Accueil » Actualité » The Witcher : Netflix est-il honnête avec le succès de sa série phare ?

The Witcher : Netflix est-il honnête avec le succès de sa série phare ?

Depuis la sortie de The Witcher en décembre dernier, Netflix se vante du succès de sa série phare, qui aurait battu l’autre show événement de la fin d’année, The Mandalorian. Mais le géant du streaming est-il vraiment honnête ?

The Witcher est incontestablement un des plus gros succès Netflix de l’année. L’adaptation télévisée des romans d’Andrzej Sapkowski s’est rapidement placée dans plusieurs pays en première ou deuxième place des shows les plus regardés de la plateforme, battant parfois la série culte Stranger Things. Selon une étude américaine, The Witcher serait également devenue récemment la série TV la plus demandée dans le monde.

Image 1 : The Witcher : Netflix est-il honnête avec le succès de sa série phare ?

Cette semaine, Netflix confirme ce succès mondial avec des chiffres officiels présentés dans son dernier rapport trimestriel de 2019. Problème, quand on regarde les résultats d’un peu plus près, il semblerait que Netflix ait manipulé les critères de mesure à son avantage.

Le rapport indique que 76 millions d’abonnés de la plateforme ont regardé la série. Ce chiffre semble à priori assez impressionnant, mais il est important de préciser ce que Netflix entend par « regarder ».

Comment Netflix gonfle-t-il ses chiffres ?

Autrefois, le géant du streaming considérait que seul un visionnage d’au moins 70% d’un contenu entrait dans sa définition de « regarder ». Aujourd’hui, la mesure a considérablement changé puisque Netflix estime désormais que 2 minutes passées à visionner un programme suffisent. Parmi les 76 millions d’utilisateurs qui auraient regardé The Witcher, certains ont donc peut-être seulement vu la scène d’introduction d’un seul épisode.

Dans son rapport trimestriel, Netflix explique que ce nouveau système de mesure comptabilise le nombre de personnes ayant « choisi » de regarder la série. Même si les abonnés ayant regardé deux minutes d’un contenu ont en effet « choisi » à un certain instant de lancer le programme, leur intention de le visionner a toutefois très vite changé.

The Witcher vs. The Mandalorian : une comparaison biaisée

Pour se vanter de la popularité de The Witcher, Netflix utilise également un autre critère de mesure quelque peu discutable. Le service de streaming compare en effet sa série à d’autres shows à succès tels que The Mandalorian (Disney+) et The Morning Show (Apple TV), en se basant sur les tendances de recherches Google.

Selon le tableau présenté par Netflix, le nombre de recherches comprenant les mots « The Witcher » dépasse par exemple largement la série Star Wars. Or, un facteur majeur nuance largement ce triomphe soit-disant mondial. En effet, The Mandalorian est diffusée sur Disney+, un service lancé dans cinq pays seulement. Netflix, et donc The Witcher, sont accessibles dans 190 pays. Cette comparaison entre les deux séries, pour être juste, devrait donc se baser uniquement sur les audiences relevées dans les pays dans lesquels les deux plateformes sont disponibles.

La popularité de The Wticher s’estompe plus vite

Enfin, si The Witcher a suscité un fort intérêt lors des premières semaines suivant sa sortie, sa popularité est plus fulgurante, et donc moins stable que celle d’une série telle que The Mandalorian qui profite de l’aura de la saga Styar Wars. En dévoilant tous les épisodes d’un coup, Netflix prend le risque de voir le succès de ses séries décliner plus rapidement. Grâce à la communauté de fans de Star Wars et à la diffusion hebdomadaire de ses épisodes, The Mandalorian a su conserver l’intérêt du public sur une plus longue période.

Reste maintenant à savoir quelle stratégie sera la plus payante dans les années à venir. La guerre du streaming a commencé, et le succès de The Witcher ne suffira pas à décourager les concurrents de Netflix. L’arrivée de Disney+ en Europe, avancée au 24 mars prochain, risque bien de redistribuer les cartes.

Source : The Verge