Accueil » Actualité » Une astronaute dévoile une vidéo en fisheye rare de la Terre, filmée de l’ISS

Une astronaute dévoile une vidéo en fisheye rare de la Terre, filmée de l’ISS

L’astronaute italienne Samantha Cristoforetti vient de partager une étonnante vidéo de la Terre qu’elle a capturé depuis l’ISS, avec un objectif fisheye. Le résultat, qu’elle a posté sur son compte Twitter, est hypnotisant.

La Terre capturée par Samantha Cristoforetti
La Terre capturée par Samantha Cristoforetti © ESA

Une astronaute à bord de la Station spatiale internationale (ISS) a partagé une vidéo rarement vue depuis l’avant-poste de la station qui montre notre planète d’un horizon à l’autre. La vidéo, capturée par l’astronaute italienne Samantha Cristoforetti, a été rendue possible en enregistrant la Terre à travers un objectif fish-eye. Couvrant une distance d’environ 7 000 km, la vidéo (ci-dessous) commence juste au sud de l’Irlande avant de passer au-dessus de la France, des îles méditerranéennes, de la Sardaigne et de la Sicile, du Nil et de la mer Rouge avant d’atteindre la Corne de l’Afrique.

Une vue incroyable de la Terre

L’astronaute Cristoforetti tient son million d’abonnés Twitter au courant des activités sur la station spatiale depuis qu’elle a atteint l’orbite, il y a cinq mois. « Vole avec moi ! De l’Irlande à la Corne de l’Afrique à travers un objectif fisheye », a écrit Cristoforetti dans un tweet accompagnant la vidéo. « Ça déforme un peu la géométrie, mais ça me permet de vous montrer la quasi-totalité de la vue qu’on a depuis la Station spatiale, d’un horizon à l’autre ! » dit-elle.

En plus d’offrir des conseils aux astronautes en herbe, elle n’hésite pas à dévoiler de magnifiques photographies capturées en vol, de la Terre éclairée par la lune, d’une éclipse lunaire depuis l’espace et, la semaine dernière, son enquête sur une étrange lumière brillante qu’elle avait repérée sur Terre. Cristoforetti a même pris le temps de recréer un moment du film spatial à succès Gravity de 2013.

La Station spatiale internationale est en service depuis deux décennies et orbite autour de la Terre à une altitude d’environ 408 km. À bord de la station, deux astronautes, dont Thomas Pesquet, avaient préparé une visite guidée complète du nouveau module russe Nauka, qui donne une vue imprenable sur la Terre.

Sachez que l’ISS n’est pas éternelle. La Nasa a l’intention de continuer à l’exploiter jusqu’à la fin de l’année 2030, après quoi l’ISS sera volontairement envoyée s’écraser dans une partie éloignée de l’océan Pacifique, connue sous le nom de Point Nemo (le pôle maritime d’inaccessibilité, c’est-à-dire le point de l’océan le plus éloigné de toute terre émergée).