Accueil » Actualité » Tinder : l’option de vérification d’identité sera disponible pour tous les utilisateurs

Tinder : l’option de vérification d’identité sera disponible pour tous les utilisateurs

Tinder a déclaré lundi qu’il mettrait sa fonctionnalité de vérification d’identité à la disposition de tous les membres du monde entier « dans les trimestres à venir », selon un communiqué.

Cette fonctionnalité a d’abord été déployée au Japon en 2019, où les utilisateurs de Tinder devaient prouver qu’ils avaient au moins 18 ans comme le demandait la loi du pays. En dehors du Japon, la vérification d’identité « sera d’abord volontaire », a écrit Tinder dans un billet de blog.

tinder unsplash
Crédit : Kon Karampelas / Unsplash

Ensuite, Tinder adoptera une approche « test-and-learn » pour s’assurer que son processus de vérification d’identité contribue à une application « équitable, inclusive et respectueuse de la vie privée ». De plus, Tinder tiendra compte des recommandations des experts sur les documents les plus appropriés à vérifier dans chaque pays.

Demander une pièce d’identité pour vérifier l’identité d’une personne afin d’utiliser les réseaux sociaux et d’autres plateformes en ligne pourrait permettre de mieux lutter contre les abus en ligne en supprimant l’anonymat.

Tinder mise tout sur la sécurité

Tinder est un des leaders en matière de sécurité dans le domaine des rencontres en ligne, en commençant par la création de la fonction Swip. Elle repose sur la technologie du double opt-in et le principe du consentement mutuel avant l’établissement d’une connexion. De plus, Tinder avait par exemple récemment pensé à ajouter un bouton « date dangereux », si une personne ne se sent pas en sécurité.

Que vous soyez à la recherche d’une aventure ou d’une relation à long terme, un processus officiel de vérification de l’identité vous permettra d’être sûr que le profil que vous avez aimé est authentique, et que vous rencontrerez bien la même personne que sur les photos. La vérification de l’identité peut également contribuer à réduire le nombre d’escrocs sur la plateforme Tinder. Celle-ci a vu le nombre de plaintes augmenter pendant la pandémie. Tinder avait profité de la situation pour dévoiler une fonctionnalité de chat vidéo partout dans le monde, ce qui permettait déjà aux utilisateurs d’avoir une idée de qui ils allaient rencontrer.

« Nous savons que l’une des choses les plus importantes que Tinder puisse faire pour que ses membres se sentent en sécurité est de leur donner plus de confiance dans l’authenticité de leurs rencontres et plus de contrôle sur les personnes avec lesquelles ils interagissent », a déclaré Rory Kozoll, responsable de la confiance et de sécurité chez Tinder, dans le communiqué.

Source : tinder