Accueil » Actualité » Jurassic World 3 fixe un lien avec le moustique à l’origine du clonage des dinosaures

Jurassic World 3 fixe un lien avec le moustique à l’origine du clonage des dinosaures

La nouvelle affiche de Jurassic World : Dominion semble établir un lien direct avec le moustique ayant modifié l’ADN du dinosaure cloné dans le premier opus.

Le dernier volet de la trilogie Jurassic World se concrétise. Réalisé par Colin Trevorrow, ce nouvel opus promet d’offrir une fin grandiose. Même si pour le moment l’arc narratif reste un grand mystère, la nouvelle affiche du projet semble établir un lien direct avec le film original. En effet, on peut découvrir le moustique, à l’origine de l’ADN du célèbre dinosaure cloné. De toute évidence, Dominion devrait s’inscrire dans une suite logique des derniers événements survenus dans Fallen Kingdom.

Jurassic World 3 promet une fin en apothéose
Jurassic World 3 promet une fin en apothéose – Crédit : Universal Pictures

Plusieurs dinosaures ont été vendus aux quatre coins du monde, laissant ainsi de nombreuses personnes créer leur propre reptile. Mais pour que les choses rentrent dans l’ordre, il semblerait qu’il faille retourner aux sources de l’histoire, donc à Jurassic Park.

Un retour aux sources

L’affiche officielle annonce la couleur, avec un slogan pour le moins évocateur. « Tout a commencé ici » peut-on ainsi lire en haut de l’image. Sur le poster, on découvre un plan serré sur un moustique, en train de s’abreuver du sang d’un dinosaure. Et cela crée un lien évident avec le premier film, Jurassic Park. En effet, Hammond, le fondateur du parc, a réussi à recréer des dinosaures grâce à l’ADN prélevé sur un moustique congelé. En combinant le matériel génétique de ce dernier à celui d’autres animaux, les scientifiques sont ainsi parvenus à donner vie à toutes les créatures du parc.

La pré-affiche officielle de Jurassic World 3
La pré-affiche officielle de Jurassic World 3 – Crédit : Universal Pictures

Les héros de la franchise devront donc mettre fin à cette expérience dévastatrice. On imagine que les choses vont rapidement devenir incontrôlables, maintenant que les dinosaures sont séparés partout sur le globe. Mais la solution semble se trouver à l’ère du Mésozoïque, il y a 65 millions d’années. Reste donc à savoir comment le film fera le lien avec ce passé plus que lointain.

Côté casting, on retrouvera les comédiens des précédents opus. Ainsi Sam Neill, Laura Dern et Jeff Goldblum rempileront pour ce final ultra-attendu. Pour l’heure, impossible d’en savoir davantage, malgré ces premiers indices de taille. Il faudra se montrer patient car le film ne sortira que le 10 juin 2022 prochain.

Source : Screenrant

Construire un vrai Jurassic Park, c’est possible, affirme Neuralink