Accueil » Actualité » Tesla affirme recycler 100 % de ses batteries usagées

Tesla affirme recycler 100 % de ses batteries usagées

Le constructeur a affirmé récemment qu’aucune de ses batteries usagées ne se retrouvait dans la nature. Le recyclage est un enjeu de taille pour la marque tant sur le point écologique qu’économique.

À l’usage, une voiture électrique n’émet pas de gaz à effet de serre ni de particule fine. À la condition, que l’électricité qu’elle utilise provienne en partie de sources renouvelables, son bilan en fonctionnement est bien meilleur que celui d’une voiture thermique.

Image 1 : Tesla affirme recycler 100 % de ses batteries usagées
Crédit : pixabay

Cependant, les batteries sont souvent mentionnées comme d’énormes sources de pollution. Les matériaux utilisés pour sa fabrication, tel le lithium, et leurs conditions d’extraction sont décriés. Autre facteur important, la gestion de la fin de vie de la batterie. Au début de l’histoire de la voiture électrique, le recyclage des batteries était une question épineuse, remise à plus tard. Heureusement, avec les avancées technologiques, on peut noter des progrès dans ce domaine et Tesla annonce recycler 100 % de ses batteries.

Une quantité encore faible, mais un process rodé

La marque, et surtout son succès, étant relativement « jeune », le fabricant explique que les retours de batteries sont encore rares. La plupart des batteries entrantes dans le processus de recyclage proviennent sur service recherche et développement ou de la qualité. Les quelques batteries usagées qui reviennent en usine proviennent principalement de véhicules ayant servis de taxi et qui accumulent énormément de kilomètres.

Dès le départ, Tesla s’est entouré de partenaires spécialistes en recyclage afin de s’assurer qu’aucune des batteries à l’effigie de la marque ne se retrouve dans la nature. En parallèle, Tesla a également développé sa capacité à recycler en interne.

Au-delà de l’aspect environnemental non négligeable, c’est aussi un enjeu économique pour le constructeur. Maîtriser le recyclage des batteries permet de réduire les besoins en approvisionnement de certains matériaux demandés comme le cobalt et le nickel.

Internaliser au maximum

Recycler est donc un enjeu double. Pour recycler efficacement et être encore moins dépendant de fournisseurs extérieurs, Tesla est devenu également son propre fabricant de batteries. Ainsi des usines comme les Gigafactory de Berlin et du Texas devraient avoir leur propre ligne de fabrication de batterie et par la suite une de recyclage.

« Notre but est de développer une ligne de recyclage efficiente, économique et avec un faible impact environnemental », explique le fabricant. Une déclaration encourageante faisant rimer écologie avec économie et c’est bien souvent dans ce genre de cas que les industriels n’hésitent pas à faire des efforts.

Source : teslarati