Accueil » Actualité » YouTube : harcèlement, insultes, contenus interdits, la censure tombe

YouTube : harcèlement, insultes, contenus interdits, la censure tombe

YouTube vient d’annoncer des mesures actives pour supprimer vidéos et commentaires toxiques au fur et à mesure de leur publication, y compris lorsque les menaces sont « voilées ou implicites ».

YouTube a décidé de réprimer avec plus de sévérité et de rapidité les phénomènes de harcèlement sur sa plateforme de partage de vidéos. Ses politiques existantes ont déjà eu pour effet de mettre fin à de nombreuses vidéos problématiques ayant enfreint ses directives dans ce domaine, mais la filiale de Google veut aller plus loin avec des mesures actives.

Image 1 : YouTube : harcèlement, insultes, contenus interdits, la censure tombe

YouTube déclare la guerre à la culture du harcèlement qui s’est banalisée

YouTube a toujours interdit les vidéos qui mettent en danger des personnes, contiennent des menaces explicites ou encore encouragent les spectateurs à harceler ou à viser une personne en particulier. La plateforme a cependant annoncé dans un récent billet publié sur son blog que de nouveaux changements dans sa politique d’utilisation vont venir élargir la façon dont elle considère et traite le harcèlement.

YouTube peut fermer votre compte si vous ne rapportez pas d’argent

Plus qu’à de simples vidéos ou à des utilisateurs malveillants, YouTube veut s’attaquer avec ces nouvelles conditions plus strictes à ce qu’elle considère comme « un modèle » autrement dit une culture du harcèlement. Les « menaces voilées ou implicites », l’utilisation d’un langage suggérant que quelqu’un pourrait être victime de violence physique, tout comme les vidéos mettant en scène de la violence simulée contre quelqu’un seront interdites. Les vidéos contenant un « langage dégradant qui va trop loin » et celles qui contiennent des « insultes malveillantes » à l’égard de l’orientation sexuelle ou l’origine ethnique de la victime seront elles aussi bannies.

Les youtubeurs vont devoir jouer le jeu sous peine de perdre leur source de revenus

Cette politique plus stricte s’étendra aux vidéos publiées par des personnalités publiques et des youtubeurs. Les chaînes averties à plusieurs reprises qu’elles ne respectent pas cette nouvelle politique de lutte contre le harcèlement seront bannies du programme de partenariats YouTube et ne pourront plus se rémunérer grâce aux publicités. Pour accompagner les youtubeurs dans la répression et la prévention du harcèlement en ligne, YouTube va proposer des outils de signalement des commentaires potentiellement toxiques que les propriétaires de chaînes pourront vérifier avant leur publication.

YouTube rassemble vos commentaires au même endroit, aux yeux de tous

Source : Blog YouTube