Accueil » Actualité » The Boys : comment les mèmes de Stormfront critiquent notre société

The Boys : comment les mèmes de Stormfront critiquent notre société

L’actrice Aya Cash explique comment l’utilisation des mèmes et de la désinformation pour gagner des adeptes dans la série est une critique de notre monde réel.

Depuis son apparition dans la série The Boys, Stormfront utilise la désinformation comme arme de manipulation afin de gagner des adeptes. Mais le personnage cache encore de nombreux secrets, dans sa quête de suprématie et de pouvoir. Lors d’un épisode de Inside The Boys, Aya Cash a expliqué à quel point cet aspect de Stormfront est vital pour la série. L’actrice a en effet déclaré que les mauvaises habitudes de son personnage sur les réseaux sociaux reflètent notre monde réel et ses dangereuses conséquences.

Stormfront, reine des réseaux sociaux
Stormfront, reine des réseaux sociaux – Crédit : Amazon Prime Video

Derrière une douceur apparente, Stormfront réussit un tour magistral en manipulant la pensée de ses abonnés. Une attitude qui vient ouvertement critiquer nos réseaux sociaux modernes. On se souvient encore de la bataille de mèmes qui avait fait rage dans sa confrontation avec Homelander.

Stromfront : Un personnage dont il faut se méfier

Aya Cash a comparé l’arrivée de son personnage comme un loup déguisé en mouton pour mieux s’introduire dans la bergerie. « Stormfront est livrée dans un joli petit package de douceur idéal pour Instagram. Et je pense que c’est malheureusement ainsi que fonctionne notre monde actuel » confie la comédienne.

Dès son apparition, Stromfront joue la carte du personnage féministe décomplexé, très à l’aise avec les réseaux sociaux. Mais la suite des épisodes finit par révéler ses tendances franchement racistes, prônant au quotidien la suprématie de la race blanche. « Les nazis ne veulent plus êtres appelés ainsi. Le mal est dissimulé de nombreuses façons » confie Cash. Une confidence qui corrèle en tout point les idées fascistes de son personnage qui croit en une « Amérique meilleure et plus grande » .

Quand Stormfront utilise les mèmes pour changer l’opinion publique, cela vient de la vraie vie. « C’est ce qui se passe actuellement et c’est terrifiant »  poursuit la comédienne. Mais Aya Cash se sent personnellement coupable. En effet, la comédienne révèle ne pas toujours vérifier les sources des informations qu’elle peut parfois relayer sur ses propres réseaux sociaux. « Nous avons tous un jour publié quelque chose sur lequel nous n’avons pas fait de recherches. Juste parce que nous trouvions ça drôle ou intéressant, même si ce n’était pas le cas. Nous ne devrions pas agir ainsi ! » regrette la jeune femme.

La critique acerbe et sans concessions des travers de notre société par la série The Boys contribue largement à son succès. Et bientôt les fans de la série pourront découvrir un spin-off qui ne manquera pas de reprendre ce même leitmotiv dans sa construction.

Source : CBR