Accueil » Actualité » Ce 22 septembre, la Terre est frôlée par un astéroïde grand comme la Tour Eiffel

Ce 22 septembre, la Terre est frôlée par un astéroïde grand comme la Tour Eiffel

L’astéroïde 2021 NY1, d’un diamètre estimé entre 130 et 300 mètres, passera juste devant la Terre le 22 septembre, alerte la Nasa.

Image 1 : Ce 22 septembre, la Terre est frôlée par un astéroïde grand comme la Tour Eiffel

Mercredi 22 septembre, c’est l’équinoxe d’automne avec ses 12 heures de jour et ses 12 heures de nuit. C’est aussi la date de passage près de la Terre d’un astéroïde solitaire dont la taille avoisinerait celle de la Tour Eiffel. Baptisé 2021 NY1, il passera heureusement près de nous de façon parfaitement inoffensive, affirme le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa.

L’astéroïde est classé parmi les objets géocroiseurs (Near-Earth Object) et passera à environ 193 millions de kilomètres du Soleil. En revanche, il frôlera la Terre beaucoup plus près, à environ 1 560 000 km, soit un peu moins de quatre fois la distance entre la Terre et la Lune.

La Nasa surveille tous les objets proches de la Terre, au cas où leur orbite évoluerait

L’astéroïde 2021 NY1 est un bloc de roche de taille modérée pour un géocroiseur, puisqu’il ne mesurerait « que » entre 130 et 300 mètres de diamètre, indique la base de données de suivi des géocroiseurs sur le site de la Nasa. Il fonce actuellement dans l’espace à une vitesse d’environ 33 800 kilomètres-heure, soit 27 fois la vitesse du son.

Les astéroïdes de cette taille ne représentent aucune menace pour la vie sur Terre, même s’il pourraient causer de considérables dégâts s’ils frappaient la planète bleue, compte tenu de leur vitesse. C’est pourquoi la Nasa et beaucoup d’autres agences spatiales par le monde surveillent avec attention les astéroïdes géocroiseurs. En effet, si leur orbite change pour une raison ou pour une autre, le risque d’une collision avec notre planète serait alors susceptible d’être plus important. Celles-ci ne sont pas rares dans le système solaire : un géocroiseur a frappé la géante gazeuse Jupiter pas plus tard que cette semaine, et un astronome amateur a eu la chance de filmer l’impact du météore en direct.

Un autre astéroïde a frôlé la Terre à 3 000 km l’année dernière

Bien que sa vitesse et sa proximité restent inquiétants, cet astéroïde automnal est loin d’être le plus proche à passer au voisinage de la Terre. Cet honneur revient à l’astéroïde 2020 QG, qui nous a frôlé beaucoup plus près le 16 août 2020, en passant 2 950 km au-dessus de l’océan Indien. Aucun astéroïde connu ne s’était encore approché d’aussi près sans se consumer dans l’atmosphère ou heurter la surface de notre planète. Pour prévenir les collisions catastrophiques, la Nasa prépare le lancement de la mission DART, qui tentera de détourner l’astéroïde Didymos de sa trajectoire.

Le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa et les agences spatiales équivalentes dans le monde ne se contentent pas d’étudier les astéroïdes géocroiseurs pour prévenir à l’avance si l’un d’eux va frapper notre sol. Elles lancent des sondes perfectionnées pour les étudier, comme Psyché, un astéroïde composé à 90 % d’or et de platine, qui sera exploré à compter de 2022. Leurs caractéristiques permettent de réaliser des découvertes sur la formation de notre système solaire, puisque la plupart des astéroïdes orbitant autour du Soleil (et passant près de la Terre) sont des fragments rocheux qui datent de cette époque.

Source : Jet Propulsion Laboratory / Nasa