[Test] 7 raisons de craquer (ou pas) pour la Box THD 4K de SFR

Annoncée en novembre 2015, la Zive de SFR (désormais appelée Box THD 4K), commence timidement à être envoyée aux abonnés. Timidement, car il n'est pas toujours très simple de l'obtenir, SFR ayant visiblement des problèmes de disponibilité. Quoi qu'il en soit, l'attente aura été finalement assez longue depuis novembre, et si aucune raison à ce retard n'a été officiellement donnée, on peut raisonnablement supposer que la résolution de bugs a occasionné pas mal de souci aux développeurs et entraîné un délai de sortie (et des bugs, il y en a encore, comme nous allons le voir). Mais finalement, la box 4K, comme l'appelle SFR sur son site, est-elle malgré tout finalisée et vaut-elle le coup de changer de fournisseur ? Ou, si vous possédez déjà une box SFR/Numericable, faut-il absolument tout faire pour l'obtenir ou pouvez-vous vous en passer ? Voici 5 bonnes raisons de craquer (ou pas) pour la nouvelle Zive Box.

1 - Oui et non pour sa compacité

Avant tout de chose, précisons que pour profiter de la Zive Box, il faut remplir une condition sine qua non : être éligible à la fibre. Dans le cas de Numericable, il s'agit bien souvent d'un accès FTTLA (Fiber To The Last Amplifier), c'est-à-dire d'un mix entre la fibre optique et le câble coaxial, ce qui a tendance à réduire considérablement le débit par rapport à un accès 100% fibre (FTTH = Fiber To The Home). Mais ne remettons pas d'huile sur le feu et reportez-vous à notre guide sur la fibre optique si vous désirez davantage de détails sur le sujet.
Revenons à la box elle-même : contrairement aux fournisseurs concurrents, SFR a pris le pari de réunir en un seul et même appareil deux fonctions. La Zive fait à la fois office de modem et de box TV/multimédia. L'inconvénient principal, c'est que lorsque la partie TV plante, il faut tout réinitialiser, et donc se priver de connexion au Web et de téléphonie le temps que tout rentre dans l'ordre. En revanche, l'avantage d'avoir un seul et même appareil pour autant de fonctionnalités n'est pas négligeable. De quoi gagner un maximum de place sous le meuble TV, à condition bien évidemment qu'il s'agisse également de l'emplacement habituel de votre modem. Le bilan est donc mitigé sur ce point : ceux qui n'ont pas beaucoup de place chez eux apprécieront la compacité de l'appareil. Les autres, et en particulier ceux qui n'ont pas de prise fibre/câble à proximité de la TV, n'apprécieront certainement pas d'avoir un appareil tout-en-un et devront se contenter de conserver de leurs anciennes box.

2 - Oui, parce qu’elle est rapide

Il est courant sur les box des différents fournisseurs d’accès d’attendre plusieurs secondes ne serait-ce que pour changer de chaîne, et c’est le cas de la box Numericable classique. À ce niveau-là, le gain est très net. Que se soit pour passer d’une chaîne à l’autre ou pour naviguer dans les différents services c’est très rapide. L'appareil dispose d'un processeur Broadcom 3384 pour la partie modem (cadencé de 600 MHz à 1 GHz en fonction de l'usage) et d'un Broadcom 7252s à 1.5 Ghz + d'un GPU 2.7 GigaPixels pour la partie décodage. Il en résulte un appareil qui réagit au quart de tour et qui se lance plus rapidement que les modèles concurrents (comme la Live Box d'Orange, par exemple).

3 - Oui, parce qu’elle est puissante

Autre bon point : la box dispose de 8 tuners. Elle permet donc de regarder un programme, d'en enregistrer deux autres en même temps, par exemple. C'est bien, même si on ne sait plus donner de la tête avec tant de possibilités d'enregistrement.
La partie multimédia est quant à elle très intéressante, puisque la box est parvenue à décoder sans peine la plupart des formats vidéo et audio, à l'exception des fichiers Flash. Elle est même capable de relire du x265, le nouveau format très en vogue un peu partout sur la Toile. Unique restriction : il est impératif que la vidéo soit encodée en 720p. En 1080p, le processeur de la Zive ne suit pas, rendant la vidéo beaucoup trop saccadée. Mais c'est déjà très bien, puisqu’aucune autre box à notre connaissance n'est capable de relire du x265 pour l'instant.
Remarquez enfin que cette nouvelle box est sensée disposer d'un réseau Wi-Fi plus puissant avec sa double bande 802.11ac, mais que nous n'avons pas constaté de changement dans notre configuration de test : à l'extrémité d'une maison, dotée d'un long couloir et de plusieurs murs de séparation, un répéteur Wi-Fi est toujours nécessaire pour se connecter au Web à l'autre bout du foyer.

