Test Honor Magic V2, la nouvelle référence des smartphones pliants

Le nouveau smartphone pliant de Honor embarque un équipement haut de gamme, mais achève de séduire par son design ultrafin. L’occasion de convaincre les plus réticents et de donner un petit coup de fouet à la concurrence.

Sommaire
Honor Magic V2
Image 2 : Test Honor Magic V2, la nouvelle référence des smartphones pliants
  • Honor Magic V2
    1999€
  • Honor
    1999€

Il y a un peu moins d’un an, Honor nous avait épatés avec le lancement d’un smartphone pliant, le Magic Vs, capable de rivaliser avec le Fold de Samsung, poids lourd du marché. Ses principaux atouts ? Un design fin et léger notamment et un logiciel capable d’exploiter assez correctement un tel appareil.

En ce début d’année, c’est au tour du Magic V2 de faire enfin ses premiers pas en France. Si nous précisons « enfin », c’est parce que ce modèle a été officialisé en Chine en juillet 2023 et qu’il est donc déjà vendu dans l’Empire du Milieu depuis belle lurette. Un modèle Magic V2s, qui ne sera a priori pas proposé sur le marché français a même été lancé dans la foulée. Pas toujours facile de suivre avec Honor ! Une chose est certaine, le smartphone qui arrive dans l’Hexagone est le modèle le plus haut de gamme de la fratrie et on ne va pas s’en plaindre.

Bien entendu, aussi puissant que soit le Honor Magic V2, inutile d’espérer l’intégration de la vedette du moment, le Snapdragon 8 Gen 3 de Qualcomm. Ce processeur n’était pas disponible l’été dernier. C’est donc son illustre prédécesseur qui est aux commandes. Si le Magic V2 part avec un moteur qui a du répondant, que faut-il attendre des autres composants en termes de performances et de son design ? Est-il équipé pour en découdre avec le Galaxy Z Fold5 de Samsung ? C’est que nous allons voir dans ce test.

Honor Magic V2 : où est-il disponible et quel est son prix ?

Le Magic V2 est en précommande dès ce vendredi 26 janvier pour une disponibilité à la mi-février. Il profite d’une offre promotionnelle comme on en a rarement vu sur le marché des smartphones et a fortiori des pliants. Cela tombe à point nommé, puisque cet appareil qui embarque des technologies dernier cri et des composants premium coûte très, très cher. Il est vrai que Honor n’a pas lésiné sur la mémoire, à défaut de proposer plusieurs versions :

  • Honor Magic V2 16 Go / 512 Go : 1999 euros

Les pliants grands formats sont inévitablement coûteux. Le Galaxy Z Fold5 a été lancé dans le même ordre de prix avec une capacité proche – en 12 Go / 512 Go (2039 euros), mais il est aujourd’hui « bradé » par Samsung au doux prix de 1789 euros. Honor va donc devoir batailler pour contrer Samsung et cela commence avec une offre de lancement « punchy ».

Ainsi du 26 janvier au 14 février inclus, l’appareil profite pour toute précommande d’une remise de 600 euros, ce qui ramène son prix à seulement 1399 euros ! Et ce n’est pas fini puisque Honor enchaîne avec une offre de lancement. Pour tout achat de 26 janvier au 25 février, l’enceinte sans-fil Stanmore III de Marshall, d’une valeur de 399 euros, sera offerte. La possibilité de profiter de la technologie LE Audio du Bluetooth 5.3 (meilleure connectivité, consommation d’énergie réduite, haute définition audio, etc.) présente sur le Magic V2 et l’enceinte. Ceux qui feront leurs emplettes avant le 14 février cumuleront les deux offres bien sûr !

Proposé sur le site de Honor, mais aussi chez les principaux revendeurs spécialisés (Darty, Fnac, Boulanger) ou encore chez les opérateurs mobiles (Bouygues Telecom, Orange, SFR), le dernier-né de Honor est décliné en 2 coloris, Black et Purple, cette dernière couleur étant une exclusivité du site HiHonor.

