Accueil » Actualité » Des chercheurs ont découvert que la Lune rouille à cause de la Terre

Des chercheurs ont découvert que la Lune rouille à cause de la Terre

Du fait de sa nature, la Lune ne devrait pas rouiller. Pourtant, des chercheurs ont découvert la présence d’hématite à sa surface. Des quantités infimes d’oxygène en provenance de l’atmosphère terrestre en seraient responsables.

Cratère "308" de la Lune
Cratère « 308 » de la Lune – Crédit : NASA

La rouille est un phénomène très fréquent sur Terre que l’on ne s’attend pas à retrouver sur des objets célestes comme la Lune. En effet, la rouille se forme lorsque du fer ou un alliage à base de fer se corrode en présence d’oxygène et d’eau. Néanmoins, la surface de la Lune est très sèche. Il s’y trouve de la glace d’eau, mais pas d’eau liquide. Par exemple, la lune de Jupiter contient de l’eau sous forme liquide, ce qui pourrait la rendre habitable. De plus, il n’y a pas d’oxygène sur la Lune. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’ESA développe un prototype capable d’extraire de l’oxygène à partir de ses roches.

« Il pourrait y avoir une plus grande variété de minéraux que nous le pensons »

Une nouvelle étude publiée dans Science Advances s’est servie des données recueillies par la sonde indienne Chandrayaan-1. Grâce à ces données, les chercheurs ont découvert que la composition des roches aux pôles de la Lune était différente des autres roches à sa surface. Au premier abord, la composition de ces roches est très surprenante puisqu’elle contient de l’hématite, un oxyde formé par la rouille.

Les chercheurs ont immédiatement fait part de leur découverte au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA et à différents scientifiques. Selon Abigail Fraeman qui est justement une scientifique du JPL, « depuis que nous avons découvert l’eau sur la Lune, les gens ont spéculé qu’il pourrait y avoir une plus grande variété de minéraux que nous le pensons si cette eau a réagi avec les roches ».

L’oxygène est soufflé de la Terre vers la Lune grâce au vent solaire

La glace d’eau se trouvant sur la Lune est très éloignée de l’endroit où l’hématite a été découverte. La théorie des scientifiques est donc que les particules de poussière frappant régulièrement la Lune contribuent à libérer des molécules d’eau. Celles-ci se mélangent alors avec le fer présent à la surface. Mais alors, d’où vient l’oxygène ?

Du fait de sa proximité avec la Terre, la Lune présente des quantités infimes d’oxygène. En effet, le vent solaire envoie de l’oxygène de l’atmosphère terrestre vers la surface lunaire. De plus, la rouille découverte se situe principalement sur le côté de la Lune le plus exposé à la Terre. Ainsi, les scientifiques ont conclu que l’hématite présente sur la Lune s’est formée au cours de plusieurs milliards d’années grâce à l’oxygène terrestre. Espérons que les petits robots pliables A-PUFFER de la NASA permettront d’en découvrir davantage au sujet de la surface de la Lune lorsqu’ils seront déployés.

Source : CNET