Accueil » Actualité » Tesla vend toujours plus de voitures, et ça ne va pas s’arrêter

Tesla vend toujours plus de voitures, et ça ne va pas s’arrêter

Tesla a publié ses chiffres du trimestre et enregistre une croissance impressionnante. Un succès dû à ses deux modèles phares, la Model 3 et la Model Y.

Pour l’entreprise d’Elon Musk, les trimestres se suivent et se ressemblent. Après un carton plein au deuxième trimestre avec 201 250 véhicules vendus, le fabricant de véhicules électriques récidive avec un troisième trimestre impressionnant.

Image 1 : Tesla vend toujours plus de voitures, et ça ne va pas s'arrêter
Tesla Model S – Crédit : pixabay

Tesla a donc annoncé un résultat net de 1,62 milliard de dollars pour ce trimestre. Si ce chiffre ne parle pas forcément, il est, à titre de comparaison, cinq fois plus élevé que celui de l’année dernière à la même époque. Le résultat opérationnel, qui ne tient compte que des revenus de productions et des dépenses propres au fonctionnement de l’entreprise, quant à lui connaît une progression fulgurante de 54 % par rapport au trimestre précédent et s’élève à 2 milliards de dollars.

Une croissance durable basée sur « l’entrée de gamme »

Comme pour le second trimestre, les Model 3 et Y sont largement majoritaires dans les ventes et assurent la croissance de l’entreprise. Les ventes cumulées de ce trimestre pour ces véhicules s’élèvent à 232 102 unités auxquelles s’ajoutent les 9 289 Model X et S. 

Cela représente une augmentation des ventes de 20 % comparé au deuxième trimestre 2021 et 70 % par rapport au troisième de 2020. Une augmentation qui a été possible grâce à la production de Model Y dans la Gigafactory de Shanghaï. Tesla boucle donc l’avant-dernière période de l’année avec un peu plus de 615 000 véhicules vendus sur 2021, un chiffre largement supérieur aux 500 000 de l’année dernière.

Tesla table sur une croissance annuelle de 50 % des ventes de véhicules, et ce, pendant plusieurs années. En ce qui concerne les estimations pour l’ultime trimestre de l’année, Tesla ne préfère pas s’avancer, car ils restent dépendants de leur capacité à s’approvisionner en composants avec la pénurie actuelle.

Une entreprise optimiste pour l’avenir

Malgré les difficultés que l’entreprise rencontre avec les autorités américaines, Martin Viega, directeur des relations avec les investisseurs, se montre optimiste pour l’avenir. L’entreprise continue d’investir dans le développement de nouvelles fonctionnalités : Autopilot, amélioration de l’application smartphone, loisirs et confort comme l’intégration de Disney+, le mode « car wash », des optimisations pour les périodes de grand froid…

Viega révèle également sa confiance dans la capacité de la société à trouver le succès avec de nouveaux produits. « Nous allons peut-être étendre notre gamme afin d’augmenter le volume de ventes. Nous pensons que, pour y arriver, il nous faut être présent sur les secteurs majeurs comme les petites et moyennes berlines, les SUV ainsi que les camions, sans oublier le marché immense des taxis autonomes », déclare-t-il.

Une belle progression, de bon augure pour la marque puisque même le souhait de l’Europe, de voir disparaître les véhicules thermiques d’ici 2035, va pousser les consommateurs vers des véhicules électriques, marché largement dominé par Tesla.

Source : engadget