4 - Oui pour son environnement

Comparée à l’ancienne interface proposée par Numericable, la nouvelle version profite incontestablement d'un énorme gain de clarté et d'efficacité. Elle se révèle plus rapide quand il s'agit de basculer d'un écran à l'autre, mais aussi plus intuitive quand il faut faire appel à une fonctionnalité ou lancer une application. Bref, et c'est un véritable atout, on s'y retrouve très aisément : on navigue facilement d'une fonction à l'autre et il s'agit probablement de l'une des meilleures interfaces qu'il nous ait été donné de voir sur une box. C'est simple, clair et efficace. Mais il y a un « mais » : l'interface n'est pas exclusive à la nouvelle Zive, puisque La Box Numericable en profite aussi par le biais d'une simple mise à jour. Du coup, pas de jaloux. En revanche, si l'on possède déjà cette box Numericable, l'interface ne constitue pas un argument pouvant pousser un abonné à changer de box.

5 - Non pour les bugs

Abordons maintenant les soucis que nous avons rencontrés avec la box Zive. À plusieurs reprises, celle-ci s’est totalement bloquée lors de nos tests. Très souvent, lorsqu’il est question de regarder la TV, rien ne se passe et il ne reste alors plus d’autres choix que de redémarrer complètement. De même, il arrive que, lors d’un changement de chaîne, on n'ait que le son. Il faut alors quitter la chaîne, puis revenir, pour enfin récupérer l’image. La gestion du son est d'ailleurs très chaotique. Changer de chaîne peut entraîner des variations importantes de volume. Et parfois, pour entendre ce qui se passe, il est nécessaire de mettre le son à fond.
Autre souci : lorsque l'on tente de relire une vidéo que la Zive ne prend pas en charge, la box met plus d'une vingtaine de secondes à revenir à l'interface principale. Soit. Mais le plus gênant reste le fait que ce sont toutes les autres vidéos que vous voudrez relire ensuite qui ne se lanceront plus. Unique solution : redémarrer complètement l'appareil.

6 - Non pour les services Zive 4k, VOD illimité

Pour la partie contenu, c’est clairement décevant. L’offre 4K (à condition que vous ayez une TV compatible) se résume à quelques vidéos de démonstration et une poignée de films (voir vidéo ci-dessous). Pas de quoi se relever la nuit, et il faudra probablement attendre encore plusieurs mois avant que cette offre s'étoffe. Ce n'est pas nécessairement la faute à SFR, puisque les majores commencent tout à juste à commercialiser quelques Blu-Ray UHD : la 4K format est encore trop jeune pour être diffusée à plus grande échelle, et notamment sur les Box.
Quant à l’offre VOD, elle ne tient pas la route comparée à un service comme Netflix. Les séries sont plutôt anciennes, et même parmi les plus récentes, seules les premières saisons sont disponibles. Il nous est même arrivé de voir certaines séries avec des "trous" dans les saisons, étrange. Côté film, c'est là encore assez décevant : les films les plus récents ont quand même quatre ans d'ancienneté. Bref, la VOD est peut-être illimitée comme l'annonce SFR, mais elle est loin d'être satisfaisante. Et impossible d'installer Netflix : l'application pourtant disponible sur un très grand nombre d'appareils (AndroidTV, Android, iOS, lecteur Blu-Ray, etc.) n'existe pas sur la Zive.

7- Non pour son prix


La Zive de SFR est accessible à partir de 48,99 € par mois au sein de l'offre Box Fibre Power. Mais rien ne vous oblige à opter pour elle : les anciennes box continuent à être commercialisées via les deux offres Starter, que l'on trouve respectivement à 34,99 et 36,99 €. Un écart de 12 à 14 € / mois qui n'est pas négligeable. Bien évidemment, dans ce cas, on ne profite pas des 8 tuners TV de la Zive ni de l'offre de VOD illimitée. On ne peut pas tout avoir : pour profiter de cette dernière, il faut ajouter 9,99 €/mois à l'offre Starter. Mais ces deux "bonus" justifient-ils à eux-seuls un abonnement à la Box Fibre Power, surtout lorsque l'on voit l'offre l'offre franchement peu convaincante en matière de VOD illimité ? La réponse est bien évidemment négative.
Notez enfin que la Zive est disponible au sein de deux offres : l'une à 48,99 € par mois (ou 34,99 € la première année), et l'autre à 57,99 € par mois (ou 39,99 € la première année). La différence entre les deux ? 40 chaînes supplémentaires. Parmi ces 40 chaînes, on en trouve certaines dédiées au cinéma, (comme TCM Cinéma, Action, Paramount Channel ou Ciné FX), et d'autres dédiées à la jeunesse (Nickelodeon, Cartoon Network...). Rien d'extraordinaire en somme, surtout que la facture grimpe en réalité à plus de 60 € dans le cas de l'offre Box Fivre Power+, car il faut compter la location de la Box Zive à 3 €/mois.

L'offre VOD de la Zive Box ne nous a pas convaincus.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
1 commentaire
    Votre commentaire
  • johannis
    encore une offre qui ne risque pas de faire de l'ombre à la Freebox revolution et au Freebox server, côté caractéristiques. Quant au prix, n'en parlons même pas. Enfin, rédhibitoire : la fibre qui se transforme en câble à l'arrivée ! Pourquoi pas revenir en bout de ligne à un modem 56k ;-)
    0