Accueil » Actualité » Arnaque : un internaute achète 300 000 $ une fausse œuvre numérique de Banksy

Arnaque : un internaute achète 300 000 $ une fausse œuvre numérique de Banksy

Un internaute croit faire une affaire en achetant la première œuvre NFT de Banksy pour 300 000$. Il s’agissait d’une arnaque, mais le vendeur a finalement décidé de rembourser son acheteur, sans plus d’informations.

Les NFT (pour Non-Fungible Tokens) sont-ils le futur des objets de collection ? Ces œuvres numériques uniques se vendent à prix d’or, auprès de collectionneurs qui paient en crypto-monnaie. Un entrepreneur chinois a récemment acheté un dessin de caillou pour 500 000$. Pranksy, un internaute anonyme, a vu un NFT à vendre sur le site internet du célèbre peintre de rue Banksy. Cela aurait été le premier NFT de l’artiste. Il s’agissait d’un dessin représentant un homme fumant devant des cheminées industrielles, dans un style pixellisé. Pranksy a fait l’acquisition de l’œuvre numérique pour plus de 300 000$ en cryptomonnaie Ethereum. Il avait entendu parler de la vente par quelqu’un sur Discord, disant qu’une vente aux enchères de NFT aurait lieu sur la plateforme de vente OpenSea. Son achat est vérifiable sur la plateforme, et l’œuvre paraissait authentique, puisque visible sur le site de l’artiste. Mais rapidement, Pranksy s’est rendu compte qu’il venait d’être victime d’une escroquerie.

La fausse oeuvre de Banksy, vendue pour plus de 300 000$ en Ethereum - Crédits : OpenSea
La fausse oeuvre de Banksy, vendue pour plus de 300 000$ en Ethereum – Crédits : OpenSea

Un arnaqueur finalement pas si malintentionné ?

Moins d’une heure après avoir proposé plus de 300 000$ pour le NFT, Pranksy a reçu un message indiquant que son offre avait été acceptée. La vente est allée très vite, ce qui a mis la puce à l’oreille de l’acquéreur. Ses craintes ont rapidement été confirmées, puisque l’œuvre a été retirée du site de Banksy, et que son porte-parole a démenti officiellement le fait que Banksy ait créé des NFT.

Le plus étonnant dans l’histoire, c’est que l’arnaqueur a fini par rembourser la totalité du montant que Pranksy avait payé pour le faux NFT. Il n’aurait même pas informé Pranksy qu’il allait le rembourser. Un arnaqueur peu habituel, donc. Et le fait de rembourser un paiement n’est pas non plus habituel sur les plateformes de cryptomonnaie, qui ne sont pas faites pour. Les transactions sont pourtant bien réelles, puisque visibles sur Etherscan. Bien que tout récents, les NFT font déjà l’objet d’arnaques sur le net.

Source: The Verge