Accueil » Actualité » Tesla rappelle en secret des Model 3 et Model Y

Tesla rappelle en secret des Model 3 et Model Y

Tesla a envoyé un e-mail discret à certains clients pour un problème de suspension, sans avertir les autorités ni rendre public le problème.

Image 1 : Tesla rappelle en secret des Model 3 et Model Y

Vous ne trouverez à cette heure aucune alerte à ce sujet sur le site web de Tesla ni sur le site de la NHTSA, l’autorité chargée de la sécurité routière sur les autoroutes américaines. Pourtant, c’est bien un e-mail de rappel pour un problème de suspension qui semble avoir été envoyé à des propriétaires de Model 3 et Model Y, comme l’ont confirmé de nombreux conducteurs, notamment sur Reddit.

Des milliers de Tesla Model 3 et Model Y seraient affectées, mais la marque garde le silence

Ce rappel très discret fait suite à celui, récent et bien plus médiatisé, d’autres voitures Tesla en raison d’une défaillance du système de conduite autonome intégrale. En janvier 2014, Elon Musk avait déclaré solennellement qu’il fallait « bannir le mot rappel » du vocabulaire de Tesla, un tweet qu’il a depuis effacé. Force est de constater que le mot est toujours dans le dictionnaire du constructeur de véhicules électriques, bien qu’il s’en défende.

Un e-mail de la marque reçu par de nombreux conducteurs américains indique que leur Model 3 ou leur Model Y « pourrait être affecté par le desserrage de fixations » sur la suspension avant. Ce problème affecterait des véhicules récents, construits entre janvier 2019 et juin 2021. Les conducteurs concernés évoquent sur Internet « des grincements, des craquements », ce que Tesla traduit dans son e-mail par « un bruit anormal de la suspension avant ».

Rappels en Chine, enquête aux États-Unis… les suspensions sont la bête noire de Tesla

Serait-ce le début de la fin pour Tesla, qui a augmenté le prix de ses modèles de plusieurs milliers d’euros cette année ? Ce qui est sûr, c’est que les soucis de suspension ne sont pas nouveaux sur les Tesla. Un certain Keith Leech accuse régulièrement cette pièce mécanique de tomber en panne trop tôt. Il a même inventé le terme « Whompy Wheels » (Roues cogneuses) pour évoquer les dizaines de Teslas qui jonchent les casses et les ventes aux enchères, victimes d’un problème sur leurs suspensions. Fin 2020, une suspension s’est brisée à 200 km/h sur une autoroute allemande, et les autorités chinoises ont rappelé 20 000 Model S et Model X pour des défaillances de la pièce.

Tesla a nié que les pièces étaient défectueuses et a accusé les conducteurs de maltraiter ses véhicules électriques. Mais en novembre 2020, la NHTSA a lancé une enquête pour des problèmes liés à la suspension avant de 115 000 véhicules Model 3 et Model Y. Tesla a-t-il informé les autorités de ce rappel massif ? Les constructeurs automobiles sont normalement tenus de le faire, mais peut-être que la marque d’Elon Musk lui a demandé de taire le problème en le classant pour l’instant comme « information commerciale confidentielle », en attendant d’en savoir plus.

À lire aussi > Tesla vend toujours plus de voitures, et ça ne va pas s’arrêter

Source : Auto Evolution