Accueil » Actualité » Windows 10 : la dernière mise à jour provoque des redémarrages forcés

Windows 10 : la dernière mise à jour provoque des redémarrages forcés

Windows 10 rencontre des problèmes depuis le déploiement de la mise à jour de juin. Certains utilisateurs ont remarqué qu’elle provoque des redémarrages intempestifs et forcés. Microsoft a reconnu ce bug et il prépare un correctif.

Les utilisateurs de Windows 10 sont de plus en plus méfiants des mises à jour du système d’exploitation. Ils n’ont pas tort, nombreuses sont les mises à jour qui apportent de nouveaux bugs tout en corrigeant ceux de la précédente version. Tandis que la plupart des bugs sont presque imperceptibles et bien souvent inoffensifs, d’autres sont bien plus problématiques.

Image 1 : Windows 10 : la dernière mise à jour provoque des redémarrages forcés
Crédit : Microsoft

Par exemple, la mise à jour de sécurité de février avait introduit un bug qui supprimait les fichiers et les profils de certains utilisateurs. Ce problème était tellement grave que Microsoft avait fini par reconnaître que son système pose un sérieux problème. Par la suite, il conseillait aux utilisateurs de désinstaller la mise à jour en question. Les choses ne se sont pas améliorées avec la mise à jour du mois de mai qui a apporté son lot de problèmes.

Le bug touche les versions 1809, 11903, 1909 et 2004

La mise à jour du mois de juin, aussi appelée le « Patch Tuesday » de juin, était censée corriger les problèmes provoqués par celle du mois de mai. Alors, oui elle a heureusement corrigé 129 failles de sécurité. Le gros souci, c’est qu’elle engendre au moins autant de problèmes que ce qu’elle devait en rectifier. En effet, les utilisateurs Windows des versions 1809, 11903, 1909 et 2004 ont remarqué que leur ordinateur est victime de redémarrages intempestifs et forcés depuis l’installation de la mise à jour.

Les ordinateurs impactés par ce bug affichent le message d’erreur suivant : « A critical system process, C:\WINDOWS\system32\lsass.exe, failed with status code c0000008. The machine must now be restarted ». Suite à ce message inquiétant, l’ordinateur redémarre immédiatement. En plus de perdre du temps, l’utilisateur peut perdre des données non enregistrées, être coupé d’une visioconférence professionnelle, etc. Les conséquences d’un redémarrage forcé peuvent être dommageables. Le problème vient donc de l’exécutable LSASS (lsass.exe) qui est vital au fonctionnement du PC. Dès qu’il rencontre une erreur et qu’il s’arrête, l’ordinateur redémarre.

Tous les meilleurs logiciels gratuits indispensables pour Windows

Comment empêcher les redémarrages forcés ?

En attendant que le correctif soit déployé, la seule solution est de désinstaller la mise à jour responsable de ce bug. Pour ce faire, allez dans les paramètres puis dans « Mise à jour et sécurité ». Cliquez sur « Afficher les historiques des mises à jour » et « Désinstaller des mises à jour ». Dans la liste affichée, sélectionnez « KB4560960 » ou « KB4557957 » et désinstallez-la.

Microsoft a reconnu ce bug provoqué par la mise à jour de juin. Comme on peut le lire sur la documentation, il « travaille sur un correctif et déploiera une mise à jour dans une prochaine version ». Cela signifie qu’il va falloir patienter jusqu’au prochain Patch Tuesday prévu pour le 7 juillet 2020.

Windows 10 : Google Chrome va bientôt consommer moins de mémoire vive en copiant Microsoft Edge

Source : Tom’s Guide