Accueil » Actualité » The Last of Us Part II : homophobie, actrice menacée de mort, Naughty Dog réagit

The Last of Us Part II : homophobie, actrice menacée de mort, Naughty Dog réagit

The Last of Us Part II fait beaucoup parler de lui depuis sa sortie, en très bien et en beaucoup moins bien. Le jeu de Naughty Dog a tellement généré la hype au cours des dernières années que certains joueurs déçus de l’histoire ont des propos d’une violence extrême.

Attention, cet article fait référence au scénario de The Last of Us Part II. Bien qu’il ne contienne pas de spoilers direct, il est à lire en connaissance de cause.

Image 1 : The Last of Us Part II : homophobie, actrice menacée de mort, Naughty Dog réagit
Crédit : Sony Interactive Entertainment

Depuis sa sortie le 19 juin dernier, The Last of Us Part II est au centre des discussions de jeux vidéo sur les réseaux sociaux. Nombreux sont les joueurs qui ont adoré le jeu et qui partagent leur avis et leur expérience avec la communauté. Ils remercient même les développeurs d’avoir choisi un chemin très différent du premier opus en prenant des risques. En effet, si vous ne le saviez pas, le scénario plutôt sombre et violent traite de sujets sensibles. Cependant, une minorité de joueurs n’a pas du tout apprécié le jeu développé par Naughty Dog. Au lieu de s’exprimer d’une manière calme et raisonnée, ces joueurs tiennent des propos extrêmement violents sur les réseaux sociaux, allant même jusqu’à la menace de mort.

The Last of Us Part 2 : quelles scènes ont été supprimées du jeu final ?

Un changement fondamental entre The Last of Us et sa sequel

Avec The Last of Us Part II, les joueurs se sentent connectés d’une manière différente aux protagonistes Joel et Ellie. Dans le premier The Last of Us, l’objectif de Joel était de survivre et de garder Ellie en sécurité. C’était donc quelque chose de très positif auquel les joueurs ont facilement accroché. La sequel est complètement différente puisque les actions d’Ellie sont basées entièrement sur sa soif de vengeance. Naturellement, ce n’est pas un objectif aussi noble et attachant que celui du premier jeu. C’est un changement qui n’a pas séduit tous les joueurs. Certains d’entre eux s’attendaient à une suite plus « logique » du premier opus.

Une actrice reçoit des menaces de mort

La semaine dernière, Laura Bailey, doubleuse d’Abby Andersona, un personnage-clé de The Last of Us Part II, a déclaré qu’elle recevait des menaces de mort la ciblant elle et sa famille. Certains joueurs haïssent ce personnage pour ses actions, et déchaînent leur mécontentement sur la doubleuse, ce qui n’a évidemment strictement rien à voir.

Des messages transphobes, homophobes et antisémites…

Le directeur du jeu, Neil Druckmann, n’est pas non plus épargné par ces haters. Il vient de partager sur Twitter une poignée des messages qu’il reçoit en masse. Les propos sont transphobes, homophobes et antisémites. « Vous pouvez aimer ou détester le jeu et partager vos réflexions à ce sujet. Malheureusement, trop de messages que j’ai reçus sont vils, haineux et violents », a-t-il dit pour accompagner les captures d’écran d’exemples de messages qu’il reçoit.

La réaction de Naughty Dog

Naughty Dog n’a pas pu continuer d’ignorer la situation en cours sur les réseaux sociaux. Le studio a déclaré : « bien que nous accueillions favorablement les discussions critiques, nous condamnons toute forme de harcèlement ou de menaces dirigées contre notre équipe et nos acteurs. Leur sécurité est notre priorité absolue, mais nous devons tous travailler ensemble pour éliminer ce type de comportement et maintenir un discours constructif et compatissant ».

The Last of Us : qui sera le réalisateur du premier épisode de la série HBO ?

Sources : ComicBook