Image 8 : Test Honor Magic V2, la nouvelle référence des smartphones pliants
Magic V2 Purple – crédit : Honor

L’appareil est livré avec un simple câble USB, sans le chargeur rapide vendu en option. On trouve néanmoins dans la boîte une coque design et originale puisqu’elle protège le dos du smartphone en position fermée, mais aussi la charnière, tout en restant assez fine et discrète. Elle intègre également un pied qu’il suffit de déplier pour profiter d’un écran incliné (posé sur une table en paysage ou portrait) lorsque le smartphone est fermé.

Honor Magic V2
Image 2 : Test Honor Magic V2, la nouvelle référence des smartphones pliants
  • Honor Magic V2
    1999€
  • Honor
    1999€

Quelles sont les caractéristiques techniques du Magic V2 ?

Le Honor Magic V2 profite d’une fiche technique de premier plan, même si le processeur est un peu « daté » : mémoire généreuse, grands écrans, batterie de haute capacité, dispositif photo solide…  Ce smartphone pliant n’est clairement pas en retrait face à la concurrence, même s’il lui manque la fonction prise de note du Fold que Samsung met particulièrement en avant. Il est pourtant possible d’utiliser un stylet sur le Magic V2, pour prendre de notes manuscrites dans l’application Notes.

  • Écran pliable : Oled QHD+ (2344 x 2156 points) de 7,92 pouces, 120 Hz, 402 ppp, 1600 nits,
  • Écran externe : Oled FHD+ (1060 x 2376 points) de 6,43 pouces, 120 Hz, 405 ppp, 2500 nits
  • Grand-angle : f/1.9, capteur de 50 Mpx, OIS, 4K
  • Ultra grand-angle : f/2.0, capteur de 50 Mpx, macro
  • Téléobjectif : f/2.4, capteur de 20 Mpx, zoom optique 2,5x et 10x zoom numérique 40x, OIS
  • Caméras frontales principale et externe : f/2.2, capteurs de 16 Mpx 
  • Processeur : Snapdragon 8 Gen 2 de Qualcomm
  • Mémoire : 16 Go/ 512 Go
  • Batterie : 5000 mAh,
  • Charge : filaire 66 W
  • Connectivité : Wi-Fi 7, Bluetooth 5.3, 5G, NFC
  • Dimensions écran plié : 156,7 x 74 x 9,9 mm
  • Dimensions écran déplié : 156,7 x 145,4 x 4,7 mm
  • Poids : 231 g.
  • Sécurité : lecteur d’empreintes digitales latéral, reconnaissance faciale 3D
  • OS : MagicOS 7.2 / Android 13

Le Magic V2 devrait migrer vers MagicOS 8.0 avec Android 14, mais au mieux à partir de mars. Il y a fort à parier que le futur fleuron de Honor, le Magic6 Pro, aura la primeur de la nouveauté. Et il sera lancé a priori fin février.

A lire aussi : Meilleurs smartphones Honor : quel modèle acheter en 2024 ?

Design : une finesse exceptionnelle

Le principal atout du Magic V2, c’est son boîtier extrêmement fin : 4,7 mm d’épaisseur lorsque son grand écran est ouvert. C’est 1,4 mm de moins que le Magic Vs de l’an passé ou encore le Galaxy Z Fold5. Écran fermé l’écart se creuse. Le Magic V2 reste sous la barre des 10 mm tandis que le Magic Vs et le Z Fold5 accusent respectivement 12,9 et 13,4 mm.

Avec son boîtier de très exactement 9,9 mm d’épaisseur, le dernier-né de Honor ressemble à un smartphone classique qui aurait un peu d’embonpoint. Même si son poids de 231 grammes n’est pas spécialement léger, il reste bien plus agréable à utiliser en mode fermé qu’un Fold 30 grammes plus lourd. Il est aussi moins long, plus large que le pliant de Samsung, ce qui facilite certaines tâches, comme la saisie au clavier.

Honor a réussi ce tour de force en utilisant une double batterie en silicium carbone au format carte de crédit tant elle est compacte et en concevant une charnière plus fine, mais pour autant robuste, en titane. Honor annonce d’ailleurs une résistance de cette dernière à au moins 400 000 ouvertures.

Seul bémol, si elle tient correctement à 90 degrés ou 45 degrés, il est impossible d’abaisser l’écran un peu plus : au-delà de 45 degrés, il se déplie complètement. Il y a un peu plus de résistance sur celle du Fold qui autorise des positions inclinées intermédiaires. Elle ne laisse, en revanche, aucun espace entre les deux parties repliées du grand écran. Et c’est tant mieux, car le Magic V2 n’est pas protégé contre la poussière, ni même contre l’eau d’ailleurs. Un avantage qui reste en faveur du pliant de Samsung. À près de 2000 euros le pliant, c’est assez regrettable.

