Accueil » Actualité » Un mystérieux signal radio provenant de l’Espace profond se répète tous les 16 jours

Un mystérieux signal radio provenant de l’Espace profond se répète tous les 16 jours

Le radiotélescope canadien CHIME a détecté une nouvelle forme de sursauts radio rapides. Contrairement aux observations précédentes, les émissions radio semblent présenter un caractère cyclique. De quoi épaissir le mystère qui entoure ce phénomène que les chercheurs ne sont jamais parvenus à expliquer.

Image 1 : Un mystérieux signal radio provenant de l’Espace profond se répète tous les 16 jours
PHOTO : UNIVERSITÉ DE TORONTO/CHIME/ANDRÉ RENARD

Depuis leur découverte en 2007, les sursauts radio rapides intriguent la communauté scientifique qui ne parvient toujours pas en expliquer l’origine. Les fast radio bursts (FRB) sont des signaux radio d’une durée de quelques millisecondes que les radiotélescopes captent sans qu’on sache exactement d’où ils proviennent. Jusqu’à présent, ils n’en ont détecté que quelques dizaines, et c’est seulement en 2019 que les astrophysiciens sont enfin parvenus à identifier la galaxie d’origine de l’un d’entre eux. Les chercheurs estiment qu’ils sont émis hors de notre galaxie à l’occasion de phénomènes cataclysmiques comme la naissance ou la mort d’étoiles à neutrons.

Des astronomes découvrent une « galaxie monstre »

Un second cas de sursauts radio rapides répétés, mais toujours pas d’explications

En 2012, le radiotélescope d’Arecibo près de Puerto Rico a détecté un premier FRB qui s’est répété une vingtaine de fois. Baptisé FRB121102, les astronomes ont pu évaluer sa distance à environ 3 milliards d’années-lumière. Quant à la nature du mystérieux phénomène, les chercheurs n’ont pu établir que des suppositions, y compris celle d’une origine extraterrestre.

En étudiant les données relevées par le radiotélescope CHIME, des chercheurs ont identifié l’année dernière un nouveau FRB en provenance de la même région du ciel. Mais c’est seulement en début d’année qu’ils ont mis en évidence un curieux cycle de 16 jours pour FRB 180916. Pendant les 4 premiers jours, le radiotélescope capte des sursauts radio rapides environ toutes les heures, suivi d’une période de calme pendant 12 jours. Ils précisent néanmoins que le cycle n’est pas toujours aussi régulier, tout en soulignant que certaines émissions ont pu échapper à CHIME.

La source de FRB 180916 reste inconnue. Les chercheurs imaginent qu’un objet en rotation ou des corps célestes en orbite pourraient être à l’origine du caractère pratiquement cyclique des émissions radio. Cela impliquerait que tous les FRB sont cycliques alors qu’on n’a pas pu le constater. La Chine vient de mettre en service FAST, un immense radiotélescope de 500 m de diamètre. Pendant sa phase d’essai, le géant chinois avait détecté FRB121102, il pourra sans doute aider la communauté scientifique à en découvrir d’autres, et obtenir des données plus précises pour les expliquer.

Les trous noirs n’auraient pas d’écho, mais celui-ci en aurait un, n’en déplaise à Einstein

Source : Live Science