Accueil » Actualité » Espace : une oeuvre d’art géante envoyée dans la stratosphère par des artistes

Espace : une oeuvre d’art géante envoyée dans la stratosphère par des artistes

Un collectif d’artistes a envoyé une méduse colorée à 30 km de hauteur pour « repenser les limites créatives » et symboliser des « abysses de l’espace ».

L'œuvre d'art "Living Light" de Beyond Earth (Crédit photo : Beyond Earth/Space Perspective)
L’œuvre d’art « Living Light » de Beyond Earth (Crédit photo : Beyond Earth/Space Perspective)

Après Alphabet, qui a tenté d’envoyer des ballons dans l’espace pour fournir un accès à Internet, une œuvre d’art étonnante en forme de méduse a été envoyée cet été dans la stratosphère par un collectif d’artistes appelé Beyond Earth (« au-delà de la Terre »). L’œuvre colorée, d’environ 5 mètres de haut, a été lancée vers l’espace grâce à un ballon gonflé à l’hélium d’environ quarante mètres de hauteur.

L’œuvre d’art lumineuse géante est montée dans la stratosphère jusqu’à 30 kilomètres de hauteur

Des caméras embarquées dans l’œuvre d’art ont permis de collecter des prises de vues spectaculaires de la Terre prises depuis l’intérieur coloré de la méduse artificielle. L’œuvre d’art géante, baptisée « Living Light » (« Lumière vivante ») combine « la biologie, l’intelligence artificielle et la technologie aérospatiale » et « explore les liens entre notre planète bleue et l’infinité de l’espace », explique le collectif d’artistes dans un communiqué.

Envoyer des œuvres d’art dans l’espace n’est pas si courant. Les artistes souhaitaient, grâce à cet envoi unique dans la stratosphère, « repenser les limites de l’expression créative », comme s’en est réjoui Richelle Gribble, l’une des trois artistes cofondatrice de Beyond Earth et directrice de la galerie d’art Supercollider.

À lire aussi > Tourisme spatial du pauvre : un vol en montgolfière à 30 km de hauteur

Les organismes marins des fonds marins envoyés vers les « abysses de l’espace », un parallèle pour repousser les limites de l’art

La forme de l’œuvre d’art, une méduse, a été inspirée par la vaste biodiversité de la vie aquatique sur Terre. Le vol d’essai inaugural a d’ailleurs eu lieu à bord d’un vaisseau appelé « Neptune One », en référence au dieu romain de la mer. Les artistes expliquent dans leur communiqué que « les profondeurs de l’océan repoussent les limites de la biologie sur Terre, et ses nombreux habitants créent et utilisent la lumière de manière souvent fascinante ». Qualifiées d’« extraterrestres de la mer » du fait de leurs propriétés bioluminescentes et iridescentes, ces organismes marins étaient donc tout indiqués pour être le symbole lancé dans l’espace.

À lire aussi > Virgin Galactic : l’incroyable expérience du tourisme spatial en vidéo

« En pénétrant dans les abysses de l’espace », expliquent les artistes, « la méduse signale et illumine son environnement. Cet être vivant, qui utilise des principes naturels, co-crée une œuvre d’art avec l’espace, et nous démontre que la vie est destinée à se développer au-delà de notre atmosphère ». En repoussant ainsi l’expression artistique au-delà des limites de la Terre, « cela nous pousse à penser différemment, à redéfinir ce qu’est l’art, et comment il peut s’exprimer », conclut l’artiste Richelle Gribble.

La créature marine de l’espace a navigué jusqu’à l’orbite terrestre basse puis a été récupérée après son voyage en toute sécurité dans l’océan Atlantique.

Source : Beyond Earth