Accueil » Actualité » Un bug présent dans ces SSD les détruit après exactement 40 000 heures de fonctionnement

Un bug présent dans ces SSD les détruit après exactement 40 000 heures de fonctionnement

Hewlett Packard Entreprise vient de découvrir un bug dans le firmware de certains de ses SSD qui provoque une défaillance irréversible dès qu’ils atteignent 40 000 heures de fonctionnement. Cela pourrait s’avérer critique pour certaines entreprises.

Image 1 : Un bug présent dans ces SSD les détruit après exactement 40 000 heures de fonctionnement
Crédit : Hewlett Packard Enterprise

C’est via un bulletin d’information publié sur le site de son support technique que Hewlett Packard Enterprise a souhaité avertir ses clients d’un bug logiciel présent dans 4 de ses SSD et appelle à procéder rapidement à la mise à jour de leur firmware.

Un risque majeur pour les entreprises dès octobre prochain

Nombre d’entreprises et de datacenters qui utilisent des serveurs Hewlett Packard Enterprise ou équipés de SSD du constructeur pourraient bien se retrouver en difficulté dès le mois d’octobre s’ils ne prennent pas de mesure afin de mettre à jour les firmwares des SSD SAS concernés par le bug révélé ces derniers jours. En effet, HPE vient de découvrir qu’une fois atteint les 40 000 heures de fonctionnement, soit 4 ans, 206 jours et 16 heures précisément, ces SSD s’arrêteront de fonctionner définitivement.

Ce problème est critique puisque plusieurs SSD pourraient cesser de fonctionner en même temps, empêchant alors toute reconstruction de données sur un système de stockage RAID, par exemple. De plus, HPE mentionne que dans le cas où les 40 000 heures seraient dépassées, toute récupération de données serait vaine. HPE avait déjà détecté un problème similaire en novembre 2019 sur d’autres SSD SAS après 32 768 heures de fonctionnement.

Il conviendra donc aux possesseurs de serveurs et de produits de stockage HPE ProLiant, Synergy, Apollo 4200, Synergy Storage Modules, D3000 Storage Enclosure et StoreEasy 1000 Storage, mais aussi provenant d’autres marques de vérifier s’ils contiennent l’un des 4 SSD suivants :

  • EK0800JVYPN : HPE 800 GB 12G SAS WI-1 SFF SC SSD
  • EO1600JVYPP : HPE 1.6TB 12G SAS WI-1 SFF SC SSD
  • MK0800JVYPQ : HPE 800 GB 12G SAS MU-1 SFF SC SSD
  • MO1600JVYPR : HPE 1.6TB 12G SAS MU-1 SFF SC SSD

Si c’est le cas, il est recommandé de se reporter rapidement sur la page du support technique HPE dédiée au problème afin de connaître la procédure à suivre pour mettre à jour le firmware en version HPD7. Pas d’inquiétude pour le grand public, les SSD présents dans les disques externes comme le très rapide PNY Pro Elite SSD 1 To que nous avions testé ne sont pas SAS, ceux-ci étant dédiés aux serveurs.

Image 3 : Un bug présent dans ces SSD les détruit après exactement 40 000 heures de fonctionnement

PNY Pro Elite Portable SSD CS2060 1 To

155,31€ > Amazon

Source : HPE