Accueil » Test » Test Asus Vivobook Pro 16X OLED : son excellent écran ravira les créateurs de contenus exigeants

Test Asus Vivobook Pro 16X OLED : son excellent écran ravira les créateurs de contenus exigeants

Asus Vivobook Pro 16X OLED
8/10

Asus Vivobook Pro 16X OLED

1799€ > Boulanger
On aime
  • La configuration équilibrée
  • L'excellent écran OLED
  • Les faibles nuisances sonores
  • Le design épuré
  • Le bon rapport qualité/prix
  • L'autonomie
On n’aime pas
  • La sortie HDMI 1.4 seulement
  • Pas de port Ethernet
  • La webcam HD seulement (pas de Full HD)
  • Le manque d'évolutivité
Verdict :

Même si l’on trouve encore quelques petits défauts sur le Vivobook Pro 16x OLED, ce notebook d’Asus destiné aux créateurs de contenus est globalement un produit réussi. Il bénéficie d’une configuration équilibrée, offre une bonne autonomie et se montre particulièrement silencieux en fonctionnement. Il est surtout doté d’un excellent écran OLED, parfaitement adapté au marché visé. Bref, on aime !

La fiche technique du Vivobook Pro 16X OLED ne laisse aucun doute : ce notebook d’Asus est très clairement destiné aux créateurs de contenus. Équipé d’un écran OLED « 4K+ » de 16 pouces certifié Pantone et embarquant une configuration plutôt puissante à base de processeur Core i7 Tiger Lake-H, de mémoire LPDDR4X et de GeForce RTX 3050, le Vivobook Pro 16X OLED fait partie de ces modèles d’ordinateurs portables estampillés « Studio » par NVIDIA. Alléchant sur le papier, ce notebook l’est-il également dans la réalité ?

Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2021 par marque

Asus Vivobook Pro 16X OLED : un design sobre et de l’aluminium

Affichant des dimensions de 361 x 259 pour un poids tout juste inférieur à 2 kg (1,95 kg très exactement), le Vivobook Pro 16X OLED se démarque dès le déballage par son aspect « premium », en particulier grâce à sa coque et son capot bénéficiant d’une texture anodisée en aluminium lisse, non brossé. L’ensemble apparait plutôt fin, l’épaisseur n’atteignant que seulement 19 mm, avec des lignes épurées. Bref, tout nous rappelle ici qu’il s’agit d’un notebook pour travailler et créer, et pas vraiment pour jouer.

Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

Le clavier de type chicklet bénéficie d’un rétro-éclairage uniforme qu’il est impossible de personnaliser, mis à part du côté de l’intensité lumineuse. L’absence de RGB n’est toutefois pas un problème compte tenu du marché visé par le Vivobook Pro 16X OLED. Au contraire même, on apprécie une fois encore sa sobriété lorsqu’il s’agit de travailler avec. Avec une course de touches de 1,4 mm, le clavier est justement plutôt agréable à utiliser, et il est bien complété par un imposant pavé tactile qui cache également un DialPad, sorte de molette virtuelle offrant un contrôle simplifié des logiciels de création d’Adobe. Le bouton Power, placé discrètement en haut à gauche du clavier, intègre quant à lui le lecteur d’empreintes digitales. Les dimensions du Vivobook permettent enfin à Asus d’intégrer un pavé numérique complet.

Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini
Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

La connectique est assez complète avec d’un côté deux ports USB 2.0 Type-A (aux côtés des voyants de fonctionnement et de charge), et de l’autre le port d’alimentation, un port USB 3.2 Gen1 Type-A, un port USB 3.2 Gen2 Type-C (également compatible PowerDelivery, le placer à côté du connecteur d’alimentation classique n’est donc pas forcément judicieux), une lecteur de cartes mémoires microSD, un port combo audio jack et une sortie HDMI 1.4. On aurait d’ailleurs peut-être préféré ici une sortie HDMI 2.0 (ou 2.1) à la place. Une webcam HD, équipée d’un obturateur de confidentialité, complète le tout. Aucun port Ethernet n’est en revanche présent, probablement pour éviter d’augmenter l’épaisseur du notebook.

