Accueil » Actualité » Biotechnologie : un nouveau vaccin très prometteur pour la lutte contre le cancer développé par des scientifiques

Biotechnologie : un nouveau vaccin très prometteur pour la lutte contre le cancer développé par des scientifiques

Voilà une nouvelle qui donne espoir. Une équipe de chercheurs du laboratoire américain Moderna a annoncé avoir développé un vaccin personnalisé et adapté à la lutte contre le cancer. Selon les premiers résultats, ce nouveau vaccin serait efficace et prometteur dans la lutte contre le cancer.

En effet, la firme américaine Moderna, connue depuis la pandémie pour son vaccin contre la Covid-19, a annoncé hier soir avoir mené une étude sur un nouveau vaccin utilisé dans la lutte contre le cancer. Ce dernier, basé sur la même technologie que le vaccin anti-covid dit ARN-messager, aurait obtenu des résultats satisfaisants et très prometteurs pour le futur de la prévention de tout type de cancer.

Chaîne d'ADN
Un laboratoire américain a développé un vaccin prometteur pour la lutte contre le cancer © Pixabay

L’étude menée a montré que parmi les 157 volontaires atteints de formes graves de mélanomes, les patients ayant reçu le traitement Moderna ont vu leur taux de récidive chuter de 44%. Le vaccin développé par Moderna, véritable concentré de technologie, serait ainsi une première bonne nouvelle dans la prévention des cancers.

A lire : La nouvelle imprimante 3D du MIT ouvre la porte à une révolution dans la recherche médicale

Le vaccin le plus sophistiqué jamais développé ?

Selon les scientifiques en charge de l’étude, c’est la technologie intégrée au vaccin, en laboratoire, qui aurait permis l’obtention de ces résultats très prometteurs. En effet, après que les patients aient tous subit une opération chirurgicale visant à enlever les cellules cancéreuses de leur corps, l’injection en laboratoire de l’ADN de ces cellules cancéreuses, à l’intérieur du vaccin aurait permis à ce dernier d’agir efficacement contre le développement de nouvelles tumeurs. Cette technique nouvelle permettrait aux vaccins ARN messager et à leur manipulation biologique de s’affirmer définitivement dans le futur de la prévention des maladies.

A lire : Biomédecine : des chercheurs ont conçu un vagin sur une puce électronique

Pour de nombreux chercheurs, c’est effectivement la technologie de l’ARN messager qui permettrait, dans un futur plus ou moins proche, de développer des traitements efficaces contre les cancers. Le directeur général du laboratoire américain a, par ailleurs, annoncé que ses équipes accentueraient leurs études sur ce nouveau traitement dès 2023. Cependant, prudence et patience restent les maîtres mots en recherche médicale. Nombreux ont été les vaccins prometteurs ayant déçu lors des phases de tests supplémentaires. En attendant la suite de l’étude, l’espoir reste, à ce stade, bel et bien entier.

Source : businessinsider.com