Accueil » Actualité » Tesla : il vire le yoke et installe un volant classique sur sa Model S Plaid

Tesla : il vire le yoke et installe un volant classique sur sa Model S Plaid

La Tesla Model S Plaid n’a pas convaincu avec son volant Yoke. Un passionné de mécanique a fait la prouesse de le remplacer par un volant rond de la Tesla Model 3.

Ryan Huber, propriétaire d’une Model S Plaid, est l‘un des premiers à entreprendre le projet de remplacer le volant yoke par un volant ordinaire. Et il a récemment terminé sa transformation. Huber a déclaré qu’il n’envisageait pas de vendre son projet en kit. A la place, il partage son travail sur Github pour aider d’autres personnes qui souhaitent faire le même « swap ».

Attention, ce n’est pas une tâche facile. Tesla a pour habitude d’empêcher ses utilisateurs de procéder a des modifications eux-mêmes. Ainsi, Huber a dû écrire un micrologiciel personnalisé afin de faire fonctionner le volant de la Model 3 sur le micrologiciel de la Model S Plaid.

La photo d'un volant circulaire publiée par erreur par Tesla sur son site officiel - Crédits : Tesla
La photo d’un volant circulaire publiée par erreur par Tesla sur son site officiel – Crédits : Tesla

L’absence d’un volant rond en option est quelque peu surprenante. Tesla a accidentellement publié une image de la nouvelle Model S avec un volant conventionnel, avant de la supprimer de son site Web.

Le volant yoke est au centre d’une polémique

Elon Musk a déjà confirmé que Tesla n’envisageait pas de proposer un volant classique en option. Cette nouvelle n’est pas au goût de tous les passionnés automobiles. Certains craignent que la forme particulière du yoke ne soit problématique en termes de prise en main. Rappelons que cela s’ajoute à une liste de caractéristiques considérées comme dangereuses par certains utilisateur de ce modèle.

Le volant Joug du Model S Plaid - Crédits : Tesla
Le volant Joug du Model S Plaid – Crédits : Tesla

Tesla a éliminé également la tige de clignotants qui se trouve généralement derrière le volant et a déplacé les clignotants sous forme de boutons tactiles encastrés sur le volant. Plusieurs testeurs ont déclaré qu’il était extrêmement difficile de déterminer sur quel bouton appuyer sans avoir à regarder le volant. Certains ont même admis avoir complètement renoncé à la signalisation pour éviter d’avoir à utiliser les boutons, lesquels peuvent pointer dans la direction opposée si le yoke est tourné.

Qu’à cela ne tienne, le yoke devrait se retrouver aussi dans les prochains Model X, Roadster et Cybertruck. Pour Elon Musk et le concepteur en chef de Tesla, Franz von Holzhausen, il présage un avenir où la conduite autonome de Tesla rendrait les volants superflus.

Source : electrek