Accueil » Test » [Test] Versa 2 : que vaut la nouvelle montre connectée de Fitbit ?

[Test] Versa 2 : que vaut la nouvelle montre connectée de Fitbit ?

Fitbit offre une nouvelle version à son best-seller, la Versa. De petites modifications en matière de design, l’arrivée d’Alexa et de Spotify, quelques fonctionnalités en plus. Quant est-il de cette nouvelle version ? La Versa 2 est-elle au top de sa forme ?

Fitbit Versa 2
8/10
Image 1 : [Test] Versa 2 : que vaut la nouvelle montre connectée de Fitbit ?

Fitbit Versa 2

Un très bon rapport qualité-prix

199,95€
On aime
  • L'écran
  • Le design
  • Le suivi des activités
  • L’autonomie
On n’aime pas
  • Intégration d'Alexa ratée
  • Fitbit Pay trop limité (essentiellement le Crédit Mutuel)
  • Pas de GPS intégré
Verdict :

Cette nouvelle version de la Fitbit Versa gagne nettement en élégance. La qualité de son écran et des finitions lui confère un aspect solide et classieux. Le suivi des activités est efficace et permet d’obtenir des tas d’infos sur votre activité et votre sommeil. En revanche, on reste moins convaincu par l’ajout d’Alexa qui n’apporte pas grand-chose en termes d’usage. Au final, la Versa 2 représente un bon rapport qualité-prix pour ceux qui veulent un suivi quotidien sans être pour autant de grands sportifs.

plus
Compatibilité de l'application Fitbit Android OS 5.0 et versions ultérieures, Apple iOS 9 et versions ultérieures, Windows 10 v1607 ou versions ultérieures
GPS intégré Non
Capteur cardiaque Oui
Résistance à l'eau Jusqu'à 50 mètres
Système de paiement Fitbit pay
Poids et dimensions du boitier 42 g – 40 x 40 mm

Fitbit, présent sur le marché depuis 2007, possède d’ores et déjà une solide réputation en matière de montres connectées avec comme spécialité la santé et le bien-être. En effet, les bracelets connectés du fabricant américain proposent avant tout un suivi de vos activités au quotidien (sommeil, activité, alimentation, fréquence cardiaque…). Avec le temps le constructeur ne cesse d’ajouter des services et d’améliorer ses designs. C’est ce qu’il propose avec cette nouvelle version de la Versa.

Oui pour le design

Le design de cette nouvelle version de la Versa 2 s’inscrit dans la continuité de la première édition, avec toujours une certaine ressemblance avec l’Apple Watch. Même si on n’assiste pas à une révolution, on ne peut qu’apprécier les modifications apportées. Les 2 boutons de droite ont disparu, l’écran est un peu plus grand et la marque Fitbit qui s’affichait juste en dessous de l’écran a disparu.

Image 2 : [Test] Versa 2 : que vaut la nouvelle montre connectée de Fitbit ?
A gauche la première édition de la Versa. A droite, l’édition 2019 de la Fitbit Versa 2

Le boitier est disponible en 3 couleurs (carbone, gris brume ou rose) et la gamme de bracelets compatibles (sport, classique, cuir, tissé) offre une large palette de style qui devrait satisfaire à peu près tout le monde. Avec cette nouvelle version, la Fitbit Versa gagne clairement en élégance même si certains la trouveront un peu grande une fois au poignet.

Fitbit Versa 2 bracelets

A lireLes 10 meilleures smartwatch 2019

Non, pour Alexa

L’ajout d’Amazon Alexa n’apporte pas grand-chose. Contrairement à ce que permettent les enceintes intelligentes, impossible de « réveiller »Alexa à la voix. Pour l’activer, il faut appliquer une pression prolongée sur le bouton. Imposer une intervention manuelle enlève un peu l’intérêt des commandes vocales.

En théorie il est également possible (à condition d’utiliser un smartphone Android et non Apple) de répondre oralement à ses messages depuis sa montre. Mais la dictée se révèle assez capricieuse dès que l’environnement sonore n’est pas assez silencieux et les messages rarement cohérents du premier coup.

Au final, vous pourrez régler une alarme avec la voix et demander à charger l’appli météo, mais cela s’arrête là. La versa 2 ne possède pas de haut-parleur donc elle ne peut vous répondre que par texte.

