Accueil » Actualité » Climat : deux scientifiques activistes expulsés de la plus grande conférence sur la Terre de l’année (vidéo)

Climat : deux scientifiques activistes expulsés de la plus grande conférence sur la Terre de l’année (vidéo)

La censure semble être à la mode. En effet, alors que Twitter est au centre de l’attention pour avoir supprimé plusieurs comptes nuisant à l’image du propriétaire du réseau social, force est de constater que dans la vraie vie aussi, les prises de position de certaines personnes ne sont pas les bienvenues. Deux scientifiques et climatologues en ont fait les frais ce jeudi à Chicago. Alors que la ville accueillait une conférence très importante sur la Terre, les deux experts sur le climat ont été mis dehors.

Manifestation pour le climat
Deux scientifiques expulsés d’une conférence sur la Terre © Pixabay

Peter Kalmus, climatologue à la NASA et Rose Abramoff écologiste, ont en effet, brandit, sur la scène principale de la conférence, une banderole interpellant les scientifiques dans la salle : « sortez de vos laboratoires, descendez dans la rue ». Un slogan invitant les experts sur la Terre à prendre position plus fermement sur la situation actuelle de notre planète et sur son futur préoccupant. En effet, les deux spécialistes ont alors tenté d’expliquer comment le déréglement climatique s’avère pire que ce qui est décrit par la majorité des scientifiques. « Notre science montre que notre planète est en train de mourir » explique alors Peter Kalmus à ses collègues.

A lire : Réchauffement climatique : de magnifiques algues colorées envahissent la planète et précipitent la fonte des glaces

Intimidations et menaces pour les activistes écologistes

Après avoir été escortés vers la sortie, les deux scientifiques ont reçu de nombreuses intimidations et menaces de la part des organisateurs de l’évènement. En effet, en cas de récidive, les responsables de la conférence les dénonceront aux autorités ainsi qu’à leurs employeurs, pour leurs comportements.   

Malgré ces menaces, les comportements rebels des activistes écologistes se multiplient un peu partout dans le monde. Le 5 juin dernier par exemple, un militant a interrompu un match de tennis à Roland Garros en s’attachant au filet et en tentant de s’immoler une partie du corps. Une scène qui avait alors choqué le public présent… sans pour autant remettre en cause le déroulé du tournoi. Dans un autre registre, les attaques envers certaines œuvres d’art se sont également multipliées ces derniers mois. L’attention portée à l’art étant plus importante que celle portée à notre planète et à notre futur.

Source : businessinsider.com