Accueil » Actualité » Elon Musk veut faire de Twitter une plateforme « chaleureuse et accueillante pour tous »

Elon Musk veut faire de Twitter une plateforme « chaleureuse et accueillante pour tous »

Elon Musk a pris le contrôle de Twitter après avoir racheté le réseau social pour 44 milliards de dollars. Il tient à rassurer les annonceurs que non, il ne veut pas faire de Twitter un « endroit infernal ouvert à tout le monde », mais une plateforme « chaleureuse et accueillante pour tous ».

Après des mois de rebondissements, Elon Musk a finalement pris le contrôle de Twitter. Il a racheté le réseau social à 54,20 dollars par action, soit 44 milliards de dollars au total. La justice américaine avait donné à Elon Musk jusqu’à aujourd’hui pour signer un accord avec Twitter et clôturer la transaction. Après avoir filmé son arrivée au siège de Twitter avec un lavabo dans les bras, Elon Musk a adressé un message aux annonceurs pour les rassurer sur ses intentions.

Logo Twitter et Elon Musk
Logo Twitter et Elon Musk © Twitter / TED / Tom’s Guide FR

L’une des plus grandes inquiétudes concernant le rachat de Twitter par Elon Musk était l’absence de modération et donc le risque accru de harcèlement. Et pour cause, Elon Musk affirmait il y a quelques mois qu’il voulait en faire « une arène inclusive pour la liberté d’expression ». Il souhaitait que les utilisateurs puissent tweeter tout ce qu’ils veulent dans les limites de la loi. Le milliardaire fait désormais marche arrière pour ne pas perdre les annonceurs maintenant qu’il est à la tête de Twitter.

Elon Musk se montre rassurant, Twitter ne deviendra pas un « endroit infernal »

Elon Musk a partagé son message aux annonceurs sur son compte Twitter. Il a notamment expliqué que : « il y a eu beaucoup de spéculations sur les raisons pour lesquelles j’ai acheté Twitter et ce que je pense de la publicité. La plupart sont fausses. Twitter ne peut évidemment pas devenir un endroit infernal ouvert à tout le monde, où tout peut être dit sans conséquence ».

Ses propos sont maintenant complètement opposés à ce qu’il disait plus tôt cette année. La modération laxiste qu’il envisageait initialement pour Twitter avait inquiété les salariés, mais aussi les annonceurs. D’après le Wall Street Journal, certains annonceurs auraient même menacé de « suspendre toutes leurs publicités ». Ils étaient opposés à la restitution du compte de Donald Trump. Étant donné que plus de 85 % des revenus annuels de Twitter proviennent de la publicité, ce serait évidemment problématique.

Elon Musk a également affirmé qu’il veut faire de Twitter une plateforme « chaleureuse et accueillante pour tous ». Il souhaite que les utilisateurs puissent « choisir l’expérience souhaitée en fonction de leurs préférences ». D’ailleurs, Elon Musk ne licenciera finalement pas 75 % des employés de Twitter comme de précédents rapports l’affirmaient. Il l’aurait lui-même confirmé aux salariés après avoir visité les bureaux cette semaine.

Par contre, il a immédiatement licencié le PDG Parag Agrawal, le directeur financier Ned Segal et la responsable des affaires juridiques Vijaya Gadde. Selon les premiers rapports, les trois dirigeants auraient été escortés en dehors du siège de Twitter par la sécurité.

Source : Engadget