Accueil » Actualité » Tesla : qu’est-ce qui change entre la Model X de 2016 et celle de 2020 ?

Tesla : qu’est-ce qui change entre la Model X de 2016 et celle de 2020 ?

Si esthétiquement la Model X n’a pas évolué depuis son lancement en 2015, sous le capot toutefois, les changements ont été multiples particulièrement en ce qui concerne la motorisation et la batterie.

Image 1 : Tesla : qu’est-ce qui change entre la Model X de 2016 et celle de 2020 ?
Crédits : Tesla

Bien que sorti en 2015, le premier SUV de Tesla, le Model X n’a été livré qu’à quelques centaines de chanceux cette année-là. En 2016, ce ne sont pas moins de 18 000 véhicules qui ont été produits. C’est donc cette année-modèle que la chaîne YouTube Cleanerwatt a décidé de comparer aux véhicules actuels.

De nombreux changements peu visibles

Dans une longue vidéo, Jonathan Stuart de la chaîne YouTube Cleanerwatt a décidé de comparer les Model X de 2016 et de 2020 pour voir comment Tesla avait fait évoluer son SUV haut de gamme depuis sa sortie. Tout d’abord, le fabricant a considérablement simplifié sa gamme, passant de 5 versions en 2016 contre 2 seulement en 2020. Les 60 D, 75 D, 90 D, P90D et P100D ont laissé leur place aux modèles Grande Autonomie Plus et Performance, utilisant tous deux une batterie de 100 kWh. Même par rapport aux P100D, l’autonomie a fait un bond, passant de 465 km à 564 km et 490 km (normes EPA) respectivement pour les modèles actuels.

Le prix a été revu à la baisse. Le modèle le plus cher de 2016, le P100D avec le mode Ludicrous en option revenait à 155 500 dollars. Le modèle Performance actuel avec Ludicrous de série ne coûte « que » 104 990 dollars. En 2019, la Model X a reçu la mise à jour Raven, remplaçant le moteur avant par celui plus efficace présent sur la Model 3 et apportant la suspension pneumatique active que l’on trouve sur la Model 3 et Model Y. Les performances ont été améliorées, notamment le 0 à 60 miles/h passant de 2,9 secondes sur la P100D avec Ludicrous à 2,7 secondes sur le modèle Performance.

Mieux équipée et moins chère

L’intérieur a gagné en praticité et en confort au fil des années. Le cuir véritable a été abandonné au profit de matériaux végan. Les sièges arrière ne pouvaient pas se plier en 2016, ceux-ci ont évolué en 2017 permettant un grand coffre totalement plat. L’extérieur a peu évolué, l’essentiel des changements étant sur roues et les couleurs proposées. Le spoiler est maintenant fixe et les portes ont reçu de nouveaux capteurs de sécurité. L’une des différences principales vient des éléments qui étaient en option et sont maintenant de série. C’est le cas pour la suspension active, le pack pour temps froid, le son premium, la filtration HEPA, qu’Elon Musk nomme Biohazard, mais qui n’est pas 100% efficace contre le coronavirus, et le pack de traction.

L’ordinateur de bord a été revu en 2020. Il dispose dorénavant de plus de puissance et de nouvelles fonctions comme les jeux d’arcade ou le karaoké. Enfin, pour son matériel d’aide à la conduite, Tesla utilisait Mobileye jusqu’en 2016, récemment facilement trompé par des hackeurs. Ensuite, le constructeur est passé sur une base Nvidia avant de créer son propre processeur en avril 2019. Entre la première et la dernière version, l’Autopilot a vu sa puissance de calcul multipliée par 562 en seulement 4 ans. Cela rend possible les fonctions de navigation sur Autopilot, de changement automatique de voie et le Smart Summon capable de faire sortir le véhicule de sa place de parking, mais qui fait peur aux mamies.

Source : Cleanerwatts