Une très bonne dalle WQUXGA certifiée Pantone

Destiné aux créateurs de contenus, le Vivobook Pro 16X OLED se doit de proposer un écran irréprochable. Asus a donc choisi une dalle Samsung SDC415D capable d’afficher une définition WQUXGA (soit 3840 x 2400 pixels), avec un ratio 16:10. C’est légèrement plus haut que de l’UHD (4K) classique, mais cela conviendra parfaitement au marché visé. Les bords sont relativement fins, et le temps de réponse n’est que de 0,2 ms, mais c’est surtout au niveau de la technologie OLED utilisée que cet écran de 16 pouces de diagonale est intéressant.

Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

Nous avons en effet mesuré grâce à notre sonde Datacolor Spyder 5 Elite un gamut couvrant la totalité des espaces colorimétriques sRVB, AdobeRVB et DCI-P3. Asus annonce d’ailleurs couvrir 100% du gamut DCI-P3, justifiant au passage sa certification Pantone. La luminosité maximale atteint 396 cd/m² pour un taux de contraste quasi infini (plus exactement de 396 000:1 selon notre sonde) grâce à des noirs parfaits, technologie OLED oblige. Nos mesures sont donc légèrement inférieures à celles annoncés par Asus (respectivement 550 cd/m² au maximum et 1 000 000:1, avec une certification DisplayHDR 500), mais ces valeurs sont toutefois suffisantes pour permettre une utilisation du notebook en extérieur, malgré sa dalle brillante. Le point blanc est mesuré à 7600K (une valeur un peu trop élevée à notre goût) et le Delta-E moyen n’est que de 0.98, avec un maximum à 2.45 : la dalle de ce Vivobook 16X Pro OLED est donc très bien calibré d’usine et conviendra parfaitement au marché visé.

Vivobook Pro 16X OLED : Core i7 et RTX 3050 Mobile

Tout comme l’écran ou le design, les composants qui prennent place dans le Vivobook Pro 16X OLED sont parfaitement adaptés aux créateurs de contenus. Asus a ainsi choisi d’intégrer dans son notebook un processeur Core i7-11370H (un modèle quad-core avec HT, avec une fréquence pouvant atteindre 4,8 GHz sur un ou deux coeurs), une GeForce RTX 3050 Mobile, 16 Go de mémoire vive et un SSD NVMe de 1 To. Le processeur affiche un TDP nominal de 35W, mais le notebook possède différents modes de gestion de l’énergie qui permettent de faire varier les limites de consommation du processeur et la vitesse de rotation des ventilateurs. Aucun mode « Turbo », avec overclocking du CPU ou du GPU, n’est en revanche disponible : ce n’est pas un notebook destiné au marché des gamers !

Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

Si le Core i7-11370H intègre un iGP Iris Xe Graphics avec 96 Shaders, le Vivobook Pro 16X OLED embarque également une GeForce RTX 3050 Mobile accompagnée par 4 Go de mémoire GDDR6 fabriquée par Hynix. Son TDP nominal atteint 35W, mais la technologie Dynamic Boost de NVIDIA permet de transférer, quand c’est possible et exclusivement lorsque les ventilateurs sont réglés en mode « Performance », une partie de l’enveloppe énergétique disponible du CPU vers le GPU, afin d’augmenter le TDP (et donc les fréquences de fonctionnement en Boost) du chipset graphique à 50W. Quel que soit le mode de gestion de l’énergie choisi, les fréquences restent identiques : 735 MHz pour le GPU avec un Boost à 1035 MHz, et une mémoire vidéo cadencée à 1375 MHz.

Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini
Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

Aux côtés du processeur et du GPU, on trouve 16 Go de mémoire LPDDR4-3200 (CL22) directement soudés sur la carte mère. Aucun slot d’extension au format SODIMM n’est toutefois présent, il sera donc impossible d’étendre par la suite cette quantité de mémoire vive. Un SSD SK Hynix NVMe 1.3 (en PCI-Express 3.0) de 1 To et des contrôleurs WiFi 6 (Intel AX201, 866 Mbps max) et Bluetooth 5.0 complètent le tout. Aucun autre emplacement M.2 ou mini-PCIe n’est hélas disponible, limitant de fait les possibilités de faire évoluer la configuration. L’ensemble est livré sous Windows 10, mais il est parfaitement possible de mettre à jour gratuitement le système vers Windows 11.

