Accueil » Actualité » Tesla Autopilot : chien, humain, cône, la voiture s’arrête-t-elle à tous les coups ?

Tesla Autopilot : chien, humain, cône, la voiture s’arrête-t-elle à tous les coups ?

Afin de tester les capacités de l’Autopilot de sa Tesla Model 3, un Youtuber a décidé de le mettre à l’épreuve en conditions réelles. Chien, cône de chantier et piéton, la voiture s’arrêtera-t-elle à chaque fois ?

Image 1 : Tesla Autopilot : chien, humain, cône, la voiture s’arrête-t-elle à tous les coups ?
Crédit : lowlifeduramax

Il y a quelques jours, nous vous parlions de Mickael qui avait doté sa Tesla Model 3 de chaîne pour rouler dans la neige. Il revient avec une nouvelle vidéo mettant à l’épreuve l’efficacité du système de freinage d’urgence de l’Autopilot.

3 tests grandeur nature pour l’Autopilot de la Tesla Model 3

Il faut bien l’avouer, les capacités de l’Autopilot des Tesla peuvent aller du meilleur, comme ces 8 personnes sauvées de la chute d’un arbre, au pire, avec la mort de cet ingénieur Apple. Michael de la chaîne lowlifeduramax a donc tenté une série d’expériences avec sa Model 3. Au programme : un chien gonflable, un cône de chantier et même son frère dans le rôle du piéton imprudent.

Le premier test que conduit le Youtuber est de mettre un chien gonflable au milieu de la route. Après l’avoir détecté comme un humain puis comme une voiture, la Tesla s’arrête comme prévu. Toutefois, s’il est jeté devant le véhicule, l’Autopilot ne le détecte pas et le pauvre « Rocky » passe sous les roues.

Des résultats plutôt mitigés

Le test n’est pas exactement concluant, car il s’agit d’un chien gonflable, ce qui pourrait ne pas être correctement détecté par les capteurs présents. Les Tesla disposent bien sûr de caméras, au nombre de 8, qui ne feraient pas la différence entre un cette reproduction d’un chien et un vrai. Mais elles sont aussi équipées d’un radar pour les longues distances et en cas de brouillard ainsi que d’un système ultrason à 360° limité à 8m qui eux pourraient réagir différemment avec un véritable animal.

Le second test est celui de l’imprudent piéton. Statique au milieu de la route, il est vu et la voiture s’arrête doucement. S’il tente de bondir devant la voiture, celle-ci déclenche le freinage d’urgence s’arrêtant net tout en émettant une puissante alarme sonore. Le dernier test est celui du cône de chantier que Tesla a ajouté il y a quelques mois. Les résultats ne sont pas brillants. En effet, le cône est bien détecté, mais la Model 3, si elle ralentit, ne s’arrête pas entrant alors dans ce qui est censé être une zone de chantier.

Source : lowlifeduramax