Accueil » Actualité » Neuralink : Elon Musk implantera des puces chez l’Homme en 2022

Neuralink : Elon Musk implantera des puces chez l’Homme en 2022

Elon Musk a multiplié les déclarations au cours d’une interview diffusée en direct lors du CEO Council Summit du Wall Street Journal.

Elon Musk a entre autres annoncé que sa société d’interfaces cérébrales, Neuralink, prévoyait d’implanter ses premières micropuces chez l’homme l’année prochaine.

Elon musk durant l'une de ses nombreuses élocutions en publique - Crédits : Wikimédia
Elon musk durant l’une de ses nombreuses élocutions en publique – Crédits : Wikimédia

« Neuralink fonctionne bien chez les singes, et nous sommes en train de faire de nombreux tests et de confirmer que c’est très sûr et fiable, et que le dispositif Neuralink peut être retiré en toute sécurité »

Neuralink serait prêt à effectuer des tests sur les humains

Après nous avoir présenté un singe jouer au Pong avec son cerveau, la prochaine étape pour l’entreprise consiste à déployer la technologie pour les personnes totalement ou partiellement paralysées, afin qu’elles puissent contrôler plus facilement les appareils numériques sans avoir à lever le petit doigt.

« Nous espérons avoir cela chez les premiers humains […] l’année prochaine, en attendant l’approbation de la FDA. »

Elon Musk se positionne contre les aides de l’état

Fait étonnant, Elon Musk se déclare pour la fin des subventions aux États-Unis. Son entreprise Tesla a pourtant bénéficié de milliards de dollars d’aide par le passé. Néanmoins son propos s’étaye sur la situation économique actuelle aux États-Unis.

La dépense est telle que selon lui, si elle ne diminue pas, « quelque chose de grave va arriver ». Il ajoute même concernant un projet gouvernemental visant à subventionner la création de bornes de charge sur les autoroutes qu’« il n’y aurait pas besoin de cela ».

A l’exception de Starship

Il soutient néanmoins les aides concernant les projets spatiaux. Plus spécifiquement ceux ayant attrait à la planète Mars. Autrement dit, au projet Starship qu’il espère faire décoller dès janviers 2022.  Pour lui le projet marquera « la différence entre l’humanité étant une espèce à une seule planète et une espèce à plusieurs planètes ».

Il a fini son intervention en confirmant l’objectif de Tesla de procéder à la production en masse du CyberTruck en 2023. Nous devrions voir les premiers modèles sur les routes en 2022. Néanmoins les dates fixées par Musk sont toujours à prendre avec des pincettes. Il a pour habitude de faire des promesses qu’il ne peut pas tenir afin de se maintenir en premières pages des journaux.

Source : Cnet