Un notebook très silencieux, avec une autonomie intéressante

Ce Vivobook Pro 16X OLED se montre particulièrement silencieux. Au repos, quel que soit le mode de gestion de l’énergie choisi, les ventilateurs du système de refroidissement « IceCool Plus«  sont à l’arrêt ; le notebook est totalement silencieux. En charge, les nuisances sonores en mode « Silencieux » atteignent seulement 30,8 dB(A), un niveau quasiment inaudible. Le TDP de la RTX 3050 est toutefois limité à 35W, le Dynamic Boost étant a priori désactivé. En mode « Standard », les nuisances sonores restent très raisonnables, à seulement 34,2 dB(A). Le TDP du chipset graphique grimpe alors à 40W au maximum via le Dynamic Boost. Enfin, seul le mode « Performances » entraine vraiment une hausse des nuisances sonores qui atteignent 41,8 dB(A). Dans l’absolu, cela reste tout de même très peu bruyant.

Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

Terminons par l’autonomie de ce Vivobook Pro 16X OLED équipé d’une batterie 6-cellules de 96Wh (8230 mAh). L’utilisation de composants consommant (relativement) peu, d’un écran OLED et d’une batterie plutôt imposante permet à ce notebook d’afficher une autonomie flirtant avec les 9h30 dans le test Batterie de PCMark 10. Bien entendu, l’autonomie pourra être sensiblement différente suivant l’utilisation, mais on peut tout à fait estimer qu’elle sera largement suffisante en utilisation réelle.

Asus Vivobook Pro 16X OLED
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

De bonnes performances pour travailler

Contrairement aux produits de la gamme ROG livrés avec le logiciel Armoury Crate d’Asus, le Vivobook Pro 16X OLED bénéficie d’un logiciel de configuration et d’optimisation plus sobre baptisé MyAsus. Il permet toute de même de paramétrer de nombreux réglages tels que la gestion de la batterie (particulièrement utile pour améliorer sa durée de vie), la vitesse de rotation des ventilateurs ou encore la gestion de l’énergie. Trois modes de fonctionnement sont ainsi disponibles et permettent de modifier les limites de consommation d’énergie du processeur (PL1 et PL2).

ModeSilencieuxStandardPerformances
CPU PL125 W55 W64 W
CPU PL235 W64 W64 W
GPU (Base)735 MHz735 MHz735 MHz
GPU (Boost)1035 MHz1035 MHz1035 MHz
VRAM1375 MHz1375 MHz1375 MHz

Test : Alienware m15, nos remarques sur l’importance du cTDP du processeur

Performances bureautiques : PCMark 10 (Score global)

Il est possible que les graphiques ci-dessous n’apparaissent pas si vous visitez la version AMP de cette page. Si tel est le cas, nous vous invitons à recharger la page.

PCMark 10 offre une vision d'ensemble des performances du notebook dans des tâches bureautiques. Ce benchmark fait principalement appel au processeur, mais le GPU est également mis à profit lors des tests OpenCL.

Avec sa RTX 3050 Laptop et son Core i7-11370H, l'Asus Vivobook Pro 16X OLED est aussi performant qu'un Zenbook Pro Duo ou qu'un Zephyrus Duo 15 en bureautique. Il se laisse en revanche distancer par des modèles comme le TUF Dash 15 ou le Lenovo Legion Slim 7, dotés il est vrai d'un chipset graphique bien plus performant et d'un système de refroidissement plus conséquent. La configuration intégrée au Vivobook présente tout de même l'avantage d'être plutôt bien équilibrée et efficace.

Performances 3D : 3DMark Time Spy

3DMark Time Spy permet de découvrir les performances 3D d'une configuration. En mode silencieux, le Vivobook Pro 16X OLED est aussi (peu) performant qu'un Iris Xe ou qu'une RX Vega 8 intégrée à un Ryzen. Il faut activer le mode Standard ou le mode Performances pour que la RTX 3050 Mobile puisse s'exprimer. On arrive alors à un niveau de performances en jeu équivalent à celui d'une GTX 1060 Max-Q, mais même une GTX 1070 Max-Q ou une RTX 2060 Max-Q se montrera plus rapide. En pratique, il vous sera possible de jouer en Full HD dans des conditions raisonnables, même si ce notebook n'est à la base pas destiné à ce type d'application.