Accueil » Actualité » Un robot autonome filme des images sous-marines dans l’Antarctique

Un robot autonome filme des images sous-marines dans l’Antarctique

Un robot sous-marin filme des images dans l’océan Antarctique, permettant aux scientifiques d’étudier de plus près la fonte des glaces.

Nous savons que les glaciers de l’Antarctique ont une influence sur l’équilibre du climat au niveau mondial. Il est nécessaire de pouvoir les observer et recueillir des informations sur leur état et leur évolution au fil du temps. En effet, la fonte des glaces participe à l’augmentation du niveau de la mer, provoquant des conséquences désastreuses. Les scénarios les plus pessimistes évoquent une élévation de plus de deux mètres en 2100.

Des chercheurs créent un robot capable de transpirer

Image 1 : Un robot autonome filme des images sous-marines dans l’Antarctique
Icefin

Les glaciers sont une zone difficile à étudier, car ils sont en mouvement et la région évolue à un rythme rapide. Mais à présent, les scientifiques sont aidés par un nouveau robot sous-marin autonome, le Icefin. Celui-ci vient de capturer ses premières images sous le glacier de Thwaites en Antarctique.

Coronavirus : un robot apporte à manger aux personnes en quarantaine

Pour lancer Icefin, l’équipe de scientifiques a dû percer à plus de 800 mètres sous la glace.

Le véhicule explore l’environnement à l’aide de capteurs sonar, chimiques et biologiques, lui permettant d’étudier les zones difficiles d’accès, comme les ancrages des glaciers où des changements rapides ont lieu. Il parcourt ainsi des kilomètres sous la glace en collectant méticuleusement toutes les informations des endroits dans lesquels il passe. Ces données précieuses offrent par la suite l’opportunité de cartographier les processus de fonte des glaciers.

Des scientifiques mettent au point un robot capable de grimper aux murs

La première exploration du glacier de Thwaites a permis d’observer qu’elle est l’une des régions du monde qui change le plus rapidement. Les scientifiques estiment que la quantité de glace qui s’en écoule a presque doublé lors des trente dernières années. Cette technologie pourrait être utilisée à l’avenir pour explorer des environnements sous-marins sur d’autres planètes de notre système solaire, comme la lune de Saturne qui possède un océan, dissimulé sous une croûte de glace.

Source : Digitaltrends