Accueil » Actualité » Elon Musk chez Twitter fait fuir les internautes sur Mastodon

Elon Musk chez Twitter fait fuir les internautes sur Mastodon

Fraîchement devenu premier actionnaire de Twitter, Elon Musk a déjà lancé les grandes manœuvres. Hasard ou non, le réseau social concurrent Mastodon a accueilli une kyrielle de nouveaux utilisateurs ces derniers jours.

Image 1 : Elon Musk chez Twitter fait fuir les internautes sur Mastodon
Mastodon a reçu une flopée de nouveaux utilisateurs – Crédit : Mastodon

Elon Musk a acheté 73 486 938 actions Twitter. Assez pour lui octroyer le titre d’actionnaire principal du réseau social. Nommé au conseil d’administration, il compte bel et bien insuffler un vent nouveau sur la plateforme. Coïncidence ou non, le réseau social Mastodon a accueilli une tripotée de nouveaux utilisateurs depuis que les médias évoquent à foison la “promotion” de Musk.

Une information révélée par le fondateur de la plateforme concurrente, Eugen Rochk qui s’est fendu d’un post : “Les inscriptions ont vraiment augmenté depuis l’actualité #elonmusk”, indique-t-il sans quantifier toutefois cette brusque hausse d’intérêt. Comme nous l’apprend le site officiel de Mastodon, le réseau social possède plus de 4,4 millions d’utilisateurs.

Mastodon profite des craintes des Twittos

Outre l’absence de publicités et la limitation des posts à 500 caractères, cette plateforme se distingue de Twitter car il est possible d’y créer sa propre instance (un réseau social privé que l’on peut fédérer avec d’autres instances). Quoi qu’il en soit, un tel afflux de nouvelles personnes sur Mastodon est probablement une réaction aux angoisses des Twittos. Lesquelles craignent que le fondateur de Tesla bouleverse le fonctionnement de leur réseau fétiche.

D’ailleurs, les grandes manœuvres sont déjà en cours. Il y a quelques jours, Elon Musk avait lancé une consultation demandant aux utilisateurs s’ils souhaitaient bénéficier d’un bouton d’édition. Dans la foulée, Twitter avait annoncé que la modification des tweets allait débouler dans les prochains mois, exclusivement pour les abonnés payants Twitter Blue (du moins dans un premier temps). Et de préciser que ce n’était pas le milliardaire qui était à l’origine de ce changement réclamé de longue date.

Elon Musk prône la liberté d’expression

Mais c’est bien sur le plan de la lutte contre la désinformation que les craintes se cristallisent. “La liberté d’expression est essentielle au fonctionnement de la démocratie. Croyez-vous que Twitter adhère rigoureusement à ce principe ?”. Tel est l’intitulé de la consultation lancée par Musk le 25 mars. Une référence à peine masquée au bannissement de Trump décrété après les évènements dramatiques survenus au Capitole.

À terme, Elon Musk pourrait ainsi faire infléchir la politique du réseau social au sujet de la propagation de fausses informations, au nom de la liberté d’expression. “Étant donné que Twitter fait office de facto de place publique, le non-respect des principes de la liberté d’expression sape fondamentalement la démocratie. Qu’est-ce qui devrait être fait?” avait notamment lancé le milliardaire.

Source : PC Mag