Accueil » Actualité » Alien : Ellen Ripley devait être un homme

Alien : Ellen Ripley devait être un homme

Ridley Scott, initiateur de la saga cinématographique Alien, révèle qu’Ellen Ripley aurait dû être un homme.

Ellen Ripley aurait dû être un homme - Crédit : 20th Century Fox
Ellen Ripley aurait dû être un homme – Crédit : 20th Century Fox

Alien, le huitième passager (1979) figure au panthéon des œuvres cultes du cinéma. Ridley Scott a donné naissance, avec H.R. Giger, à une créature emblématique : le Xénomorphe. Avec sa mythologie prolongée sur six films en tout, Ellen Ripley fait également figure de légende. Un personnage incarné par Sigourney Weaver, présente à la distribution d’Avatar 2, qui affrontera à de nombreuses reprises la créature. Mais lors d’une interview pour The L.A. Times, Ridley Scott a fait une révélation surprenante. Ellen Ripley devait en premier lieu être… un homme.

Ellen Ripley avait été pensé comme un homme

C’est en interview que Ridley Scott a fait cette révélation. Le réalisateur de Blade Runner a expliqué que Ellen Ripley était initialement un homme dans le scénario. C’est alors que le président de la 20th Century Fox de l’époque, Alan Ladd Jr., l’a poussé à en faire une femme.

L’idée est venue d’Alan Ladd Jr. qui m’a dit « Pourquoi Ripley ne peut pas être une femme ?« . Puis il y a une longue pause, et à ce moment, je ne l’avais pas envisagé. J’ai alors pensé, pourquoi pas, c’est une nouvelle direction. Et nous avons foncé.
– Ridley Scott

Le reste appartient à l’histoire du Septième Art et Sigourney Weaver aura rendu son personnage culte. Une Ellen Ripley apparue dans quatre des films de la franchise : Alien, le huitième passager (Ridley Scott, 1979), Aliens, le retour (James Cameron, 1986), Alien 3 (David Fincher, 1992) puis Alien, la résurrection (Jean-Pierre Jeunet, 1997).

Ridley Scott pense à la suite de la franchise

Image 1 : Alien : Ellen Ripley devait être un homme
Ridley Scott veut continuer à explorer la mythologie – Crédit : 20th Century Fox

Malgré la réception froide de Alien Covenant, Ridley Scott n’en a pas terminé avec la franchise qui appartient désormais… à Disney (tout comme Avatar).
Le cinéaste a d’autres idées à explorer, notamment celle des œufs de Xénomorphe. Dans cette même interview, l’homme explique s’être demandé, à la réalisation du premier film, « pourquoi telle créature a été créée et pourquoi voyage-t-elle dans ce que je considère comme un vaisseau de guerre, transportant tous ces œufs. Quelle est l’utilité de ces œufs ? C’est l’intérêt de ces questionnements – qui, pourquoi, dans quel but ? – qui forment la prochaine idée« .

Source : LA Times