Accueil » Actualité » Apple-Epic Games : Fortnite vaut-il vraiment le procès en cours ?

Apple-Epic Games : Fortnite vaut-il vraiment le procès en cours ?

Ouvert depuis début mai, un procès oppose Apple et Epic Games. Intenté par l’éditeur de Fortnite suite au blocage du jeu sur l’App Store, c’est la politique complète que dénonce Epic Games. Mais le jeu en lui-même vaut-il les sommes engagées dans le procès ?

Tout commence par une mise à jour vouée à être source de conflits. En résumé, Epic Games a souhaité proposer aux joueurs d’acheter des V-Bucks, la monnaie virtuelle de Fortnite, sans passer par le système de paiement d’Apple (et de Google au passage) pour éviter d’avoir à payer la commission de 30 % demandée par ces entreprises.

Image 1 : Apple-Epic Games : Fortnite vaut-il vraiment le procès en cours ?
Crédit : Epic Games

La réaction de la marque à la pomme ne s’est pas fait attendre et en août dernier, le jeu a été tout simplement supprimé des magasins d’applications d’Apple puis de Google. Epic Games a donc décidé de monter au créneau et de poursuivre Apple en justice pour un abus de monopole.

Fornite, App Store et Epic Games en quelques chiffres

Avec la parution de documents officiels, dans lesquels on apprend qu’Epic Games a versé près de 12 millions de dollars pour sa campagne de jeux offerts, il est maintenant facile de connaître ce que représente Fornite pour les 2 entreprises.

Pour situer le contexte, il faut savoir que l’App Store a généré 20 milliards de dollars de commissions pour Apple entre 2008 et 2017. Il faut également savoir que 62 % des revenus de l’App Store proviennent des jeux dont :

  • 75 % sont totalement gratuits (financés par la publicité interne).
  • 17 % sont gratuit au téléchargement et gagnent de l’argent par des achats en jeu (comme Fortnite).
  • 6 % sont disponibles à l’achat directement.
  • 2 % sont disponibles par abonnement.

C’est contre les 30 % de commissions pour les revenus générés par les jeux proposant des achats « in-app » que se révolte Epic Games. En effet, même si iOS ne représente que 7 % des revenus de Fornite, 47 % étant générés par la PlayStation, cela représente un total de commission versée de 237 millions de dollars versés à Apple entre janvier 2017 et octobre 2020.

Alors que les revenus totaux générés par Fortnite avant le retrait de l’App Store sont d’environ 700 millions de dollars, Phil Schiller, vice-président marketing d’Apple, estime que la marque à la pomme a déboursé environ un million de dollars pour promouvoir Fortnite sur iOS. Un investissement extrêmement rentable donc pour la firme de Cupertino.

Si le détail des revenus d’Epic Games reste inconnu, le procès aurait permis de révéler que Fornite représentait 97 % du chiffre d’affaires du développeur en 2018 et 88 % en 2019. On comprend donc l’importance du jeu.

Des enjeux qui dépassent Fortnite

Au-delà du jeu en lui-même, c’est le système fermé d’Apple et le manque d’ouverture aux magasins alternatifs qui posent problème à Epic Games, accusant Apple de créer une situation de monopole et d’appliquer des commissions abusives pour les revenus générés.

Un procès qui vise donc les fondements mêmes de l’industrie actuelle du jeu étant donné le nombre de révélations effectuées durant celui-ci. Reste à voir ce que décidera la justice et les conséquences sur l’économie du jeu vidéo.

Source : Arstechnica