Accueil » Actualité » Borderlands 3 : malgré son succès planétaire, ses développeurs ne toucheront pas un kopek

Borderlands 3 : malgré son succès planétaire, ses développeurs ne toucheront pas un kopek

Borderlands 3 est sans conteste l’un des plus gros succès de 2019 et de Gearbox Software. Pourtant les développeurs du jeu ne recevront pas une prime à la hauteur de leurs espérances. Randy Pitchford, CEO du studio, l’a annoncé hier au cours d’une réunion dans laquelle il s’est également expliqué.

Gearbox Software et son CEO Randy Pitchford sont à nouveau mis en cause dans une affaire concernant les dividendes que sont censés toucher les salariés du studio. Quelques jours après son lancement, le patron de Gearbox Software se félicitait des excellents résultats de Borderlands 3 qui rassemblait déjà deux fois plus de joueurs que l’opus précédent. Sachant que Borderlands 2 s’est écoulé à plus de 22 millions de copies, les employés s’attendaient à un bonus confortable. Pourtant, Randy Pitchford leur a annoncé hier qu’il n’en serait rien.

Image 1 : Borderlands 3 : malgré son succès planétaire, ses développeurs ne toucheront pas un kopek
Crédit : Gearbox

Selon les sources de Kotaku, Gearbox serait moins généreux que les autres studios en matière de rémunération. Il propose néanmoins une compensation rare dans le secteur avec un système de partage des bénéfices qui peut rapporter gros. Chaque trimestre, l’entreprise conserve 60 % des bénéfices et distribue les 40 % restant sous forme de prime. Si le studio a subi quelques revers ces dernières années avec Aliens : Colonila Marines et Battleborn, les dirigeants avaient promis des primes à six chiffres pour Borderlands 3, selon leurs salariés.

Borderlands 3 : comment trouver le fusil légendaire de Rick & Morty

Borderlands 3 a couté plus cher que prévu, Gearbox réduit les primes de ses salariés

Malgré l’immense succès de Borderlands 3, les bénéfices ne sont pas encore au rendez-vous chez Gearbox Software. Durant une réunion hier, son PDG a annoncé que les bonus seront beaucoup plus faibles qu’estimés. Le budget initial du AAA a largement été dépassé, notamment à cause du passage de la version 3 à la version 4 de l’Unreal Engine en cours de développement. L’entreprise s’est également agrandie avec l’ouverture d’un second studio au Canada. D’autre part, Kotaku souligne que 2K Games, l’éditeur s’est engagé par contrat à verser les royalties à Gearbox seulement lorsqu’il aura récupéré le budget du jeu, mais aussi celui des contenus additionnels, soit environ 140 millions de dollars.

Image 3 : Borderlands 3 : malgré son succès planétaire, ses développeurs ne toucheront pas un kopek

Borderlands 3 Mask of Mayhem T-Shirt

19.95€ > Amazon

Randy Pitchford espère recevoir une avance de la part de son éditeur pour la redistribuer à ses salariés. En attendant, le PDG a été clair, ceux qui ne sont pas satisfaits du système de prime peuvent prendre la porte, rapportent les employés. Certains décideront peut-être de partir, l’annonce fait suite à une affaire qui oppose Randy Pitchfork à l’ancien avocat de Gearbox. Ce dernier l’accuse d’avoir empoché un bonus de 12 millions de dollars en 2016, au lancement du développement de Borderlands 3. 

Twitter boycotte le dernier Borderlands

Source : Kotaku