Visuellement, l’appareil est assez plaisant avec ses deux grands écrans cerclés de bordures relativement fines. Ils comptent parmi les plus grands du marché d’ailleurs sur le segment des terminaux pliants. La pliure est invisible à condition de tenir le grand écran de presque 8 pouces bien face à soi. Elle est toutefois nettement perceptible sous les doigts. On a vu plus discret, mais ce n’est franchement pas gênant au quotidien. Le dos du Magic V2 en mode plié, avec son revêtement façon cuir, est légèrement texturé sous les doigts. La coque de protection fournie livre, de son côté une sensation bien plus plastique. Le choix sera difficile entre design et protection. Ce dos intègre le bloc photo et ses trois objectifs qui dépassent de 2 bons mm. Ce sera un peu gênant, si l’on souhaite poser et utiliser le smartphone à plat sur une table.

Les tranches en métal légèrement bombé et brillant sont assez réussies. Elles accueillent les haut-parleurs, les micros, les boutons de volume et verrouillage (avec lecteur d’empreintes intégré), le port USB Type-C et l’emplacement double nanoSIM. Le Magic V2 n’est, en revanche, pas compatible e-SIM. Une lacune en 2024 sur un smartphone haut de gamme

Deux écrans de très bonne facture

Honor a soigné la qualité des deux grands écrans qui équipent son Magic V2. L’écran de couverture atteint 6,43 pouces et l’écran intérieur 7,92 pouces des dimensions assez proches de celles du Magic Vs de 2023 et sensiblement supérieures à celles du Fold (6,2 et 7,6 pouces). Ils offrent tous deux une haute résolution supérieure à 400 points par pouce, pour une parfaite lisibilité.

En termes de Colorimétrie, Honor est proche du sans-faute. Sur le petit écran en mode d’affichage par défaut en mode Couleurs Vives, nous avons relevé un excellent Delta E de 1,39 avec notre sonde et une température des couleurs tout aussi parfaite de plus de 6450K. Inutile dans ces conditions de passer en mode d’affichage Couleurs Normales. D’ailleurs dans ce mode, si le Delta E est tout aussi bon, la température est en baisse, avec donc des couleurs un peu trop chaudes.

Le grand écran ne démérite pas en mode Couleurs Vives, même si son Delta E approche des 2,5. La température des couleurs est, elle aussi proche des 6500 K de référence. Le Delta E baisse sensiblement en mode Couleurs Normales, mais la température aussi, autour de 6000K. Avec le grand écran aussi, conserver les réglages par défaut sera une bonne option.

Honor annonce une très haute luminosité pour les deux écrans de son Magic V2, soit 2500 nits. Nos relevés ne nous ont pas permis d’atteindre ce résultat, mais cela reste très bon. La luminosité poussée à fond (mode automatique par défaut désactivé) dépasse les 570 cd/m² sur le petit comme le grand écran. En basculant en mode automatique et sous une source lumineuse, la luminosité dépasse les 1600 cd/m² pour le petit écran et les 1300 cd/m² pour le grand. La lisibilité sera donc suffisante pour une consultation confortable, si le temps est ensoleillé.

Logiciel : en route vers MagicOS 8.0

Comme nous le mentionnions précédemment, l’appareil lancé en Chine il y a déjà de longs mois fonctionne avec MagicOS 7.2 en surcouche d’Android 13. Il faudra patienter un peu (mais sans doute pas si longtemps, espérons-le) pour profiter des nouvelles fonctions de MagicOS 8.0 (censée favoriser l’expérience utilisateur) et d’Android 14. Honor promet de toute façon 4 ans de mises à jour de l’OS et 5 ans de mises à jour de sécurité. Ce n’est pas autant que Google et Samsung (7 ans), mais c’est tout de même un an de plus que l’année dernière. Et c’est sans doute plus réaliste, avec la promesse malgré tout d’un bel avenir.

