Accueil » Actualité » Ce timelapse pris depuis l’ISS vous donnera le tournis

Ce timelapse pris depuis l’ISS vous donnera le tournis

Ce timelapse pris depuis la Station Spatiale Internationale va régaler les amateurs de belles images de la Terre vue de l’Espace. Il donne littéralement le tournis. 400 photos ont été nécessaires à son élaboration.

Les astronautes présents dans la Station Spatiale Internationale doivent voir un spectacle à peine imaginable pour nous dont les pieds sont collés à la terre ferme. Mais on peut toujours se délecter des images et des vidéos qu’ils nous envoient comme ce très joli timelapse. Et sur Tom’s Guide, on aime les belles photos de l’Expace.

Image 1 : Ce timelapse pris depuis l’ISS vous donnera le tournis

Quand tout tourne, sauf l’ISS

L’astronaute Christina H Koch, dont on a entendu parler récemment puisqu’elle est l’une des deux astronautes ayant participé à la première sortie spatiale 100 % féminine, a publié sur Twitter une très jolie photo vue de là-haut qui fait parlé d’elle en ce moment. Cette image est tellement particulière qu’on a presque du mal à la croire réelle. On y voit la Terre et les étoiles en train de tourner pendant que l’ISS reste bien statique au milieu de ce chaos.

Pour réaliser cette prise de vue, elle a effectué de nombreuses photos en pose longue qu’elle a ensuite superposées. Chaque pose longue permet de voir l’arc de lumière de chacun des astres célestes en train de se déplacer. Cette technique est souvent utilisée par les photographes professionnels ou amateurs d’astrophotographie sur notre bonne vieille planète bleue. Mais Christina H Koch a un énorme avantage sur eux : pour elle, la Terre aussi tourne. Et non seulement elle tourne, mais elle tourne vite. Alors qu’un photographe passerait la nuit à attendre que toutes les photos soient prises, il ne faut que 92 minutes à l’ISS pour faire le tour de la Terre.

L’image diffusée est constituée de 400 photos prises en 11 minutes pendant le survol de l’Afrique. Les lignes pâles sur la surface terrestre sont les zones urbaines. Les lignes rouges ou orange sont les incendies qui ravagent en ce moment l’Angola et la République Démocratique du Congo. Et les larges zones blanches sont en fait des éclairs issus de forts orages survolant le continent. Si des images de ce type vous intéressent, elles sont relayées très régulièrement par le site dédié au contenu multimédia de la NASA, sur celui de la Station Spatiale ou suivre les comptes Twitter des astronautes directement. Vous pouvez aussi continer à lire Tom’s Guide où l’on en publie régulièrement, comme les images des galaxies vues aux rayons X publiées ce matin.

Source : BGR