Alexa ne se mélange pas avec ce qui fait le cœur de la Versa 2, c’est-à-dire le suivi de l’activité physique, du sommeil, du rythme cardiaque… Fitbit tente d’en faire un argument de protection de votre vie privée et de vos données personnelles. En l’occurrence, elles sont parfaitement protégées car très rapidement on n’utilise plus Alexa sur la Versa 2.

Oui, pour l’écran

L’écran Amoled offre une surface d’affichage très confortable qui rend les notifications faciles à lire et qui permet l’affichage de pas mal d’infos. Il reste très efficace et parfaitement lisible même quand la luminosité extérieure est forte. Petit bonus intégré à cette nouvelle version, il est dorénavant possible de maintenir l’écran allumé en permanence avec l’heure, la date et l’autonomie de la batterie. Une fonctionnalité qui peut faire perdre de l’autonomie à la Fitbit Versa qui tiendra 5 jours au lieu des 6 que l’on peut atteindre sans problème.

Seul bémol, si vous êtes en pleine séance de sport, pour peu que vous ayez de la sueur sur les doigts, la tactile perd en efficacité.

Image 3 : [Test] Versa 2 : que vaut la nouvelle montre connectée de Fitbit ?
Fitbit a ajouté un mode d’affichage permanent pour ceux qui sont allergiques aux écrans noirs au poignet.

Oui et non, pour la musique

Déjà présente dans la version précédente, la possibilité d’écouter de la musique depuis sa montre est plutôt une bonne idée. Pouvoir partir pour un footing sans avoir besoin d’apporter son smartphone, mais juste sa montre et une paire d’écouteurs Bluetooth, est idéal.

Plusieurs solutions s’offrent à vous. Soit, vous installez l’appli Fitbit Connect depuis un ordinateur puis vous effectuez le transfert des morceaux de musique au format MP3. La manipulation est un peu lourde, mais fonctionne très bien.  

Autre possibilité, vous disposez d’un abonnement Spotify ou Deezer et vous pouvez synchroniser votre compte avec l’appli Fitbit. Après quelques problèmes d’appairage, cela fonctionne plutôt bien, du moins pour Deezer qui propose une intégration plus aboutie. On peut notamment télécharger des playlists et les écouter sans avoir son smartphone à proximité.

En revanche, l’appli Spotify de la Versa permet juste de piloter son smartphone qui doit donc rester à proximité. Aucune autonomie n’est possible, l’intérêt est donc plus que limité.

Oui, pour le suivi des activités

Mettons de côté l’ajout de tous ces services plus ou moins convaincants. Fitbit c’est avant tout un spécialiste du tracking d’activité. Et là on revient sur ce que le constructeur fait de mieux. En effet, au fil du temps des améliorations font leur apparition et les algorithmes s’affinent. Par exemple, pour le sommeil l’appli vous attribue une note pour chacune de vos nuits par rapport à vos objectifs, mais aussi par rapport à la moyenne des gens. Cela permet de vous situer un peu plus précisément. Fitbit indique toutefois qu’il vaut mieux disposer d’un mois de recul avant que les données ne soient vraiment fiables.

Image 4 : [Test] Versa 2 : que vaut la nouvelle montre connectée de Fitbit ?

Pour les activités physiques, la détection automatique fonctionne bien. Pas besoin de lui dire que vous démarrez une séance de footing, l’appli le détectera toute seule. En cas d’erreur vous pourrez toujours rectifier.

L’évaluation des distances est plutôt bonne et même si cela ne remplace pas la précision d’un véritable GPS, l’application s’en tire plutôt bien. Lors de nos tests, nous avons constaté une marge d’erreur maximale de 5%. Mais la façon dont vous portez votre montre peut largement influer sur les résultats. Idem pour la fréquence cardiaque, les résultats obtenus sont cohérents et plutôt précis.

L’interface de l’application est agréable et on s’y retrouve assez facilement. Au final, vous récolterez pas mal de données et même si des imperfections subsistent, la Fitbit Versa 2 vous fournira plein d’infos utiles.

Non, pour l’absence de GPS

La présence d’un GPS reste la seule façon vraiment efficace de traquer vos performances. Mais la Versa 2 se contente de faire appel au GPS du smartphone. Vous serez donc obligé d’emmener votre téléphone avec vous si vous partez courir et que vous souhaitez des mesures précises. Les grands sportifs en quête de performances préféreront pour cette raison se rabattre sur un modèle avec GPS intégré.