Accueil » Actualité » FIFA : un joueur banni à vie après avoir envoyé des messages racistes au footballeur Ian Wright

FIFA : un joueur banni à vie après avoir envoyé des messages racistes au footballeur Ian Wright

Un joueur de FIFA âgé de 18 ans a été banni à vie du jeu par Electronic Arts. Pourquoi ? Il a envoyé des messages racistes et haineux au footballeur Ian Wright après avoir perdu un match dans le mode Ultimate Team avec son avatar.

À seulement 18 ans, Patrick O’Brien ne pourra plus jouer à FIFA à cause de son comportement toxique. En 2020, Patrick O’Brien a perdu un match du mode FIFA Ultimate Team (FUT) en utilisant l’avatar de l’ancien footballeur professionnel anglais Ian Wright. Au lieu de passer à autre chose et de relancer un nouveau match, Patric O’Brien a décidé de s’en prendre au footballeur lui-même. Il a envoyé plus de 20 messages racistes et haineux au compte Instagram de Ian Wright en mai 2020. D’ailleurs, FIFA 2020 avait accueilli un tournoi d’esport pour remplacer la Liga suspendue pendant cette période en raison de la pandémie.

Le footballeur Ian Wright et son avatar dans FIFA 21
Le footballeur Ian Wright et son avatar dans FIFA 21 – Crédit: Electronics Arts

Patrick O’Brien vient d’être jugé pour ses actions, mais il n’a reçu aucune condamnation pénale, comme l’ont rapporté nos confrères d’Eurogamer. En effet, le juge a déclaré que le jeune joueur éprouve des remords. Il a également fait un don de 500 euros au Réseau irlandais contre le racisme. De plus, l’avocat en charge de la défense de Patrick O’Brien a déclaré que le joueur a agi sur un coup de tête et qu’il n’a jamais eu aucun problème avec la police auparavant. La justice n’a donc pas condamné Patrick O’Brien, mais Electronic Arts a décidé de ne pas laisser passer un tel comportement, à l’instar de Valve qui a sévi face au racisme dans Team Fortress 2.

Electronic Arts implémente une nouvelle politique de tolérance zéro

Le vice-président de la marque EA Sports FIFA, David Jackson, a expliqué à Eurogamer que : « ce comportement du joueur était inacceptable à tous les niveaux, et nous ne le tolérerons pas. Notre charte du jeu positif guide nos actions dans une situation comme celle-ci, et nous avons pris des mesures pour interdire définitivement au joueur de jouer ou d’accéder à nos jeux. Le racisme doit cesser ». En effet, EA a implémenté une nouvelle politique de tolérance zéro après l’incident de l’année dernière.

Le footballeur âgé de 57 ans a salué la décision d’Electronic Arts dans un récent podcast en expliquant que la nouvelle politique n’est « pas seulement pour moi, c’est pour leur staff, pour les joueurs, les talents, les gens avec qui ils s’associent ». Sur Twitter, Ian Wright a affirmé être déçu de la décision du juge. Il a notamment déclaré que : « un individu a souhaité ma mort à cause de la couleur de ma peau. Aucune affirmation de naïveté ou d’immaturité d’un juge ne sera jamais acceptable pour nous ».

Enfin, cet incident de toxicité n’est pas sans rappeler celui de The Last of Us Part II. Une actrice avait reçu des menaces de mort ciblant elle et sa famille de la part de joueurs mécontents des actions du personnage qu’elle interprète. Les jeux vidéo accentuent souvent les comportements inacceptables puisque les joueurs profitent de leur anonymité tout en se sentant protégés derrière leur écran.

Source : Screen Rant