

Support : Game Boy
Année de sortie : 1989

« Plus de fun qu’un furet descendant dans votre pantalon ». Plutôt typée enfants, Nintendo se livre ici à un sacré numéro d’équilibriste, laissant planer un double sens à cette publicité, le jeune homme semblant tout excité par sa Game Boy, ou par la bestiole qui se glisse dans ses parties génitales ?

Image 16 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Flight Simulator 5.1

Support : PC
Année de sortie : 1995


Sorti au milieu des années 90, cet opus de la simulation aérienne de Microsoft mettait en avant les tours du World Trade Center avec cette phrase en surimpression : « souvenez-vous, alors que vous rasez le 42e étage des tours jumelles et manoeuvrer dans une récupération de panne moteur au-dessus de Times Square, la sécurité est la préoccupation première d’un pilote. » Six ans plus tard, les deux tours s’écroulaient sous l’impact de deux avions de ligne détournés par des terroristes, membres d’Al-Qaïda.

Image 17 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Game Boy Pocket

Support : Game Boy Pocket
Année de sortie : 1996


Pour le lancement de la version compacte de sa console portale, Nintendo croit bon de mettre en scène une femme poings liés aux à la tête d’un lit, un homme, console en main, se tenant dans un coin de la pièce. Si la console est « sérieusement distrayante, sa pub est glauque, sexiste et à la limite de l’apologie du viol.

Image 18 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Dune

Support : PC/Amiga/Mega-CD
Année de sortie : 1993

Après les micros, Dune est arrivé sur le tard sur console de salon. Le Mega-CD de Sega est le seul à l’accueillir.

Pour vanter les mérites du portage de son jeu, Virgin Interactive s’accroche tout bonnement aux mensurations d’une jeune femme. Une réclame qui n’a rien à voir avec le titre qu’elle met en avant, Dune étant un jeu de stratégie en temps réel, considéré comme le pionnier du genre d’ailleurs. Avec du sexe on vend tout, même des jeux.

Image 19 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Light Crusader : Le Mystère de Green Rod

Support : Mega Drive
Année de sortie : 1995


Pour promouvoir son jeu de rôle en Espagne, Sega coince la tête d’un jeune homme dans un taille-crayon, illustration accompagnée de la mention : « aiguisez votre esprit et votre épée ». Le rapprochement est compréhensible, mais la tournure demeure bien loufoque.

Image 20 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Formula 1 98

Support : PS1
Année de sortie : 1998


En 1998, Psygnosis met en avant son jeu de Formule 1 sous licence officielle, à travers une campagne complètement décalée. Piochant à sa guise des règles dans le règlement de la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile), il les illustre tout en humour comme ici.

« Les pilotes qui prennent part aux essais et à la course doivent toujours garder les vêtements et le casque spécifiés dans le Code. » En l’occurrence, l’homme qui court sur la piste ne doit pas être un pilote.

Image 21 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Night Trap

Support : Mega-CD/3DO/PC
Année de sortie : 1992


Réalisé en full motion video (FMV), Night Trap met en scène un groupe de jeunes filles attaqué par des vampires. Un scénario quelque peu kitsch pour un jeu d’aventure qui avait dû subir l’ire de quelques sénateurs américains à sa sortie. En France, Sega avait foncé dans le tas avec sa promotion en demandant au joueur potentiel s’il préfère éliminer le malfaiteur ou prendre tout d’abord un peu de bon temps avec la jeune victime.

À noter que Night Trap a été réédité en 2017 sur PC, PS4 et Xbox One, cette édition 25e anniversaire offrant un contenu entièrement remastérisé.

Image 22 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Sega Saturn

Toujours dans la provocation, Sega jugeait bon à la fin des années 90 de promouvoir les jeux de la Saturn en couvrant une jeune femme nue de leurs captures d’écran. La raison : « quand vous possédez une Sega Saturn, plus rien d’autre ne compte », tout en précisant qu’au « cas vous n’aviez pas noté, il y a une magnifique femme nue sur cette page. »

Image 23 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Ocean

Support : micro-ordinateurs
Année de sortie : 1987


Fin 80, Ocean fait dans la publicité choc. Pour décrire quatre de ses jeux tout en testostérone, il affiche fièrement un « bourré de bits » bien centré sur une double page. Un jeu de mots très explicite.

Image 24 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Sega Rally 2

Support : Dreamcast
Année de sortie : 1999


Un slip à damier et deux jeunes femmes en bikini, rien de mieux pour faire vendre la licence de rallye de Sega à la veille du XXIe siècle. Et de sous-entendre avec son accroche que les Finlandais doivent être de merveilleux amants puisqu’à défaut d’en être un, le joueur est ici invité à être un fin pilote.

Image 25 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Rambo III

Support : Master System
Année de sortie : 1988


Attention à Rambo III. En y jouant trop, Sega averti que l’utilisateur risque de se retrouver avec un corps musculeux et informe. Seule solution pour l’éditeur : « diminuer les doses en cas d’effets secondaires ».

Image 26 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Toy Commander

Support : Dreamcast
Année de sortie : 1999


Quand le théâtre d’action d’un jeu prend place dans toutes les pièces d’une maison, Sega juge nécessaire de recruter une « femme de ménage travailleuse et motivée » tout en exigeant des « références en plomberie ». Soit on a l’esprit mal tourné, soit cette dernière étape est difficilement compréhensible.

Image 27 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Worms World Party

Support : PC/Dreamcast/PS1/GBA
Année de sortie : 2001


Un ver géant est extrait d’un homme allongé en position d’accouchement. Une coloscopie bien particulière et totalement repoussante qui devait faire la pub du dernier épisode 2D de la saga Worms.

Image 28 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Actua Golf 2

Support : PC/PS1
Année de sortie : 1997


La PETA n’aurait certainement pas été heureuse de ce montage présentant un chat catapulté par le puissant swing de ce golfeur. Certes, en intérieur, une litière recrée un magnifique bunker.

Image 29 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Technosoft

Support : NEC PC-8801
Année de sortie : 1990

Spécialiste des shoot’em up, avec notamment sa célèbre série Thunder Force, Techno Soft met en avant ses productions en équipant une petite fille en habit traditionnel d’un fusil d’assaut. Un contraste saisissant et très particulier.

Image 30 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

World League Soccer 98

Support : PS1/Saturn/PC
Année de sortie : 1998


Assez étonnamment, pour Eidos une seconde mi-temps se célèbre en buvant des bières entre copains dans une baignoire. La simulation de football comme on ne nous l’avait jamais vendue.

Image 31 : Surenchère, mauvais goût, sexisme : les pubs de jeux vidéo c'était pas mieux avant

Time Crisis

Support : PS1
Année de sortie : 1998

Namco invective les jeunes enfants pour booster les ventes de son jeu de tir sur PlayStation. « Hey les enfants. Obtenez-en un gratuitement dans les boîtes de Time Crisis. » Armes et jeunesse ont toujours fait bon ménage, c’est bien connu. Pour rappel, la tuerie de Columbine a eu lieu un an après la sortie de Time Crisis.