Accueil » Actualité » The Boys : Tout ce que l’on sait sur les origines de Homelander

The Boys : Tout ce que l’on sait sur les origines de Homelander

De nombreuses questions subsistent sur Homelander. De son enfance troublée au développement de ses problèmes psychologiques, The Boys répond aux interrogations sur les origines du personnage.

Au milieu d’une horde de supes irréprochables, Homelander fait figure d’exception. Car son code moral ne cesse de défrayer la chronique. Se souciant peu du bien comme du mal, développant une idéologie nazie pudibonde, Homelander choque et intrigue. Il faut remonter dans son enfance pour mieux comprendre son chemin chaotique et ses troubles pyschologiques. The Boys livre quelques éléments de réponse sur sa naissance et ses origines complexes.

Image 1 : The Boys : Tout ce que l'on sait sur les origines de Homelander
Homelander : aux origines de la légende – Crédit : Amazon Prime Vidéo

Pourquoi Homelander est-il guidé par une psyché endommagée ? Pourquoi souffre t-il de son ego démesuré ? Il faut remonter à la naissance de la légende pour mieux appréhender les motivations du personnage.

Mais qui est Homelander ?

Au début de la série, The Boys présente un Homelander enfant dans une pièce stérile. Le petit garçon n’a pour seul bien qu’une couverture et une cible humaine couvertes de brûlures. Alors nommé John, Homelander est le fruit d’un test machiavélique de Vogelbaum. Mais rien ne laisse encore supposer une quelconque filiation. Les conditions de détention du futur supe sont épouvantables. Des scientifiques en blouse blanche passent leur temps à faire des grimaces stupides au jeune homme derrière une épaisse vitre de verre.

Mais pour en faire un super-héros parfait, Vogelbaum doit lui éviter les distractions inutiles. Il décide alors de rompre les liens amicaux qu’il commence à entretenir avec le personnel scientifique. Dès lors, John est réduit à l’état de cobaye avec un mépris certain. Les sentiments du jeune homme ne sont jamais pris en considération. Mais au fil des années, John devient un être épouvantable et violent. Vogelbaum regrette alors d’avoir privé ce dernier d’amour et de compassion.

Dans le court-métrage de l’entre deux saisons, on comprend mieux comment la xénophobie du personnage est née. Un enseignant tente de faire barrage aux idées du futur supe. Il utilise pour ce faire la religion et le patriotisme. Mais cela ne fait que renforcer les idées noires de l’adolescent. Homelander en veut à la terre entière de ne rien savoir de ses parents et commence à tuer ses tuteurs.

Privé d’un amour paternel et manipulé, Homelander cherche inlassablement la reconnaissance de son public. Cela est vital pour lui, et on comprend mieux pourquoi en repassant son enfance en revue. Le supe a besoin d’un pansement pour guérir ses traumatismes. Ses émotions sont démultipliées dans ses relations amoureuses. Car il a besoin d’extérioriser. De vivre des sentiments. D’assouvir des pulsions.

The Boys dévoile ainsi comment un garçon innocent peut devenir un être revanchard, dangereux et psychopathe. Sans ce poids et ces manques, Homelander aurait pu devenir le parfait super-héros. Mais son destin devait s’écrire d’une toute autre manière. Et la saison 3 pourrait encore nous étonner sur le destin de ce personnage hors-norme !

Source : Screenrant