Accueil » Actualité » Des taxis autonomes autorisés à rouler dans les rues de San Francisco

Des taxis autonomes autorisés à rouler dans les rues de San Francisco

Cruise, une start-up soutenue par General Motors et Alphabet (Google), vient d’être autorisée à faire circuler des taxis autonomes par les autorités de transport de Californie.

Un taxi autonome Cruise testé dans les rues de San Francisco (Crédits : Cruise)
Un taxi autonome Cruise testé dans les rues de San Francisco (Crédits : Cruise)

Les entreprises Waymo et Cruise, soutenues respectivement par Alphabet (la maison-mère de Google) et General Motors, viennent de recevoir un « permis de déploiement sans conducteur » qui les autorisera à faire circuler des services de taxi « sans opérateur de sécurité sur le siège avant ». En d’autres termes, à faire circuler des taxis autonomes sans personne au volant.

À lire aussi > Tesla : vous pouvez activer la conduite autonome intégrale dès aujourd’hui

La date d’ouverture du service n’est pas connue, mais les taxis autonomes sont autorisés à rouler

Pour le moment, le permis ne leur permet que de proposer des services de livraison autonomes. Pour proposer un service de « robotaxi », il leur faudra encore un permis de la California Public Utilities Commission (CPUC). Quand celui-ci sera obtenu, Waymo et Cruise pourront alors présenter un calendrier potentiel pour le lancement d’un service de taxi autonome, pour l’instant à San Francisco. Les deux entreprises ont refusé tout commentaire à propos de la date possible d’ouverture du service.

En décembre 2020, la start-up de livraison autonome Nuro était devenue la première entreprise à recevoir un permis similaire de la part du département des véhicules motorisés de Californie (California Department of Motor Vehicles, CDMV). Les autorités fédérales américaines restent pour leur part plutôt frileuses concernant la conduite autonome, puisqu’elles ont jugé « irresponsable » la dernière version du mode Autopilot proposé sur les voitures Tesla.

Les taxis autonomes circuleront d’abord de nuit, et à vitesse réduite, dans des quartiers choisis de San Francisco

Cruise et Waymo testent depuis 2018 leurs véhicules autonomes sur les routes californiennes, pour l’instant avec un conducteur au volant par sécurité. Elles ont commencé à faire circuler des navettes autonomes pour offrir des trajets gratuits à leurs employés. Dans les faits, ce sont donc ces derniers qui font office de cobayes depuis quelques mois en attendant l’ouverture du service de taxi autonome au grand public.

À lire aussi > P5 de XPeng Motors : la conduite autonome en ville est un succès

Les taxis proposés par la société Cruise seront des véhicules autonomes Chevy Bolt. Dans un premier temps, ils ne pourront circuler que dans certaines parties précises de San Francisco, entre 22 heures et 6 heures du matin, y compris sous la pluie et dans un léger brouillard. Les taxis autonomes n’auront pas le droit de dépasser une vitesse maximale de 50 kilomètres-heure.

Source : TechCrunch