Accueil » Actualité » Une nouvelle espèce de dinosaure « très rare » découverte au Brésil

Une nouvelle espèce de dinosaure « très rare » découverte au Brésil

Les restes complets d’un petit dinosaure découvert au Brésil seraient ceux d’une espèce inconnue à ce jour, baptisée Berthasaura leopoldinae.

Un dinosaure Berthasaura leopoldinae, modélisé par les chercheurs à partir du squelette découvert au Brésil (Source : Musée national du Brésil)
Un dinosaure Berthasaura leopoldinae, modélisé par les chercheurs à partir du squelette découvert au Brésil (Source : Musée national du Brésil)

« C’est une véritable surprise », ont annoncé les paléontologues qui ont fait la découverte dans le communiqué du Musée national du Brésil. L’équipe de chercheurs a trouvé le squelette complet âgé de 70 millions d’années le long d’une route dans l’État brésilien du Parana.

Le squelette de dinosaure d’une qualité exceptionnelle appartient à une espèce inconnue

Berthasaura leopoldinae était un dinosaure à deux pattes de petite taille : il mesurait un mètre de long et 80 centimètres de haut. Classé dans le groupe des théropodes, ses membres sont presque tous considérés comme des carnivores. Sauf que le squelette découvert par les paléontologues brésiliens ne comporte aucune dent, seulement une bouche en forme de bec.

À lire aussi > Coincée dans un excrément de dinosaure, une nouvelle espèce a été découverte

Une découverte déroutante qui la place dans la catégorie des fossiles « très rares », puisque ce squelette ne se rattache à aucune espèce de dinosaure recensée jusqu’alors. Les chercheurs brésiliens ont publié leur découverte dans la revue américaine Nature, qualifiant le squelette qu’ils ont extrait du sol comme « l’un des dinosaures les plus complets découverts au Brésil à l’époque du Crétacé ».

Mystère et perplexité pour les paléontologues : le dinosaure est un carnivore… sans dents

Pourquoi cet animal était-il édenté, alors que le groupe dans lequel il se classe est constitué de carnivores ? Voilà la question difficile à laquelle vont devoir répondre désormais les paléontologues. « Cette partie édentée soulève en effet des doutes sur le type de régime alimentaire de cet animal », a confirmé l’un des auteurs de l’étude, le brésilien Geovane Alves Souza.

À lire aussi > Jurassic World 3 fixe un lien avec le moustique à l’origine du clonage des dinosaures

« Cela ne signifie pas forcément qu’il ne mangeait pas de viande », modère Souza. Il souligne dans son article scientifique que beaucoup d’oiseaux, comme les faucons et les buses, mangent de la viande avec leur bec. On se rappellera également que nos espèces d’oiseaux actuels sont de lointains descendants des dinosaures. Selon le paléontologue, « le plus probable est que ce dinosaure était omnivore, et vivait dans un environnement inhospitalier où il devait manger tout ce qu’il pouvait. »

L’espèce Berthasaura leopoldinae a été baptisée en l’honneur de deux femmes historiques brésiliennes : Bertha Lutz, une scientifique décédée en 1976, et Maria Leopoldina, une impératrice du 19e siècle bienfaitrice des milieux scientifiques.

À lire aussi > Dinosaures nordiques : ces espèces qui vivaient en Arctique malgré le froid polaire

Source : Phys.org