Accueil » Actualité » Deux scientifiques mettent au point un robot capable de grimper aux murs

Deux scientifiques mettent au point un robot capable de grimper aux murs

Un duo de chercheurs chinois a mis au point un robot armé d’un dispositif d’aspiration sous vide, capable d’escalader des surfaces rugueuses et inégales.

Grimper aux murs comme Spider-man, l’homme-araignée, un rêve bientôt à votre portée ? Des scientifiques construisent un robot, capable de grimper des murs, grâce à un ingénieux système de ventouses. Ce sont les chercheurs Xin Li et Kaige Shi, de l’université du Zejiang en Chine, qui ont mis au point ce robot d’escalade. Ils ont nommé ce dispositif, la « méthode ZPD » (zero pressure difference method).

Image 1 : Deux scientifiques mettent au point un robot capable de grimper aux murs
crédit image : AIP

Apple : Le robot Daisy améliore le recyclage des iPhones

Comment ce robot réussit-il l’exploit de grimper des murs rugueux et parfaitement verticaux ? À l’aide ventouses. Jusqu’alors, les dispositifs d’escalade exigeaient que les surfaces soient absolument lisses, comme le verre ou le marbre. Ainsi, l’air ne pouvait pas fuir pas à travers les interstices, réduisant ainsi la force d’aspiration. Désormais, avec ces unités d’aspiration sous vide innovantes, il sera possible d’escalader tous types de surfaces.

Un anneau d’eau rotatif à grande vitesse, permettant de maintenir l’adhérence entre la surface et la ventouse

Ce problème d’adhérence a été résolu par les scientifiques grâce à la mise en place d’un anneau rotatif à grande vitesse, entre la surface d’adhésion et la ventouse. Ainsi, l’aspiration du vide est ininterrompue et l’aspiration est maintenue à un niveau optimal. Ceci permet l’adhésion à des surfaces irrégulières.

Jennie, le robot labrador qui accompagne les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Les scientifiques déclarent que cette innovation pourrait être appliquée à d’autres dispositifs. Pour le moment, le robot d’escalade est le plus intéressant à développer. En effet, ces robots pourront effectuer à l’avenir des missions de nettoyage, de construction, ou encore de sauvetage. La prochaine étape de recherche du duo sera de réduire la consommation d’eau du dispositif rotatif, de manière à ce que l’unité d’aspiration fonctionne plus longtemps. Le robot pourra ainsi être autonome, sans dépendre d’un dispositif d’alimentation en eau.

Narwal T10, le robot laveur autonettoyant

Source : Thenextweb