Pour le reste, on retrouve peu ou prou les mêmes fonctions plaisantes que sur le Magic Vs, comme la capture des pages Web, enregistrées dans Notes, d’un simple glissement à trois doigts sur l’écran vers le bas. Les pages sont alors consultables et éditables hors ligne.

Honor tire parti de l’écran pliable dans nombre d’applications. Lorsque l’écran est posé en mode PC portable, le contenu vidéo s’affiche dans la partie haute et les commandes dans la partie basse. C’est le cas avec YouTube et autres applications de Google.

Le multitâche est toujours à l’honneur avec la possibilité de splitter facilement en deux le grand écran (et même le petit) pour afficher deux applications (le Fold autorise l’affichage de trois applis sur son grand écran). La barre des tâches fait, quant à elle, apparaître sur sa partie droite les dernières applications utilisées. Enfin, il est possible de superposer une application dans une fenêtre-bulle redimensionnable sur une autre affichée en plein écran. Le consommateur dispose donc d’outils variés pour utiliser au mieux son smartphone. Précisons que certaines applications sont optimisées pour basculer sur le petit écran, mais pas toutes. Quand ce n’est pas le cas, il sera alors nécessaire de les fermer et relancer avant de pouvoir les afficher sur le second écran.

A lire aussi : Meilleur smartphone chinois : quel modèle acheter en 2024 ? 

Un processeur qui a fait ses preuves

Avec aux manettes le processeur Snapdragon 8 Gen 2 accompagné de 16 Go de mémoire vive, le Magic V2 a du répondant quelle que soit l’activité choisie, y compris le jeu de dernière génération. Ce processeur est optimisé (pour ne pas dire bridé) pour éviter tout chauffe excessive. Au stress test de 3DMark, il n’a d’ailleurs pas dépassé les 40 degrés en mode fermé et 42 degrés en mode ouvert. Le système de refroidissement de Honor produit aussi sans doute son effet. En tout cas, rien qui ne vous empêche de jouer de façon fluide. Nous n’avons lors de l’utilisation du Magic V2 pas remarqué de ralentissement particulier. les amateurs de réactivité devraient être satisfaits.

Pour accompagner ce processeur, Honor a à nouveau intégré sa puce de sécurité dédié S1. On remarque aussi la présence de la puce maison C1, censée améliorer les performances liées au réseau 5G. L’appareil serait également prêt pour une connectivité Wi-Fi 7. Le Magic V2 est donc, là encore, paré pour l’avenir.

Honor Magic V2
Image 2 : Test Honor Magic V2, la nouvelle référence des smartphones pliants
  • Honor Magic V2
    1999€
  • Honor
    1999€

Photo : du bon et du moins bon

Sur le papier, le Honor Magic V2 bénéficie de composants photo satisfaisants, de nature à assurer une bonne polyvalence. L’appareil principal est constitué de trois modules, un grand-angle, un ultra grand-angle et un téléobjectif respectivement associés à des capteurs de 50, 50 et 20 mégapixels.

Le téléobjectif assure un équivalent zoom optime de 2,5x, mais dans le menu caméra, Honor a aussi ajouté le 10x, un zoom numérique.

L’objectif grand-angle qui ouvre à f/1.9 garantit un bon piqué de jour et se débrouille vraiment pas mal sur des scènes plus sombres (avec des sujets relativement éclairés toutefois). Le mode cliché nocturne qui allonge le délai de déclenchement n’est même pas vraiment nécessaire.

Le téléobjectif stabilisé se débrouille également plutôt bien en intérieur comme en extérieur. Le zoom optique 2,5x offre des photos nettes, même lorsque la luminosité n’est pas optimale. Le mode portrait se montre également très convaincant, avec un effet bokeh réglable et un détourage satisfaisant.

En revanche, le Zoom numérique 10x mis en avant dans l’application photo livre des clichés assez pixellisés, surtout si la lumière ambiante n’est pas optimale. Autant préciser que zoomer en 40x ne donnera rien d’exploitable !

Le maillon faible du trio est indubitablement l’ultra grand-angle qui n’offre pas un piqué extraordinaire, voire perd beaucoup en netteté sur le pourtour (malgré son capteur de 50 Mpx). C’est naturellement amplifié sur la photo en basses lumières.

Les deux capteurs frontaux de 16 mégapixels permettent de réaliser des selfies réussis en mode portrait. les amateurs du genre apprécieront.

