Accueil » Actualité » Tesla : ils démontent le moteur d’une Model S pour voir ce qu’il cache

Tesla : ils démontent le moteur d’une Model S pour voir ce qu’il cache

La chaîne YouTube « What’s inside? » a démonté le moteur d’une Tesla Model S pour découvrir ce qu’il y avait à l’intérieur. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il s’agit d’une merveille d’ingénierie.

La chaîne YouTube « What’s inside? » est spécialisée dans la recherche de ce que cachent les objets du quotidien. Ils ont donc mis en pièces le moteur d’une Tesla Model S.

Image 1 : Tesla : ils démontent le moteur d’une Model S pour voir ce qu’il cache

Que cache le moteur d’une Tesla Model S ?

Le cœur des véhicules électriques est leur moteur. Et celui des Tesla est considéré comme un modèle d’ingéniosité et de technologie. Certains experts pensent que la marque aurait 3 à 5 ans d’avance dans le domaine, même si des constructeurs comme Porsche ont des moteurs particulièrement performants également. Le père et son fils, Dan et Lincoln, ont donc trouvé un moteur de Tesla Model S sur eBay et ont décidé de voir ce qu’il renfermait.

La Porsche Taycan simule un bruit de moteur avec un MP3 à 500 dollars

Le moteur se présente sous la forme d’un T cylindrique. La partie centrale comporte l’axe de sortie, le côté droit l’électronique et le côté gauche le moteur en tant que tel. Après avoir retiré quelques vis, une grande quantité de liquide bleu se déverse sur le sol. Il s’agit de liquide de refroidissement qui a l’air d’entourer l’intégralité de la partie mécanique. Il faut dire que les moteurs électriques sont beaucoup plus compacts que les moteurs à combustion thermiques et par conséquent sont beaucoup plus difficiles à refroidir par air.

Un bel exemple d’ingénierie

La partie électrique se révèle, avec l’apparition des connecteurs massifs en cuivre, nécessaires au passage de l’intensité (en ampères) extrêmement élevée requis par ce moteur. Le contrôleur électronique est dans le moteur, ce qui est un peu surprenant. Plus étonnant encore est le gel utilisé pour maintenir les composants en place. Les cartes de puissance sont placées en triangle, probablement une carte par phase et fixées à d’énormes pièces d’aluminium.

Enfin, ils révèlent l’intérieur de la partie centrale. Elle referme les pignons qui relient le moteur à l’axe de sortie. On voit très clairement deux motoréducteurs qui transforment la vitesse élevée du moteur en une vitesse de sortie plus faible, mais avec un couple beaucoup plus important. Évidemment, cette partie baigne dans l’huile. Aucun doute, il s’agit d’une d’un parfait exemple d’ingénierie digne de ce que l’on pourrait trouver dans une Formule E. On regrettera toutefois la destruction d’un moteur tout à fait fonctionnel, en espérant maintenant que le métal soit au moins recyclé.

Tesla ne cesse d’innover et de vouloir gagner ses lauriers. Récemment, une Model S modifiée a pulvérisée le record du Nürburgring. Plus loufoque, la firme d’Elon Musk va bientôt proposer à ses clients de faire bêler ou péter leur Tesla.

Source : YouTube