Une autonomie des plus satisfaisante

Si l’intégration du processeur Snapdragon 8 Gen 2 était plutôt de bon augure pour l’endurance du smartphone, du fait de son efficience énergétique, nous redoutions un peu les performances de la nouvelle batterie au format carte de crédit de Honor. Il ne fallait pas s’inquiéter, le Magic V2 assure de très bons résultats en autonomie. Une affirmation à pondérer toutefois, puisque l’appareil consomme inévitablement plus en mode tablette, depuis l’écran pliable interne.

Au test PCMark, avec les écrans réglés comme pour tous nos tests en 200 cd/m², nous avons relevé une solide autonomie de 13h34. Elle grimpe d’ailleurs à 15h49 en basculant l’affichage en 60Hz.

Du côté du grand écran, le résultat est bien inférieur puisqu’en fréquence de rafraîchissement dynamique par défaut, jusqu’en 120 Hz donc), nous avons enregistré une autonomie d’à peine plus de 8 heures. Lors d’un long voyage en train, si vous devez travailler depuis le smartphone, vous aurez tout intérêt à basculer en 60Hz pour gagner au bas mot 2 heures d’autonomie. Nous avons, en revanche, calculé une endurance de plus de 17 heures en streaming vidéo sur Wi-Fi (à partir d’un échantillon de quelques heures) sur le grand écran. De quoi binge watcher vos séries préférées, préalablement téléchargées, sans peur de la panne sèche .

Pour ce qui concerne l’endurance globale du smartphone, elle se situe entre les deux résultats précédemment indiqués puisqu’au cours d’une journée, vous devriez alterner écran plié et écran déplié. C’est quoi qu’il en soit largement suffisant pour tenir tout une journée, à condition d’éviter les longues séances de jeu 3D, bien plus énergivores.

En matière de charge, le smartphone est compatible avec la SuperCharge 66W de Honor. Le Magic n’est malheureusement fourni qu’avec un câble USB type-C (des deux côtés). Le chargeur 66W vendu sur le site de Honor à prix d’or (49,90 euros) n’est manifestement pas compatible puisqu’il ne peut accueillir qu’un câble USB A. Charge au consommateur de se débrouiller ! Avec une charge 66 W et un câble USB A de la marque, il nous a fallu un peu plus de 50 minutes pour recharger le smartphone. En temps intermédiaires, nous avons récupéré 36% en 10 minutes, 65% en 20 minutes et 80% en 30 minutes. Ce qui s’avère plutôt confortable. Honor conseille de lancer la charge en mode écran déplié pour optimiser la charge, c’est donc ainsi que nous avons réalisé nos mesures.

Notre verdict

HONOR Magic V2 1
8,5/10

Honor Magic V2

Le meilleur des smartphones pliants

  • honor magic v2
    1,580.99€
  • 1,580.99€
    Voir l’offre
On aime
  • La finesse du boîtier poussée à l'extrême
  • Les écrans grands et lumineux
  • L'autonomie très satisfaisante
  • La puissante correcte (sans chauffe)
  • 4 ans de mise à jour de l'OS
  • La qualité photo correcte
  • La connectivité de dernière génération
  • Le logiciel assez complet
On n’aime pas
  • Pas étanche
  • Le prix (hors offre promotionnelle)
  • La charnière limitée en positions
  • La pliure assez perceptible
  • L'Ultra grand-angle en retrait
Verdict :

Avec son boîtier ultrafin, le Honor Magic V2 fait passer un nouveau cap aux smartphones pliants qui risque de secouer la concurrence, à commencer par Samsung. Il devient vraiment envisageable de l’utiliser comme un mobile classique de par ses dimensions et son poids, tout en profitant d’un écran géant en mode ouvert. L’appareil se montre performant dans (presque) tous les domaines, ce qui ne gâche rien. Il est puissant, plutôt endurant et ses écrans assurent un affichage lumineux et précis. La photo n’atteint pas les sommets d’un Magic5 Pro ni d’un Galaxy S24 Ultra (c’est d’ailleurs le cas pour tous les pliants), mais donne globalement satisfaction, même en basses lumières. Il reste que Honor anciennement connu pour ses prix abordables, met ici la barre haut avec un tarif qui approche les 2000 euros.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !